Notre Blog Actualités



Posté le 31 octobre 2013 - Rubrique lire, écouter, regarder

Dans son numéro du mois de novembre, Eglise en Côte d’Or a souhaité mettre en lumière les Equipes d'Animation Paroissiale (EAP).

Le dossier

Une Equipe d’Animation Paroissiale est un groupe de laïcs d’une même paroisse, nommé par l’évêque diocésain, qui a pour but d’assurer, avec le curé, l’organisation et l’animation de la vie de la paroisse.

Ce sont la Constitution « Lumen Gentium » du concile Vatican II et l’article 519 du droit canon qui apportent les fondements de ces équipes. « Lumen Gentium » indique en effet qu’ « il n’incombe pas seulement aux prêtres, mais à tous les baptisés de témoigner de l’Evangile ». L’article 519, quant à lui, dispose que le curé est le pasteur propre de sa paroisse mais que la charge pastorale qui lui est confiée doit être accomplie « avec la collaboration éventuelle d’autres prêtres ou de diacres, et avec l’aide apportée par des laïcs, selon le droit ».

Les EAP, qui reçoivent un mandat de 3 ans renouvelable, ont pour but de rappeler à la paroisse, sous la conduite du curé, qu’elle a pour mission d’annoncer la parole de Dieu, de célébrer le Christ en Eglise et de servir le prochain.

Voilà pourquoi les membres composants l’EAP ont souvent un « pôle » plus spécifique (le pôle annoncer, le pôle célébrer, ou encore le pôle servir) dont ils sont responsables.

Vous découvrirez dans ce dossier d’Eglise en Côte d’Or le témoignage d’un curé convaincu des bienfaits de l’EAP, vous suivrez une équipe au quotidien à travers différentes rencontres, et vous pourrez découvrir les témoignages d’un coordinateur, d’un responsable du pôle « Annoncer », d’une responsable du pôle « Célébrer » et d’une paroisse qui a fait du pôle « Servir » son cheval de bataille.

Enfin, en dernière page et pour conclure ce dossier, vous découvrirez une carte du diocèse indiquant les paroisses qui disposent d’une Equipe d’Animation Paroissiale. 

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de novembre d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez plus ample connaissance avec le Père Richard Kasay, prêtre du diocèse de Kikwit (en République Démocratique du Congo) et curé de la paroisse Sainte-Chantal de Dijon, qui était l’invité de l’émission « Visages de Prêtres » diffusée le mois dernier sur RCF Parabole.

Le Père Kasay, ordonné en 1991 et présent en France depuis 2002, a passé la moitié de son ministère en Afrique et l’autre moitié en France. Il nous explique ainsi les différences entre les deux continents dans son quotidien de prêtre et développe également quelques aspects de la vie de la paroisse Sainte-Chantal, comme l’aide aux demandeurs d’asile ou encore la place de choix des laïcs dans la paroisse et notamment de l’Equipe d’Animation Paroissiale.

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro, vous retrouverez une galerie photos de la seconde et dernière partie des installations des curés dans leurs nouvelles paroisses. Vous retrouverez aussi des comptes-rendus des journées du patrimoine, organisées par le service culturel du diocèse, de la messe de rentrée de l’Enseignement Catholique, de la soirée de rentrée du Centre Catholique Universitaire ou encore de la messe annuelle des groupes diocésains Foi et vie.

Dans ce numéro d’Eglise en Côte d’Or, vous pourrez lire également un compte-rendu de la fête du diaconat qui s’est déroulé le 5 octobre et qui a permis à tous les diacres du diocèse de se retrouver dans l’Auxois, de la rentrée du groupe œcuménique à Vieilmoulin, de l’Assemblée Générale du MCR (Mouvement Chrétien des Retraités) ou encore des 100 ans de l’église Saint-Paul de Dijon qui a réuni une foule considérable.

 

 

Toutes ses informations sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de novembre vient de paraitre ! 

 

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, merci beaucoup pour votre fidélité !

Vous pouvez vous abonner en ligne à ECO ici !

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Privat à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît le 1er de chaque mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 octobre 2013 - Rubrique Vie du diocèse

Le dimanche 27 octobre 2013 a eu lieu la messe de rentrée à la Chapelle de la Maison diocésaine. Cette messe est une première qui marque la volonté d’exprimer officiellement la reprise des activités de l’année 2013–2014 de la Pastorale des Migrants en Côte d’Or. Et par là, placer nos activités de la nouvelle année sous le regard bienveillant du Seigneur.

Cette journée communautaire a été organisée par la Pastorale des Migrants du diocèse de Dijon, dirigée par son délégué épiscopal, le Père Marcel Luedi, curéde Seurre, originaire de la République Démocratique du Congo.

La Pastorale des Migrants prépare entre autres tous les ans la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié et participe activement avec les autres associations à la défense des droits des Émigrants et des Réfugiés.

Cette rencontre du dimanche aétépensée comme une "entrée" festive et communautaire de tous ceux qui viennent d'ailleurs et qui fontpartie intégrante de notreÉglise diocésaine.  

« Pour l'Eglise catholique personne n'est étranger, personne n'est exclu, personne n'est lointain » : ces paroles du pape Paul VI, qu'il a prononcées dans son homélie pour la clôture du Concile œcuménique Vatican II, ont été le fil conducteur de cette journée.

A 11h00, dans l'actuelle chapelle rénovée de la Maison diocésaine, une messe a réuni nos différentes communautés des peuples, entre autres : français, portugais, polonais, vietnamiens, malgaches, congolais et membres d'autres nations du continent africain.

Cette eucharistie a été présidée par le Père Marcel Luedi, assisté par le Père Joseph Maï, jeune prêtre du diocèse et originaire du Vietnam et aumônier de la communauté vietnamienne, et par le Père Richard Fyda, aumônier de la communauté polonaise.

La messe en langue française a été animée par la communauté africaine avec la participation des autres nations : les lectures, les intentons de la prière universelle, la procession des offrandes...

Ensuite, tous se sont retrouvés dans la salle à manger de la Maison diocésaine pour un pot d'amitié et un repas tiré du sac et partagé en commun.

Le prochain événement majeur qui suivra pour la Pastorale des migrants est la centième Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié qui sera célébrée le dimanche 19 janvier 2014 en l'église Saint-Pierre de Dijon. Le thème choisi pour cette journée est : "Migrants et Réfugiés : vers un monde meilleur !"

D’ici-là, rendez-vous dimanche 19 janvier pour chanter, louer et prier le Seigneur ensemble. Mais aussi pour rappeler à tous l’importance de la rencontre, de l’accueil, de la solidarité, de la collaboration, de la participation pour commencer à bâtir et à vivre « ensemble » un monde meilleur.

                                                                                                                         

                                                      Père Marcel Luedi,

                                        Pour l’équipe pastorale des migrants 

 

 

Crédits photos : Pastorale des Migrants du diocèse de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 octobre 2013 - Rubrique Jeunes

Cette année, nous étions 60 jeunes et 6 animateurs du diocèse de Dijon à participer à un rassemblement de lycéens organisé par la communauté de Taizé pour les vacances de Toussaint. Le gros des troupes (25) venait du lycée Saint-Joseph de Dijon, le reste venant des différentes aumôneries de lycées publics et privés, et de troupes scouts.

Pendant 4 jours, nous avons prié avec la communauté trois fois par jour : c'est toujours l'occasion pour beaucoup de vivre une vraie expérience de prière, de découvrir à la fois la prière silencieuse et la prière commune (nous étions 2800) avec les chants de Taizé aujourd'hui connus des tous.

Deux fois par jour, un frère donnait une introduction biblique qui se poursuivait par des temps d'échange en petits groupes.

Chaque jour le groupe se retrouvait autour du goûter pour faire le point et écouter l'enseignement du Père Vincent Sauer, responsable de la pastorale des jeunes du diocèse, qui faisait partie des accompagnateurs.

Parmi les activités, notre groupe s'est vu proposé la vaisselle de midi, qui a été l’occasion d’un joyeux chahut…..mouillé. Certains ont rendu occasionnellement d'autres services comme la distribution des repas.

Les soirées se terminaient par la fête avec chants et guitares. La moitié des jeunes a dormi sous tentes.

En milieu de séjour, Mgr Minnerath est venu nous rendre visite. Il a pris un temps pour partager questions et réponses avec nous, et a ensuite animé un carrefour à thème ("la responsabilité des chrétiens dans notre société") proposé à tous les participants du rassemblement. Il en a profité pour dire tout son attachement à la communauté de Taizé qu'il visite régulièrement.

 

                                                          Jean-Marie Taglione

 


Crédits photos : Droits Réservés

 

 

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 octobre 2013 - Rubrique Culture et patrimoine

Un week-end de réflexion était proposé ces 26 et 27 octobre à l'abbaye de Cîteaux autour du thème "Connais-toi toi-même, de Socrate à saint Bernard". Organisés par l'association Buisson Ardent, ces deux jours ont permis à de nombreux laïcs de vivre une expérience artistique et de réflexion auprès des moines.

L’association Buisson Ardent est un groupe d’hommes et de femmes de bonne volonté qui souhaitent poser un regard sur la société actuelle, qui s’interrogent et veulent réfléchir ensemble, quelles que soient leurs convictions religieuses ou laïques ». Née en mai dernier, elle a voulu faire son premier rassemblement à l’abbaye de Citeaux en cette année qui célèbre l’arrivée il y a 900 ans de saint Bernard avec ses compagnons.

Ils étaient  80  dans la salle de conférence de l’abbaye groupés derrière les pionniers , fondateurs de cette association.

Dom Olivier Quenardel leur a souhaité la bienvenue en sa qualité de  Père Abbé : reprenant  les termes de sa lettre d’accueil en  « cette terre de  silence où l’homme  tient parole ».« Ces bois, ces pierres ces murs et cette terre, ces hommes ici présents t’invitent à cheminer au meilleur de toi-même. As-tu jamais pris ce chemin où le monde entier apparaît dans sa fraicheur première ? »

Le thème de ces deux journées inaugurales,« Connais-toi toi-même, de Socrate à Saint Bernard », est un vaste sujet, traité par différents intervenants de haute lignée religieuse et philosophique, comme par exemple Daniel Courty, maitre de conférence du laboratoire de psychologie à l’université de Besançon, qui tenta de savoir pourquoi se connaître soi-même :  « On suit  un fil rouge qui vient de la lointaine antiquité ».

Manuel Regnier, président de l'association Buisson Ardent, a essayé de répondre à cette question dans son long exposé introductif : pourquoi  y a-t-il tant de monde qui viennent à Citeaux et dans d’autres abbayes ? et de tenter de répondre à la légitime curiosité de ceux qui veulent voir et rencontrer des moines : « ce sont les derniers spécimens qui sont encore à l’abri des regards ».

C’est Frère Benoit qui commenta la présentation de l’Eglise : «  Symbolique et vie à Citeaux ».

Ces deux longues journées inaugurales du Buisson Ardent comportaient encore d’autres initiatives comme par exemple une exposition de calligraphies, enluminures et aquarelles, un commentaire sur « les vitraux de Franche-Comté d’Acey » ou encore un concert de cithare de Frère Frédéric.

Des aides et concours se sont manifestés autour cette nouvelle association : la communauté diocésaine, la radio chrétienne RCF...

D’autres initiatives seront prises par cette toute jeune association qui est assurée, si l’on en juge par la réussite de cette première initiative, du large éventail de gens, jeunes ou adultes "qui veulent réfléchir ensemble en se retirant du monde".

 

                                                               Jean Clerc

 


Crédits photos : Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...