Notre Blog Actualités



Posté le 16 septembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

Ce dimanche 15 septembre 2013, les paroisses de Mirebeau-sur-Bèze et de Pontailler-sur-Saône étaient réunies autour du Père Joseph Nkouka afin de l’accompagner dans sa nouvelle charge de curé de Mirebeau (en plus de la paroisse de Pontailler dont il est curé depuis un an).

C’était l’occasion pour le Père François Béal, ancien prêtre de la Paroisse de Mirebeau-sur-Bèze missionné pour cette occasion par Mgr Roland Minnerath, de revenir dans le Pays de la Vingeanne.

Une paroisse qui change de curé et rejoint un nouvel ensemble paroissial, une autre amenée à partager son curé... Beaucoup de changement pour nos paroisses ! En effet, après huit années passées en compagnie du Père Raymond-Marie Lamartinèche et la paroisse de Fontaine-Française, la paroisse de Mirebeau-sur Bèze était aujourd’hui en marche vers l’avenir.

Le Père François Béal n’a pas manqué de rappeler les contraintes auxquelles devait faire face l’Eglise et appelé chacun à s’unir pour que la Parole du Christ puisse prospérer.

Si certains attendaient un signe, il est venu du ciel, car alors que la matinée était particulièrement pluvieuse, chacun a pu partager le verre de l’amitié sous un rayon de soleil à la fin de la cérémonie.

Les deux paroisses s’unissent dans la prière pour que le Père Joseph puisse accomplir cette nouvelle mission avec la force de l’Esprit Saint et bien sûr avec le soutien entier des ses paroissiens.

 

                                          Alain Marnef

 

Crédits photos : Alain Marnef

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 septembre 2013 - Rubrique Chrétiens dans la société

Fondée en 1967, la DCC (Délégation Catholique pour la Coopération), ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Église en France. Présente dans une soixantaine de pays, la DCC accompagne chaque année près de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

Deux jeunes Côtes d’Oriens  partent pour un et deux ans avec cette organisation.

En Haïti et au Tchad

Augustin Pascal, séminariste de 26 ans de Marcilly-sur-Tille, part pour deux ans à Jeremie, en Haïti. Là-bas, le centre technique professionnel a rouvert ses portes en octobre 2012 et n’a pas les moyens de payer un salarié national, et trouver un enseignant compétent est très difficile à Haïti.

Il s’agira pour Augustin d’enseigner l’électrotechnique à la fois en théorie et en pratique. Il aura pour tâche d’encadrer et gérer du personnel : les élèves et d’éventuels ouvriers qui travaillent dans la région.

Cécile Gagnard, enseignante d’histoire-géo à Is-sur-Tille, part pour un an à Doba, au Tchad.

Au Tchad, le Foyer des « Anuarite » accueille des filles des villages alentours au sein du diocèse de Doba. La jeunesse de Doba est souvent perdue et sans chance d’acquérir une bonne éducation scolaire de base.

Cécile, âgée de 35 ans, aura pour tâche d’encadrer et de former les filles du foyer dans les cours de soutien de l’après-midi ainsi que d’animer un centre-bibliothèque.

Elle aura également pour responsabilité de former les équipes afin d’améliorer la qualité d’enseignement dans les écoles.

 

 

Crédits photos : DCC

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 septembre 2013 - Rubrique lire, écouter, regarder

Du 2 au 20 août 2013, les amis de l’abbaye de Cîteaux – en partenariat avec Atria et la troupe de théâtre Actant-Scène – ont proposé des lectures théâtralisées et musicales des textes de Bernard de Clairvaux.

Organisées à l’occasion des 900 ans de l’entrée de Bernard à Cîteaux, ces lectures ont permis à plusieurs centaines de personnes de s’enthousiasmer devant la finesse et la richesse de ces nombreux écrits.

Deux comédiens et un musicien

Parfois remplies d’humour, d’autres fois de tristesse (notamment lorsque saint Bernard perd son frère), ces lettres furent admirablement mises en valeur par un jeu de scène plaisant réalisé par deux comédiens (Laure-Marie Lafont et Pierre Lhenri) et un musicien (Emmanuel Galliot).

Le public a pu apprécier ces lettres, adressées aux Grands de ce temps (XIIème siècle), à des confrères religieux ou à des proches, teintées d’amour, d’humilité et de pauvreté.

Un franc succès pour cette initiative qui appelle une suite éventuelle…

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 septembre 2013 - Rubrique Mouvements et associations

Cet été, près de 250 enfants et jeunes Dijonnais ont campé en pleine nature : les uns en Bretagne ou en Auvergne (pour les plus grands), les autres en Bourgogne (pour les plus jeunes), et même en Lettonie pour les Routiers. Tous font partie des Scouts Unitaires de France (SUF), et sont encadrés par de jeunes bénévoles de 17 ans minimum, eux-mêmes SUF. Et c’est ainsi chaque été.

C’est au travers des grands jeux, des veillées, de la construction de leurs installations en bois, des concours de cuisine (ces jeunes sont de vrais chefs ! essayez de cuisiner des macarons ou des œufs en meurette sans votre four ou vos plaques de cuisson !), des explorations, des raids, des olympiades, et bien d’autres activités, qu’ils mettent en œuvre un projet éducatif autour des cinq buts du scoutisme : la santé (respecter son équilibre physique), le sens des autres (vivre ensemble), le développement du caractère (par les responsabilités confiées à chacun dans les sizaines, patrouilles ou équipes), le sens du concret  (apprendre à être débrouillard et ingénieux) et le sens de Dieu. Les quatre premiers buts mènent à une finalité : Dieu.  L’aventure  SUF est inscrite dans la méthode inventée par Baden-Powell (1907) et adaptée en France par le Père Jacques Sevin vers 1920.

La relation de confiance entre les parents et les chefs et cheftaines (et il en faut pour laisser partir son fils ou sa fille de 12 ans camper en pleine nature 15 jours ou plus !) s’articule autour de l’enfant pour que chaque jeune puisse grandir et devenir demain un adulte sain, heureux et capable d’être responsable. Et n’est-ce pas ce que chaque parent souhaite pour son enfant ?

 

                                                         Cyril et Delphine de Lesquen
                                                Chefs du Groupe Saint-Bernard, Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...