Notre Blog Actualités



Posté le 02 avril 2013 - Rubrique Evénements

C'est en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon que les offices pontificaux de Pâques ont été célébrés ce week-end.

La Veillée Pascale, présidée par Mgr Minnerath samedi soir, a été animée par le choeur des hommes de la Maîtrise de la cathédrale. Le Chanoine Dominique Garnier, archiprêtre de la cathédrale, a quant à lui chanté "l'Exultet" (composé par Jean-Louis Gand) et l'évangile de cette nuit très sainte.

Le lendemain, la joie pascale a été célébrée avec une ferveur toute particulière, sous la présidence de l'archevêque métropolitain, avec le concours de la Maîtrise et des organistes qui ont chanté la gloire du Ressuscité et enchanté la cathédrale...

 

                                        Marie-Aleth Trapet

 

 

Crédits photos : Marie-Dominique Trapet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 mars 2013 - Rubrique Vie du diocèse

En ce vendredi-saint 2013, les élèves des lycées catholiques de Dijon ont suivi le traditionnel chemin de croix sur la montagne de Notre-Dame d’Etang à Velars-sur-Ouche. Ils venaient des lycées Notre-Dame, St-Bénigne, les Arcades et St Joseph et à 12 h, ils se sont retrouvés sur le plateau St-Joseph pour partager un bol de riz puis monter jusqu’au pied de la statue de la Vierge.

Accompagnés par les chefs d’établissement, les Adjoints en Pastorale Scolaire, les prêtres accompagnateurs, mais aussi par l’archevêque Mgr Minnerath, le directeur diocésain de l’enseignement catholique et son adjoint chargé de la pastorale, le Père Paul Chadeuf, et les responsables diocésains de la pastorale des Jeunes, le Père Jacques Descreux et Mme Laurence Ruedin, ils ont suivi les étapes traditionnelles du chemin de croix. Chaque station a été l’occasion de relire un extrait de l’Evangile et d’écouter une méditation très actualisée des différentes étapes de la Passion du Christ.

Au sommet, à la dernière station évoquant l’attente de la résurrection, c’est Mgr Minnerath qui a proposé une méditation en appelant chacun à être porteur de l’espérance.

Chaque année, ce chemin de croix est l’occasion pour chacun des jeunes de participer à un partage concret avec une association. Cette année, ce sont les Petites Sœurs des Pauvres qui recevront le fruit de ce partage. Voilà pourquoi, à la fin du chemin de croix, ce sont deux des Petites Sœurs des Pauvres qui ont expliqué leur mission auprès des personnes âgées.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 mars 2013 - Rubrique Prière, veillée, célébration

A partir du dimanche des Rameaux, le 24 mars, nous entrons dans la grande semaine de préparation à la fête de Pâques : la Semaine Sainte.

Tout au long de cette semaine, les liturgies permettent d'accompagner le Christ :

- Le dimanche des Rameaux et de la Passion, nous suivons le Christ dans son entrée à Jérusalem et dans sa passion ;
- le Jeudi-Saint, le Christ s'offre par le lavement des pieds et le don de son corps et de son sang;
- le Vendredi-Saint, le Christ est mis en croix.
Dès le samedi soir, nous entrons dans la grande solennité de Pâques par la vigile pascale et la messe du jour de Pâques.
Chaque paroisse du diocèse célébrera l'ensemble de ces liturgies.

Vous pouvez trouver dans le PDF ci-dessous tous les horaires et lieux de célébration en Côte d'Or.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 mars 2013 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Voici le jour où la pauvreté s'abat sur l'humanité dans le visage humilié du serviteur souffrant : "Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. Maltraité, il s'humilie, il n'ouvre pas la bouche ; comme un agneau conduit à l'abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n'ouvre pas la bouche". (Isaïe 53, 6-7)

Isaïe dessine ici deux fois l'immensité du malheur :" dans le corps laineux de l'agneau sacrifié et dans le deuil de l'amour, de la beauté et de la bonté qui défigurent le serviteur. Toute promesse divine est retournée, broyée dans ce passage vers les ténèbres. Et nous mourons deux fois, avec le Christ dans la main des tondeurs et avec nos prochains oubliés dans la nuit de leur malheur".


Au pied de la croix

Toute l'humanité souffrante se rassemble là, dans ce déni de l'être et de sa nature divine que réfléchissent aussi les trois dénégations de Pierre : "Non je n'en suis pas" (Jean 18, 17) ainsi que nos reniements qui vont et viennent comme des migrations de printemps et d'hiver au gré de notre inconstance, de nos joies et de nos épreuves. Alors nous restons inachevés au pied de la croix comme des enfants mal poussés au coeur de ce Vendredi saint. Et Celui qui vient à nous nous emporte dans ses membres endoloris, assailli par cette soif inextinguible de l'abandon et de la peur que rien ne peut consoler.

Et en se donnant tout entier, il est le tout du don "se laissant être le froment de Dieu" "moulu par la dent des bêtes pour être un pur pain" "recevant la pure lumière" comme l'évoquait Ignace d'Antioche dans sa lettre aux Églises de Rome sur le chemin de son martyre (Sources Chrétiennes, Paris, 1975, p. 47 et 48). Et dans les gestes des hommes qui accompagnent les derniers moments du Christ sur la croix, quelque chose d'imperceptible se dessine sous l'endurcissement des coeurs et l'exiguïté des intelligences, le désenchantement de l'espoir et l'absolue nudité de la nuit du meurtre de Dieu par laquelle il faudra passer pour entrer dans le temps de l'accomplissement.

 

Par Nathalie Nabert

Sourcehttp://www.croire.com

 

Horaires des offices du Vendredi Saint et de la Semaine Sainte dans le diocèse de Dijon à retrouver ici

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...