Notre Blog Actualités



Posté le 06 janvier 2014 - Rubrique lire, écouter, regarder

Dans son premier numéro de l'année 2014, Eglise en Côte d’Or s’est intéressé au thème de l'accueil dans la Bible et dans l'Eglise.

Le dossier

L’accueil peut sembler être une évidence. Et pourtant il est loin d’être toujours simple. Notion primordiale dans la Bible, l’accueil nous ouvre aux autres et à Dieu.

Et elles sont nombreuses, nos situations quotidiennes, où l’on a l’occasion d’offrir un peu de chaleur humaine. L’accueil, c’est celui qui décroche son téléphone avec le sourire. L’accueil, c’est celui qui ouvre sa porte à un pauvre qui a froid. L’accueil, c’est celui qui va à la rencontre de ce touriste, qui semble chercher son chemin. L’accueil, c’est celui qui accepte les difficultés de la vie en les confiant à Dieu dans l’espérance. Tant d’exemples rencontrés chaque jour qui doivent nous rappeler que, si souvent la démarche d’accueil nous coûte un peu, elle donne encore bien davantage en retour.

 

Dans ce premier numéro de l’année 2014, Eglise en Côte d’Or vous ouvre les portes de cet accueil vécu au quotidien dans notre diocèse : l’accueil dans une maison paroissiale, l’accueil des jeunes par la Société Saint Vincent-de-Paul, l’accueil du touriste qui visite nos églises, l’accueil du pauvre ou encore l’accueil de l’étranger…

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de janvier d’Eglise en Côte d’Or, vous ferez plus ample connaissance avec le Père Père Pierre Binet, prêtre du diocèse de Dijon et chanoine honoraire, qui était l’invité de l’émission « Visages de Prêtres » diffusée le mois dernier sur RCF Parabole.

Le Père Binet revient sur son parcours de vie et sur son ministère de prêtre, évoquant sa formation au noviciat du Prado, ses nombreuses années au Sacré-Cœur de Dijon et ses souvenirs du concile Vatican II qu’il a vécu avec une très grande joie.

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro, vous retrouverez des comptes-rendus de la célébration solennelle de l’Immaculée Conception à Notre-Dame de Dijon, des Universités de la Famille, du rassemblement des 4èmes-3èmes à Genlis, ou encore de l’envoi en mission de l’Equipe d’Animation Paroissiale de la Visitation.

 

Dans ce numéro d’Eglise en Côte d’Or, vous pourrez lire également un compte-rendu des confirmations des doyennés Dijon Sud-Ouest et Auxois-Morvan, de la fête de sainte Catherine et de la Médaille miraculeuse, de la sainte Geneviève fêtée par les gendarmes ou encore des 50 ans de la Constitution Sacrosanctum Concilium qui a réuni de nombreux acteurs de la liturgie dans les différentes paroisses du diocèse.

 

Toutes ses informations, et bien d'autres encore, sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de janvier vient de paraitre ! 

 

N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, merci beaucoup pour votre fidélité !

Vous pouvez vous abonner en ligne à ECO ici !

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine, dans les librairies la Procure et Lib de l'U à Dijon et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît le 1er de chaque mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 dcembre 2013 - Rubrique Evénements

Retrouvez tous les horaires des offices religieux de Noël dans toutes les paroisses du diocèse de Dijon !

Il suffit de consulter le PDF ci-dessous.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 20 dcembre 2013 - Rubrique Mgr Roland MINNERATH

Notre archevêque ne voulait pas laisser s’achever l’année 2013, 1700ème anniversaire de « l’édit » ou plutôt du document de Milan, sans nous en faire découvrir sa nouveauté juridique. Il s’agit, en effet, du premier texte de loi qui fonde la liberté de religion sur le droit des personnes à se prononcer librement en matière de foi et qui place l’État dans une attitude de neutralité par rapport à la détermination de la divinité. La conférence de Mgr MIinnerath qui a eu lieu du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne (CUCDB), le 12 décembre dernier, a été étayée par la projection de schémas et d'un tableau.

Les chrétiens, contrairement aux juifs, n’étaient pas considérés comme  un peuple dans l’empire romain. Ils ont été accusés de l’incendie de Rome en 64. Ils refusent de pratiquer le culte impérial. Le pouvoir ne comprend pas le monde chrétien ce qui entraîne des vagues de persécutions jusque sous Dioclétien en 303-304.

Des apologistes, des défenseurs de la foi chrétienne, face à ce contexte de persécutions, ont cherché à redéfinir les relations entre l’individu, la religion et l’Etat, notamment deux d’entre eux, originaires d’Afrique Nord, Tertullien et Lactance. Tertullien (né et mort à Carthage, vers 150 – 220) est un avocat laïc converti vers 193. Il défendait les chrétiens devant les tribunaux. Il est l’auteur de l’Apologétique qui  contient la première expression de la liberté religieuse, par la distinction entre l’appartenance de l’individu à la cité et à la communauté religieuse. La liberté religieuse consiste en un droit reconnu par l’Etat à chaque individu d’avoir la faculté de choisir sa divinité. Lactance (250-325) a écrit lesInstitutions divines ; il vivra à la cour de Constantin et sera précepteur de l’un de ses fils. Il considère que lorsqu’il y a liberté, il y a respect du droit et de l’ordre. La religion est un acte volontaire qui implique la liberté. Des éléments de la pensée de ces deux apologistes se retrouvent dans l’Edit de Milan.

Constantin est né à Nis en Serbie ; vainqueur de Maxence au pont Milvius, le 28 octobre 312, il est seul maître de l’Occident ; il rencontre en février 313, l’empereur d’Orient Licinius. Ils concluent un accord dont le rescrit, c'est-à-dire le compte-rendu qui sera diffusé, sera appelé « l’édit de Milan ». Dans ce document l’Etat romain change sa vision de la religion qui n’est plus confondue avec l’Empire ; chacun peut adorer à sa manière la divinité qui est dans le ciel ; ce texte accorde la liberté de culte à toutes les religions. Les chrétiens ne sont plus tenus de vénérer l’empereur comme un dieu et les lieux de culte confisqués leur sont restitués. C’est un changement idéologique important ; l’Empire reste religieux, mais ne nomme plus la divinité, la libre détermination appartient aux individus. .

Mgr Minnerath acheva sa présentation très savante et pédagogique  par un exposé de la liberté religieuse selon le Concile Vatican II,  et dans les constitutions des Etats contemporains.   

 

                                          Jean-François Minonzio



Photos © J-F Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 dcembre 2013 - Rubrique Vie du diocèse

C’est en septembre 2013 que chaque équipe pastorale des doyennés (composée des prêtres, diacres, laïcs en mission ecclésiale et coordinateurs des EAP) a été consultée en vue de la désignation de leur doyen et leur doyen-adjoint pour les trois années à venir. Et depuis leur nomination, ce sont eux qui décident l’ordre du jour et animent les réunions de doyennés.

Mais en ce 13 décembre avait lieu leur première session autour de l’archevêque. Cette rencontre a donc d’abord laissé la parole à chacun afin de rendre compte des diverses activités de leur doyenné. Ensuite, à la demande de l’archevêque, ils ont débattu de certaines questions auxquelles réfléchit actuellement notre diocèse : la confirmation et la manière de la proposer plus largement afin que tous les baptisés reçoivent l’ensemble des sacrements d’initiation ; l’annonce et la préparation de l’assemblée diocésaine du printemps prochain ; le questionnaire en vue du Synode sur la famille d’octobre 2014 ; la formation permanente des équipes de doyenné, l’usage du Catéchisme pour tous les âges et toutes les initiatives prises localement par les uns et les autres.

Si chaque doyenné décide de son organisation, on ne peut que constater que de plus en plus d’activités pastorales se vivent en doyenné permettant des rencontres riches, variées et dynamiques.

 

                                        Père Eric Millot

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...