Notre Blog Actualités



Posté le 20 dcembre 2013 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

Notre archevêque ne voulait pas laisser s’achever l’année 2013, 1700ème anniversaire de « l’édit » ou plutôt du document de Milan, sans nous en faire découvrir sa nouveauté juridique. Il s’agit, en effet, du premier texte de loi qui fonde la liberté de religion sur le droit des personnes à se prononcer librement en matière de foi et qui place l’État dans une attitude de neutralité par rapport à la détermination de la divinité. La conférence de Mgr MIinnerath qui a eu lieu du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne (CUCDB), le 12 décembre dernier, a été étayée par la projection de schémas et d'un tableau.

Les chrétiens, contrairement aux juifs, n’étaient pas considérés comme  un peuple dans l’empire romain. Ils ont été accusés de l’incendie de Rome en 64. Ils refusent de pratiquer le culte impérial. Le pouvoir ne comprend pas le monde chrétien ce qui entraîne des vagues de persécutions jusque sous Dioclétien en 303-304.

Des apologistes, des défenseurs de la foi chrétienne, face à ce contexte de persécutions, ont cherché à redéfinir les relations entre l’individu, la religion et l’Etat, notamment deux d’entre eux, originaires d’Afrique Nord, Tertullien et Lactance. Tertullien (né et mort à Carthage, vers 150 – 220) est un avocat laïc converti vers 193. Il défendait les chrétiens devant les tribunaux. Il est l’auteur de l’Apologétique qui  contient la première expression de la liberté religieuse, par la distinction entre l’appartenance de l’individu à la cité et à la communauté religieuse. La liberté religieuse consiste en un droit reconnu par l’Etat à chaque individu d’avoir la faculté de choisir sa divinité. Lactance (250-325) a écrit lesInstitutions divines ; il vivra à la cour de Constantin et sera précepteur de l’un de ses fils. Il considère que lorsqu’il y a liberté, il y a respect du droit et de l’ordre. La religion est un acte volontaire qui implique la liberté. Des éléments de la pensée de ces deux apologistes se retrouvent dans l’Edit de Milan.

Constantin est né à Nis en Serbie ; vainqueur de Maxence au pont Milvius, le 28 octobre 312, il est seul maître de l’Occident ; il rencontre en février 313, l’empereur d’Orient Licinius. Ils concluent un accord dont le rescrit, c'est-à-dire le compte-rendu qui sera diffusé, sera appelé « l’édit de Milan ». Dans ce document l’Etat romain change sa vision de la religion qui n’est plus confondue avec l’Empire ; chacun peut adorer à sa manière la divinité qui est dans le ciel ; ce texte accorde la liberté de culte à toutes les religions. Les chrétiens ne sont plus tenus de vénérer l’empereur comme un dieu et les lieux de culte confisqués leur sont restitués. C’est un changement idéologique important ; l’Empire reste religieux, mais ne nomme plus la divinité, la libre détermination appartient aux individus. .

Mgr Minnerath acheva sa présentation très savante et pédagogique  par un exposé de la liberté religieuse selon le Concile Vatican II,  et dans les constitutions des Etats contemporains.   

 

                                          Jean-François Minonzio



Photos © J-F Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 dcembre 2013 - Rubrique Vie du diocèse

C’est en septembre 2013 que chaque équipe pastorale des doyennés (composée des prêtres, diacres, laïcs en mission ecclésiale et coordinateurs des EAP) a été consultée en vue de la désignation de leur doyen et leur doyen-adjoint pour les trois années à venir. Et depuis leur nomination, ce sont eux qui décident l’ordre du jour et animent les réunions de doyennés.

Mais en ce 13 décembre avait lieu leur première session autour de l’archevêque. Cette rencontre a donc d’abord laissé la parole à chacun afin de rendre compte des diverses activités de leur doyenné. Ensuite, à la demande de l’archevêque, ils ont débattu de certaines questions auxquelles réfléchit actuellement notre diocèse : la confirmation et la manière de la proposer plus largement afin que tous les baptisés reçoivent l’ensemble des sacrements d’initiation ; l’annonce et la préparation de l’assemblée diocésaine du printemps prochain ; le questionnaire en vue du Synode sur la famille d’octobre 2014 ; la formation permanente des équipes de doyenné, l’usage du Catéchisme pour tous les âges et toutes les initiatives prises localement par les uns et les autres.

Si chaque doyenné décide de son organisation, on ne peut que constater que de plus en plus d’activités pastorales se vivent en doyenné permettant des rencontres riches, variées et dynamiques.

 

                                        Père Eric Millot

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 dcembre 2013 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Tous les ans, fin novembre, à la Maison natale de sainte Catherine Labouré, à Fain-lès-Moutiers, c'est la fête durant deux jours.

En effet, savez-vous que le 27 novembre, nous solennisons la Médaille appelée miraculeuse par les chrétiens qui l'ont portée avec confiance, et que dès le lendemain nous célébrons sainte Catherine ?  On ne pouvait dissocier Catherine de l'apparition de la Vierge qui a demandé cette fameuse Médaille désormais répandue à travers le monde entier.

Pour cette raison, les paroissiens de notre secteur de Semur-Époisses ont été invités à prier sur les lieux mêmes qui ont vu naître et façonner le cœur de Catherine... Une petite assemblée, fervente et convaincue, a manifesté son attachement à cette sainte de notre terre bourguignonne au cours de l'Eucharistie célébrée par notre curé, le Père Christian Baud.

C'est avec insistance qu'au cours des différentes célébrations de la journée, nous avons repris l'invocation : "Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous".

Les personnes qui ne sont pas familières des lieux ont pu découvrir cet endroit porteur d'une histoire et d'un message.

Afin de prolonger ce rassemblement, un goûter a été offert à ces pèlerins d'un jour. C'est dans une ambiance très fraternelle que chacun a pu partager son amitié entre frères, amis, ou nouvelles connaissances.

 

                              La Communauté des Filles de la Charité de Fain-lès-Moutiers


Photos
© DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 dcembre 2013 - Rubrique Jeunes

Le dimanche 2 décembre après-midi, à la paroisse Saint-Bernard de Dijon, les familles scoutes et les amis du groupe Saint-Exupéry étaient nombreux pour écouter Aliénor, Eliette, Jeanne et Justine, ainsi que Nicolas, Adrien et Paul, qui présentaient leur voyage de l’été, au Sri Lanka.

Fidèle à l’esprit scout, cette équipe de compagnons n’a pas seulement vécu une magnifique aventure commune, riche en découvertes de paysages superbes, en expériences nouvelles et en rencontres, mais elle a d’abord appris à construire un projet collectif, et surtout elle a été capable de rendre un service efficace et parfaitement adapté, en un mois de voyage (du 29 juillet au 27 août).

Depuis deux ans en effet, ils se sont préparés : ils se sont mis en relation avec les sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir, congrégation française consacrée aux pauvres, présente au Sri Lanka depuis 1948.  C’est ainsi que les sœurs de Ragama, dans la région de Colombo, ont pu les accueillir dans leur couvent, et leur préparer un copieux programme de travail : rénovation d’une école maternelle, de la maison d’une vieille dame, nettoyages et peintures dans un hôpital, construction d’une cuisine ! Travaux en tout genre donc, effectués dans la bonne humeur, mais pas sans fatigue, surtout sous la chaleur ! Rien n’aurait été possible sans une longue concertation, l’acquisition des compétences techniques, et le financement, pour le voyage et pour les matériaux, grâce à toute une série d’extra-jobs.

Pour cette belle aventure de solidarité internationale, présentée de surcroît  dans un beau film, plein d’humour,  les sept compagnons ont reçu, sous les applaudissements, leur brevet de « scouts du monde » !  

 

                                               Maguy Minonzio



Photos
© Maguy et Jean-François Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...