Notre Blog Actualités



Posté le 11 fvrier 2013 - Rubrique Evénements

Dans un discours prononcé ce lundi 11 février, le Saint Père renonce au ministère d’évêque de Rome, Successeur de saint Pierre. Ainsi, le 28 février 2013 à 20h, le siège de saint Pierre sera vacant et un conclave pour l’élection d’un nouveau pape sera convoqué.


Les catholiques du monde entier sont unis dans la prière et confient au Seigneur le Saint Père et l’Eglise. 

 

Voici la traduction du discours que Benoît XVI a prononcé ce lundi 11 février :


"Frères très chers, 

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire. 

Frères très chers, du fond du cœur je vous remercie pour tout l’amour et le travail avec lequel vous avez porté avec moi le poids de mon ministère et je demande pardon pour tous mes défauts. Maintenant, confions la Sainte Eglise de Dieu au soin de son Souverain Pasteur, Notre Seigneur Jésus-Christ, et implorons sa sainte Mère, Marie, afin qu’elle assiste de sa bonté maternelle les Pères Cardinaux dans l’élection du Souverain Pontife. Quant à moi, puissé-je servir de tout cœur, aussi dans l’avenir, la Sainte Eglise de Dieu par une vie consacrée à la prière." 


                                                                                 BENEDICTUS PP XVI


Source : Vatican

 

 

Ci-dessous : Mgr Minnerath et les autres évêques de la Province de Dijon, entourant le Pape Benoît XVI lors de la dernière visite Ad Limina à Rome en novembre 2012.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 fvrier 2013 - Rubrique Carnet

Le Chanoine Charles EUVRARD, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce dimanche 10 février 2013, au Centre hospitalier de Dijon.


Ses obsèques seront célébrées le mercredi 13 février 2013 à 11 h en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon (21).

Nous l'accompagnons de notre prière.


Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le Père Eric Millot.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Michèle et Philippe Kesseller
Le 12 fvrier 2013 à 16H06
Nous pleurons un véritable ami, un homme cultivé et un saint prêtre.


Posté le 08 fvrier 2013 - Rubrique lire, écouter, regarder

Nous venons à peine de célébrer Noël que le calendrier nous invite déjà à entrer dans le temps du carême ! C’est donc naturellement qu’Eglise en Côte d’Or a choisi de consacrer le dossier de ce numéro au carême et à ses trois piliers : le partage, la prière, et le jeûne.

L’histoire de l’Église et de la liturgie nous rappelle que ce temps est étroitement associé à l’ultime préparation de tous les catéchumènes à recevoir les sacrements de l’Initiation chrétienne au cours de la Vigile Pascale.

Par le Carême, chaque chrétien accompagne ceux qui se préparent au baptême. Mais chaque chrétien cherche aussi à reprendre conscience de son baptême et c’est l’Évangile proclamé le mercredi des Cendres qui nous rappelle comment faire : « Toi, quand tu fais l'aumône…», « Toi, quand tu pries…», « Toi, quand tu jeûnes…»… Partager, prier, jeûner deviennent alors comme trois piliers pour bâtir le temps de carême. Et chaque chrétien, avec ces trois dimensions, seul et communautairement, tente de redynamiser toute sa vie de foi.

Comment cela se vie-t-il dans notre diocèse ?

Le dossier du mois : les trois piliers du Carême

Tout d’abord, c’est Emmanuel Clémence, responsable de la mission ouvrière et de la pastorale des milieux populaires, fort de son expérience, qui nous explique comment peut se vivre le partage dans les mouvements d’action catholique. Comme il le signale, cette pratique du partage est bien ancrée chez de nombreux chrétiens.

Il nous explique également toutes les démarches concrètes mises en place, comme par exemple les enfants des clubs ACE de Saint-Apollinaire et de la Visitation qui ont participé à la collecte de la banque alimentaire en novembre, avec notamment des distributions de papiers, des collectes de denrées ou la réalisation de questionnaires pour mieux connaître la banque alimentaire.

Dans la suite de ce dossier d’Eglise en Côte d’Or consacré aux trois piliers du carême, le Père Paul Houdart, vicaire épiscopal et curé des paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Bligny-sur-Ouche, témoigne de la manière dont est vécue la prière durant le carême dans les paroisses.

Il insiste notamment sur deux aspects indissociables qui luisemblent essentiels dans la prière de carême en paroisse : dilater (notre existence) et communier.

Enfin, pour conclure ce dossier de février d’Eglise en Côte d’Or, le Père Barthélémy-Marie de l’abbaye de Flavigny nous explique comment le jeûne peut être une offrande à Dieu.

Prière, jeûne, partage. Trois piliers pour le carême mais surtout trois invitations adressées à chaque chrétien.

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de février d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez plus ample connaissance avec le Père Patrick-Marie Févotte, curé de la paroisse Bienheureux Jean XXIII de Dijon et doyen du doyenné Dijon Nord-Est.

Auteur de nombreux ouvrages sur Elisabeth de la Trinité, ce prêtre dijonnais nous raconte son cheminement jusqu’au sacerdoce et sa relation intime avec la bienheureuse Elisabeth.

Le Père Févotte nous explique notamment qu’Élisabeth de la Trinité lui apporte une présence. Le prêtre précise que cette présence est très discrète, mais pourtant très active. En effet, selon le Père Patrick-Marie, Elisabeth agit de manière secrète dans le coeur, mais que cette affection dont elle était capable durant sa vie au carmel, elle en est tout à fait capable encore aujourd’hui. Selon le Père Févotte, cette présence aimante apporte une joie et une fraîcheur dans l’existence.

Vous découvrirez également que les festivités pour les 50 ans de l’église Sainte-Bernadette sont en préparation. La paroisse espère ainsi, selon le Père Févotte, fédérer un grand nombre de personnes qui, d’une manière ou d’une autre, ont vécu des moments importants dans ce lieu.

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro d’Eglise en Côte d’Or du mois de février, vous retrouverez des comptes-rendus des messes de la saint Vincent Tournante, qui s’est déroulée le dernier week-end de janvier à Châtillon-sur-Seine, des vœux de Mgr Minnerath au diocèse ainsi que ceux aux autorités ou encore de la messe des peuples, qui a réuni une nouvelle fois de très nombreuses communautés autour de l’archevêque dans l’église Saint-Bernard de Dijon.

Vous retrouverez aussi dans ce numéro le bilan de la rencontre du doyenné Dijon Sud-Est autour du mariage, de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, ou encore de la saint Vincent de Chenôve.

Enfin, vous retrouverez un hommage au Père Albert Sauvageot, prêtre du diocèse de Dijon décédé le 2 janvier dernier, une galerie photos du nouveau chemin de croix de l’église Saint-Georges de Beaulieu, qui semble avoir déjà conquis tous les visiteurs, et enfin une présentation des petits carnets de carême, réalisés dans le diocèse depuis la fin des années 1970 et dont vous êtes 110 000 à profiter chaque année !

 

 

Toutes ses informations sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de février est paru hier ! 

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, un grand merci pour votre fidélité !

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Privat à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît tous les premiers jeudis du mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 fvrier 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

C'est à partir de ce soir, et jusqu' au 15 février, que se dérouleront les rencontres culturelles annuelles du diocèse de Dijon.

Organisées comme chaque année par la délégation à la culture de notre diocèse, elles sont une rencontre d’artistes, un échange avec le public.

Ces rencontres se fondent sur la dynamique de mise en valeur des hommes. Nous pouvons nous réjouir que la beauté soit au rendez-vous des hommes de 2013, et qu’elle permette des rencontres riches d’échanges et de découvertes…

 

 

"Ce monde dans lequel nous vivons a besoin de beauté pour ne pas sombrer dans la désespérance. La beauté, comme la vérité, c'est ce qui met la joie au coeur des hommes, c'est ce fruit précieux qui résiste à l'usure du temps, qui unit les générations et les fait communiquer dans l'admiration."                   

Paul VI

 

Le programme :
 

1 ) Jeudi 7 février : ciné-débat

Dans cette église, ornée de vitraux créés par Jacques Colas Guérin en 1969, Vincent Lauth (réalisateur) Pierre Alain Parrot (maître-verrier), Emmanuelle Grand (peintre, verrier), présenteront le documentaire « D’art et de lumière ».

Pierre Broussolle, prêtre dans cette paroisse au moment de la création en rapportera le contexte.

DIJON, église Saint-Pierre (place Wilson), 18h30


2) Vendredi 8 et Samedi 9 février : exposition

La photographie joue aujourd’hui un rôle important. Chacun avec les moyens modernes, appareils numériques, téléphones, smartphones, cherche les souvenirs, la mémoire de l’œil et de la vie.

Des professionnels, des artistes, dans le cadre de leur passion creusent les chemins de beauté qui leur sont propres. Ils apportent leur regard aigu sur la vie et sur l’histoire.  Les rencontrer nous enrichit et nous fait progresser. A leur contact, nous sommes presque renouvelés dans le regard que nous portons sur la vie.

Au fil de cette exposition, vous pourrez découvrir les plus belles photos, qu’elles relatent la vie des familles du siècle passé de France ou du bout du monde, l’Inde, le patrimoine avec les Pleurants du tombeau des Ducs de Bourgogne ou la beauté des couleurs à partir des milles feux que distille le jus des raisins...

Nous pourrons aussi revoir deux audiovisuels qui nous feront connaître l’histoire des appareils photos, et revoir tous les événements de 2011 et 2012 qui ont jalonné les 1500 années de culte et de culture autour de l’année saint Bénigne.

Enfin, pour nous refaire vivre l’expérience de la bobine de photo fixe, nous présenterons pour les enfants et les adultes restés encore enfants, les histoires de Tintin et Milou…..

DIJON, Cathédrale Saint-Bénigne, Vendredi de 14h à 18h / Samedi  de 10h à 12h et de 14h à 18h

 

3) Mercredi 13 février : messe des artistes (messe des cendres)

Avec la participation des Fiori Musicali sous la direction d’Etienne Meyer
Grandes Orgues : Monsieur de Quillac et Dominique Geniau
Orgue positif: Mathieu Legay

Depuis une tradition presque séculaire, chaque année les artistes et tous ceux qui les aiment se retrouvent pour prier, offrir leurs passions et leurs œuvres à Dieu et penser à tous ceux qui dans l’année sont passés de l’autre côté de la rivière…  Ils se retrouvent très nombreux en l’église Notre Dame…

A cette occasion ils renouvellent le vœu de Willette, dans lequel ils redemandent à Dieu d’accueillir leur pauvreté, leur fragilité et toute la sensibilité qui les rend acteurs d’art…pour la beauté du monde.

Sous la présidence de Mgr Minnerath, archevêque de Dijon.

DIJON, église Notre-Dame, 18h30


4) Vendredi 15 février : concert

 

Avec les Fiori Mucicali sous la direction d’Etienne Meyer

Avec la présentation patrimoniale de Catherine Gras, conservateur du musée des Beaux-arts et  Marie-Gabrielle Caffin, historienne d’art.

 

L’église Notre Dame renferme des peintures murales des XVème et XVIème siècles, d’une très grande beauté et  d’un intérêt historique de tout premier plan.

L’habitude nous a totalement fait oublier ces œuvres majeures de l’histoire et incomparables pour le sens et l’émotion des sujets  qu’elles présentent.

Notre propos est donc de nous faire sortir de l’habitude qui efface et redécouvrir l’émotion de l’homme en face des œuvres du Crucifiement et de la Vierge à l’enfant.

Les musiques vocales de cette époque vibreront  de la même Harmonie, dans un climat d’attention, de recueillement et d’émotion que donne cette église.

N’en doutons pas, nous savons que tous les êtres humains sont sensibles à ces instants d’extases pour certains et de simple recueillement pour d’autres. Ce temps promet un grand bonheur !

Réservation à l’espace Notre-Dame (16, rue des Forges) ou bien par mail : acj.jmp@sfr.fr

DIJON, église Notre-Dame, 20h30

 

 

 

        avec le concours :       du service audiovisuel du diocèse de Dijon

                                               de la ville de Dijon, ses musées

                                               du musée Nicéphore Niepce de Chalon-sur-Saône

                                               des photographes professionnels

                                               de La Cathédrale, des Eglises Notre-Dame et Saint-Pierre

                                               et le soutien de RCF Parabole

 
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...