Notre Blog Actualités



Posté le 22 avril 2013 - Rubrique Mouvements et associations

Le CCFD-Terre Solidaire a accueilli pendant six jours Nicholas Chinnappan, partenaire Indien du Tamil Nadu, état du sud-est de l’Inde, peuplé de 72 millions d’habitants dont 70 % sont des ruraux.

Pendant ces six jours, Nicholas Chinnappan a pu appréhender la réalité de notre diocèse sous de nombreuses formes. Il a notamment passé une journée dans le Chatillonnais avec la rencontre de l’association « Graine » qui s’occupe de réinsertion au travail par le jardinage : des personnes en grande difficulté essaient de retrouver goût et motivation pour le travail. Une conférence en soirée a permis au public de poser de nombreuses questions sur les problèmes de l’Inde notamment sur l’accès à la terre et à la propriété.

Nicholas Chinappan a également rencontré les trois prêtres Indiens présents sur le diocèse, participé à des soirées à La Visitation à Chevigny-saint-Sauveur, à Fleurey-sur-Ouche, à Is-sur-Tille, Mirebeau, rencontré des personnes du Secours Catholique... Il a été très marqué par sa visite au squat des demandeurs d’asile rue Betillon. Il en témoigne par ces termes : 

"La visite a été très difficile pour moi, une expérience très forte. Il semble que chacun s’occupe de lui : en Inde, même dans les bidonvilles il y a plus de solidarité. Les repas offerts sont une bonne initiative de l’Eglise locale. Je me questionne sur le pourquoi du départ de leur pays de tous ces hommes. Il y a là une dimension politique".

Lors du bilan de son séjour, Nicholas Chinnappan a rappelé que pour lui « tout est fantastique dans sa visite sur le diocèse mais on manque souvent de temps. On n’a pas évoqué le tsunami et pourtant les grands groupes en ont profité pour récupérer des terres,  on donne un autre visage de l’Eglise ».

 

Pour conclure, le partenaire Indien a rappelé son message : « Nous devons transmettre le partage et aussi le sens du sacrifice dans la lutte pour un monde meilleur plein de justice et d’égalité ; le Jeudi Saint, le Christ offre le sacrifice, le Vendredi il meurt pour nous : sans cette dimension du  sacrifice il n’y a pas de possibilité de partage et de solidarité. Le partenariat est important pour travailler ensemble à plus de justice. Il faut aussi penser à transmettre ce message aux jeunes".

 

                                  Emmanuel Clémence

 


Crédits photos : CCFD-Terre Solidaire

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 avril 2013 - Rubrique Annonce de la foi

Pour le Chemin Néocatéchuménal, mouvement qui propose un itinéraire d’initiation chrétienne et d’éducation de la foi, le temps de Pâques en cette « Année de la Foi » est l’occasion de proposer la foi à des personnes qui n’ont pas toujours eu l’occasion de rencontrer des chrétiens et de recevoir une éducation chrétienne.

Aussi la communauté de Dijon du Chemin Néocatéchuménal a-t-elle décidé de faire des temps d’Annonce de la résurrection du Christ chaque dimanche de Pâques sous le porche de l’église Notre-Dame de Dijon.

Jeunes et moins jeunes, laïcs, prêtres et diacres, parents et enfants se rassemblent pour chanter, danser et témoigner de leur foi. Et ces témoignages sont bien sûr l’occasion d’échanger avec les passants et d’entendre leurs réactions à ces témoignages.

Voici, par exemple, l’expérience vécue par un membre de la communauté dimanche dernier :

« Autour des questions : Qui es-tu ? Pourquoi vis-tu ? Quel est le sens de ta vie ? Es-tu heureux ? s’est déroulée la deuxième rencontre sur les places assurée par le Chemin Néocatéchuménal de Dijon. Le dimanche 14 avril, a été une très belle journée, non seulement parce que le soleil nous a accompagnés, mais parce que nous avons annoncé l’amour du Christ : quoi de plus beau ?

Parmi toutes les rencontres, celle avec  deux jeunes filles  qui, à la question « quel est le sens de ta vie ? » ont répondu qu’elles ne croyaient pas en Dieu :  « Je suis athée, et je ne veux croire à rien ».

La rencontre s’est prolongée pendant plus de 30 minutes où le jeune membre de la communauté qui est diacre a pu raconter son expérience personnelle. Il a témoigné aussi du sens de sa vie avec le Christ : « Jésus-Christ m’a sauvé, il a donné un sens à ma vie, c’est avec lui que j’ai trouvé une véritable joie. Dans un moment de ma vie, j’ai fait l’expérience d’une totale insatisfaction, et lui est venu me sauver… alors courage, il veut vous sauver, vous aimer et là où vous êtes, il m’envoie vous annoncer cette Bonne Nouvelle… Je prierai pour vous dès aujourd’hui ».

À la fin de la rencontre les filles ont voulu garder les coordonnées du diacre en disant : « Nous ne savons pas, peut-être un jour nous chercherons ton seigneur »

Le lendemain matin, le diacre reçoit un message : « Merci pour ton soutien, je suis contente de cette rencontre improbable d’hier. Peut-être as-tu raison et que ton seigneur t’a mis sur ma route pour me redonner espoir… »

Ainsi chaque membre de la communauté peut être convaincu qu’il est important d’annoncer les merveilles du Christ. Nous ne savons pas quel sera l’effet d’une rencontre, mais beaucoup de gens cherchent et attendent une parole d’amour qui puisse leur donner un peu d’espoir.

Ces missions continuent les dimanches 21, 28 avril et 5 mai à 16 h devant l’église Notre-Dame de Dijon.

 


Vous pouvez télécharger le document ci-dessous qui vous présente ces rencontres.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 avril 2013 - Rubrique Jeunes

Le 11 avril, 500 élèves des établissements lassaliens de Bourgogne et de Franche-Comté (dont les collèges et lycée Saint-Joseph de Dijon et de Semur) se sont rassemblés à Auxerre, dans le cadre de la démarche nationale "Tu sers ou tu te sers".

Cette démarche se situe dans le cadre de Diaconia 2013 : les jeunes sont invités à réfléchir sur la manière dont la dimension du service du frère est présente dans leur vie de chrétiens.

Servir ? Se servir ? User ou abuser ? Aimer ou profiter ? Les élèves des établissements concernés avaient préparé tout au long de l'année des valises pédagogiques, pleines d'idées pour se mettre davantage au service des frères. Ils ont reçu en échange d'autres valises, préparées par les lycées et collèges de la région lyonnais et d'Auvergne.

Au cours de l’après-midi, chaque délégation a pris la parole devant les autres, pour présenter les différents projets de solidarité menés dans les établissements.

 

                                           Père Emmanuel Pic

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 avril 2013 - Rubrique Mouvements et associations

Samedi 6 et dimanche 7 avril, 25 responsables et accompagnateurs de l'ACE (Action Catholique des Enfants) se sont retrouvés au chalet St-Antoine, près de Métabief (25) pour un week-end de récollection.

Après un départ en bus de Dijon le samedi matin, nous avons pris le temps de partager le repas de midi, et l’après-midi fut consacré à ce temps de récollection, et de ressaisie de vie de la vie des enfants en clubs.

La ressaisie de vie est un moyen privilégié que se donne l’Action Catholique et l’ACE pour faire vivre son projet : « l’ACE propose de partir de la vie même des enfants et de leur cheminement. Elle les invite à prendre des initiatives, à concevoir et réaliser des projets. »

Pour faire vivre ce projet la ressaisie de vie nous invite à reprendre les paroles des enfants (sans les sortir de leur contexte) pour que le mouvement soit bien celui des enfants et non pour les enfants. Ce que disent les enfants est important :

- Pour la société : les enfants sont acteurs de leur vie, et ils ont leurs avis à donner ;

- Pour les aider à grandir grâce à la confiance qui leur est donnée ;

- Pour découvrir Jésus présent dans leur vie : Dieu, écoutant chaque personne de la même façon met à égalité les enfants et les adultes et nous invite à être attentif à tous (Luc 9, 46-50)

Trois étapes

Ce temps de ressaisie de vie s’est déroulé en trois étapes : voir, juger, agir.

- Voir : reprise des paroles des enfants dans leur contexte (ce que disent les enfants de la vie de club, de leurs loisirs, de la famille, de l’école, du monde)

 - Juger : échanger autour de ces paroles d’enfants, comprendre les difficultés, les réussites à la lumière de l’évangile, grâce au texte « Jésus envoie ses amis en Mission (Luc 10,7-10). Ce temps s’est poursuivi par une célébration eucharistique.

- Agir : grâce à ce texte de l’envoi en mission, chacun a pu construire son bâton de marche en reprenant ce qui lui permettait d’avance dans cette mission de responsable ou accompagnateur. Voici quelques-unes de leurs expressions :

«  Les enfants, leurs idées, leur motivation, leurs envies, les projets, les camps ; ceux qui nous encadrent, qui nous aident, qui répondent à nos questions, qui nous intègrent, qui nous motivent ; l’amitié et l’amour des enfants, ils nous aident à faire évoluer nos pensées, les souvenirs ; La confiance qui m’est accordée ; d’avoir vu grandir mon club ; les valeurs de l’évangile »


Ce samedi après-midi riche, d’échange, a continué avec le repas du soir et une veillée faites de petits jeux préparés par les responsables.

Après une petite nuit (voire très petite pour les plus bavards), le dimanche matin fut consacré à la mise en place des équipes des camps de cet été.

Un week-end pour se retrouver, échanger, jouer et repartir avec une équipe soudée et encore plus motivée !

 

                                                Stéphanie Foucherot
                                         Animatrice diocésaine de l'ACE

 

Photos : ACE

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...