Notre Blog Actualités



Posté le 02 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est ce samedi 31 août 2013 que le Père Jean-Louis Portay a été installé curé des paroisses de Genlis et de Saint-Just-de- Bretenières, paroisses pour lesquelles il était jusqu’alors vicaire.

Cette célébration, présidée par le Père Marcel Luedi, curé de Seurre et doyen du doyenné La Plaine, était également l’occasion de dire au revoir au Père François Béal, qui a assuré la charge de curé dans ces deux paroisses depuis 2005.

En plus de ces trois prêtres, les Pères Raoul Mutin (qui reste prêtre coopérateur pour les paroisses de Genlis et St-Just), Paul Chadeuf (qui est mis à la disposition de ces deux paroisses en plus de ses autres charges diocésaines) et Jacques Bonneviale (qui réside à Genlis) étaient également présents, sans oublier les diacres Alain Joliet et Pierre-Jean Thomas.

Devant une assemblée qui remplissait entièrement l’église de Genlis, le Père François Béal a prononcé sa dernière homélie pour la paroisse.

Notant que la page d’Evangile du jour était tout à fait adaptée à l’installation d’un nouveau curé, le Père Béal a affirmé que « prendre la dernière place devrait être la mission du prêtre : être serviteur ».

Celui qui a été nommé prêtre coopérateur pour les paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Sombernon en plus de ses nombreuses autres responsabilités a tenu à faire un court bilan de ses huit années à la tête des paroisses de Genlis et de St-Just-de-Bretenières, en utilisant la formule chrétienne « Merci-Pardon-S ’il te plait ».

Après l’homélie, le Père Marcel Luedi a procédé au rite d’installation du nouveau curé, le Père Jean-Louis Portay.

Ce dernier a professé sa foi devant l’assemblée avant de se voir remettre le livre de la parole. Le Père Portay a également reçu mission de service de la communauté et mission de sanctification. Les clefs des églises lui ont ensuite été remises.

Cette émouvante cérémonie s’est terminée par un moment convivial qui a permis à chacun de remercier le Père François Béal et d’entourer le Père Jean-Louis Portay qui a pris officiellement ses fonctions de curé ce dimanche 1er septembre.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 aot 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

Les  24 et 25 août se sont déroulées les manifestations de la fête patronale de Couchey. Saint Germain l’Auxerrois a été mis en valeur.

Alors que la municipalité convie 25 artistes et artisans d’art à exposer leur travaux, peintres, sculpteurs,… l’association paroissiale de Couchey a mis en valeur les œuvres d’art d’Emmanuelle Grand (artiste - peintre - verrier).

L'exposition ayant pour thème "Les Béatitudes" est composée de neuf peintures sur bois grand format. La projection du film "d’Art et de lumière" réalisé par Vincent Lauth (habitant de Couchey), et la messe du samedi 24 août au soir ont rassemblés une cinquantaine de personnes.

Le dimanche, se sont plus de 350 personnes qui ont apprécié les tableaux et les vitraux d’Emmanuelle Grand (elle aussi habitante du village).

Le principe d’une exposition d’art sacré le dernier dimanche d’août à Couchey a été mis en œuvre dès 2008.  Des artistes Bourguignons contemporains sont mis en valeur : Gérard Delaval (71), Micheline Rebouleau (71), Frère François d’Assise (21), Philippe Thouvenin (21), Monique Cannard (71). Ainsi régulièrement, la paroisse s’ouvre au monde des estivants. 

 

                                     Jean-Philippe Prunier

 

 

Légendes des photos ci-dessous (dans l'ordre) :

- Sous le regard bienveillant de St Germain l’auxerrois, le groupe découvre les œuvres d’Emmanuelle après la projection.

- Les couleurs chaudes des 5 premiers panneaux, ont leur correspondance dans les 4 autres panneaux et leurs couleurs froides.

- Emmanuelle Grand présente la 5ième béatitude, centrale selon elle. 

- La messe du samedi 24 août, présidée par le Père Michel Pailley, en présence du Maire de Couchey Gilles Carré. Florence Rossignol, Présidente de l’Association Paroissiale de Couchey, présente Emmanuelle Grand aux paroissiens et estivants, avant d’inviter les participants à un verre de l’amitié. 

- Emmanuelle Grand a pu commenter son travail sur le podium du village entre deux animations. 

- Vitrail sur Elisabeth de la Trinité (église de Couchey) , réalisé par Emmanuelle Grand.

- Vitrail de la Rencontre, placé devant l’autel. 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 aot 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

A l’occasion du départ du curé des paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Bligny-sur-Ouche, le Père Paul Houdart, pour les paroisses du Châtillonnais, une messe d’action de grâces a été célébrée à Pouilly-en-Auxois ce dimanche 25 août.

Devant une foule nombreuse venue l’entourer, le Père Houdart a présidé la célébration, entouré du Père Etienne Hache, vicaire jusqu’au 1er septembre, et nouveau curé des paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Sombernon à partir de ce premier jour du mois de septembre.

Un buffet convivial et une remise des cadeaux a suivi la cérémonie dans une ambiance amicale et festive.

Retour en images sur une célébration émouvante qui aura permis de dire merci au Père Paul Houdart pour ces douze années (cinq années pour la paroisse de Bligny) de bons et loyaux services auprès de ses paroissiens.

 

Rappel :

-installation du Père Paul Houdart (pour les 4 paroisses du Châtillonnais) en l’église Saint-Nicolas de Châtillon-sur-Seine le samedi 31 août à 18h30, présidée par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon

-installation du Père Yves Grosjean (pour les paroisses de Bligny-sur-Ouche et d’Arnay-le-Duc) en l’église de Bligny-sur-Ouche le dimanche 8 septembre à 10h30, présidée par le Père François Béal, vicaire épiscopal

-installation du Père Etienne Hache (pour les paroisses de Pouilly-en-Auxois et de Sombernon) en l’église de Sombernon le samedi 14 septembre à 18h30, présidée par le Père Eric Millot, vicaire général

-pour consulter l’ensemble des installations des curés dans leurs nouvelles paroisses, cliquez ici

 


Crédits photos : paroisse de Pouilly-en-Auxois

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 aot 2013 - Rubrique Pèlerinage

900 ans se sont écoulés depuis l’arrivée de saint Bernard à Cîteaux. Pour la deuxième année consécutive, le diocèse de Dijon organisait une marche entre la maison natale du saint (à Fontaine-lès-Dijon) et l’abbaye de Cîteaux, le week-end des 24 et 25 août.

Samedi 24 août, rendez-vous était donné à la maison natale de saint Bernard à 8h30, pour une petite présentation du lieu par Madeleine Blondel, conservateur en chef du patrimoine, et par Sigrid Pavèse, présidente des Amis du Vieux Fontaine. Une célébration d’envoi a ensuite eu lieu, animée par le chœur des ambrosiniens.

A 9h30, les pèlerins se sont élancés vers Gevrey-Chambertin (arrivée de la première étape) sous l’orage, accompagné d’une pluie battante. Les 70 courageux ont emprunté le « chemin des moines » pour atteindre Chenôve, où ils ont pu faire une pause pour le déjeuner. Le moral était au beau fixe d’autant plus que l’accueil des paroissiens Cheneveliers fut remarquable et apprécié.

Après le repas, le groupe a rejoint l’église Saint-Nazaire, où le Père Luc Lalire, curé de la paroisse, est intervenu quelques minutes. Le prêtre a notamment expliqué l’importance de la démarche de pèlerinage, « expérience physique qui nous permet d’être à l’unisson avec l’esprit ». « Il est important de faire pèlerinage, de quitter notre confort, pour faire route à la suite du maître » a souligné le Père Lalire.

C’est sous un beau soleil que les marcheurs reprirent la route. Les derniers kilomètres furent l’occasion de  faire de nouvelles connaissances, puis à partir de Fixin, de prendre un temps de réflexion en silence.

Le lendemain, dimanche 25 août, la journée a commencé par une messe en l’église Saint-Aignan de Gevrey-Chambertin. Le temps était nuageux mais sec.

Après une pause-déjeuner à Gilly-lès-Cîteaux, les pèlerins ont rejoint l’abbaye de Cîteaux, où ils furent accueillis par les moines et le Père Abbé, Don Olivier Quénardel.

C’est par l’office des vêpres dans l’abbaye que le pèlerinage s’est achevé. En deux jours, le groupe a parcouru 42 kilomètres ! Et malgré la fatigue, les sourires pouvaient se lire sur tous les visages de ces pèlerins, qui, l’espace d’un week-end, ont abandonné leur confort du quotidien pour se mettre en marche, comme le fit saint Bernard, à la suite du Christ.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...