Notre Blog Actualités



Posté le 18 dcembre 2013 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Tous les ans, fin novembre, à la Maison natale de sainte Catherine Labouré, à Fain-lès-Moutiers, c'est la fête durant deux jours.

En effet, savez-vous que le 27 novembre, nous solennisons la Médaille appelée miraculeuse par les chrétiens qui l'ont portée avec confiance, et que dès le lendemain nous célébrons sainte Catherine ?  On ne pouvait dissocier Catherine de l'apparition de la Vierge qui a demandé cette fameuse Médaille désormais répandue à travers le monde entier.

Pour cette raison, les paroissiens de notre secteur de Semur-Époisses ont été invités à prier sur les lieux mêmes qui ont vu naître et façonner le cœur de Catherine... Une petite assemblée, fervente et convaincue, a manifesté son attachement à cette sainte de notre terre bourguignonne au cours de l'Eucharistie célébrée par notre curé, le Père Christian Baud.

C'est avec insistance qu'au cours des différentes célébrations de la journée, nous avons repris l'invocation : "Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous".

Les personnes qui ne sont pas familières des lieux ont pu découvrir cet endroit porteur d'une histoire et d'un message.

Afin de prolonger ce rassemblement, un goûter a été offert à ces pèlerins d'un jour. C'est dans une ambiance très fraternelle que chacun a pu partager son amitié entre frères, amis, ou nouvelles connaissances.

 

                              La Communauté des Filles de la Charité de Fain-lès-Moutiers


Photos
© DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 dcembre 2013 - Rubrique Jeunes

Le dimanche 2 décembre après-midi, à la paroisse Saint-Bernard de Dijon, les familles scoutes et les amis du groupe Saint-Exupéry étaient nombreux pour écouter Aliénor, Eliette, Jeanne et Justine, ainsi que Nicolas, Adrien et Paul, qui présentaient leur voyage de l’été, au Sri Lanka.

Fidèle à l’esprit scout, cette équipe de compagnons n’a pas seulement vécu une magnifique aventure commune, riche en découvertes de paysages superbes, en expériences nouvelles et en rencontres, mais elle a d’abord appris à construire un projet collectif, et surtout elle a été capable de rendre un service efficace et parfaitement adapté, en un mois de voyage (du 29 juillet au 27 août).

Depuis deux ans en effet, ils se sont préparés : ils se sont mis en relation avec les sœurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir, congrégation française consacrée aux pauvres, présente au Sri Lanka depuis 1948.  C’est ainsi que les sœurs de Ragama, dans la région de Colombo, ont pu les accueillir dans leur couvent, et leur préparer un copieux programme de travail : rénovation d’une école maternelle, de la maison d’une vieille dame, nettoyages et peintures dans un hôpital, construction d’une cuisine ! Travaux en tout genre donc, effectués dans la bonne humeur, mais pas sans fatigue, surtout sous la chaleur ! Rien n’aurait été possible sans une longue concertation, l’acquisition des compétences techniques, et le financement, pour le voyage et pour les matériaux, grâce à toute une série d’extra-jobs.

Pour cette belle aventure de solidarité internationale, présentée de surcroît  dans un beau film, plein d’humour,  les sept compagnons ont reçu, sous les applaudissements, leur brevet de « scouts du monde » !  

 

                                               Maguy Minonzio



Photos
© Maguy et Jean-François Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 dcembre 2013 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est en ce deuxième dimanche de l’Avent, le 8 décembre, qu’a été envoyée en mission l'Equipe d’Animation Paroissiale (EAP) de la paroisse de la Visitation.

Le curé de la paroisse, le Père André Jobard, a prononcé un mot d’accueil pour le Père Eric Millot, vicaire général, qui présidait la cérémonie. Le chœur était également composé du Père Donat-Michel Tembo-Umba, vicaire de la paroisse, du Père Martin Arputham, en mission d’études dans le diocèse et actuellement à la Visitation, et de Patrice Renahy, diacre permanent au service du doyenné Dijon Nord-Est.

Dans son homélie, le Père Millot a insisté sur trois mots cités dans le passage de la lettre aux Romains lu ce jour : persévérance, espérance, courage. « La persévérance, c’est être témoin du don de Dieu dans ce monde où le gratuit a tant de mal à prendre place. (…) L’espérance, ce n’est pas penser que tout va bien. C’est avoir la lucidité de ce qu’est le monde et que la souffrance existe. (…) Le courage, c’est continuer à aimer malgré la difficulté ».

Le Père Jobard a ensuite appelé les membres de l’EAP, active depuis déjà un an, en les présentant brièvement : Françoise Champion est chargée de la coordination de l’équipe, Marie-Odile Grandgirard du Pôle « Servir », Nicole Hédou du Pôle « Célébrer », et Charles Marquès du Pôle « Annoncer ».

Après avoir professé leur foi, le vicaire général a lu la lettre de mission de Mgr Minnerath confiée aux 4 membres de l’EAP, qui ont reçu mission jusqu’au 8 décembre 2016.

Un moment convivial a suivi cette célébration qui a réuni de nombreux paroissiens.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 dcembre 2013 - Rubrique Vie du diocèse

« Le mélange des genres et la distinction des sexes » : tel était l’ambitieux titre de ces 3èmes Universités de la Famille du diocèse de Dijon, qui se sont déroulées le samedi 7 décembre au Centre Catholique Universitaire de Bourgogne (CUCDB) à Dijon.

Animée par le Dr Victor Larger, délégué épiscopal pour la pastorale de la famille, cette journée a proposé plusieurs interventions de grande qualité associées à de nombreuses questions posées par une assemblée particulièrement attentive.

Les sociologues, sexologues, philosophes, juristes et théologiens qui se sont exprimés, ont convenu, chacun dans leur domaine, de la dangerosité de la tendance visant à supprimer les identités sexuelles, imposées par la nature. On retiendra notamment la dénonciation de la théorie « Queer » (apparue au sein des études de genres qui sont en soi neutres comme l’a notamment rappelé Michel Boyancé, doyen de l’IPC de Paris), fortement influencée par Judith Butler, niant la détermination du sexe par le biologique.

Mgr Minnerath a apporté un éclairage anthropologique au débat, rappelant que « Dieu nous créé homme ou femme dès la conception ».

 


Photo de couverture (et dernière du diaporama ci-dessous) : Michel Boyancé, Mgr Minnerath, Victor Larger, Pascal Jacob, Michèle Dion (de gauche à droite)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...