Notre Blog Actualités



Posté le 06 aot 2014 - Rubrique Jeunes

C’est bien le 23 juillet, au matin, comme prévu, que trente étudiants du CCU sont partis en pèlerinage sur les pas de Jésus. Le message d’Abraham lu au cours de la messe d’envoi : « Va, quitte ton pays, va vers le pays  que je t’indiquerai », les touchait particulièrement, puisqu’ils ont dû renoncer, au dernier moment, comme les deux mille  étudiants Français, au beau projet de la Terre Sainte.

C’est peu dire qu’ils ont été déçus : c’est le rêve d’une année qui s’effondre, ils y ont consacré une soirée de préparation par mois depuis la rentrée, d’innombrables heures pour confectionner et vendre des gâteaux, quarante d’entre eux s’étaient inscrits…L’actualité dramatique du Proche Orient en a décidé autrement.

Heureusement, les organisateurs ont réagi très vite : les Pères Raphaël Clément, François Béal et Vincent Sauer ont imaginé une autre solution, et trouvé, aux Houches, un lieu d’accueil pour vivre le programme prévu, en alternant temps de marche, temps conviviaux, et temps d’approfondissement de leur thème : « Jésus dans la Bible ». Ils ont eu notamment l’occasion de vivre, avec la paroisse de Chamonix, une veillée de prière pour la paix proposée par les évêques de France, en plus de la prière universelle du dimanche 27 juillet.

                                                                                             

                                                              Maguy Minonzio



Les étudiants ont tenu un journal de bord quotidien lors de ce camp. Vous pouvez revivre avec eux ces neuf jours dans les Alpes grâce aux comptes-rendus et photos diffusés sur le site du CCU.

 

Photos © CCU

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 05 aot 2014 - Rubrique Mouvements et associations

En Côte d’Or cet été, 122 enfants sont partis en camp ACE (Action Catholique des Enfants) du 5 au 18 juillet. Ces camps ont été possibles grâce à l’investissement des 23 animateurs, des deux binômes de direction, des 14 bénévoles à l’intendance et des deux aumôniers accompagnateurs.

Les Perlin/Fripounet (6/11ans) sont retournés à Rioz, en Haute-Saone (70), pour une ou deux semaines au choix. 27 enfants ont choisi de rester les 14 jours et 41 enfants ont participé une semaine.

Les 54 Triolo/Top Ado(12/15ans) ont découvert un nouveau lieu, pendant 14 jours, à Saligny-Sur-Roudon, dans l’Allier (03).

Les camps ont pour objectifs de permettre aux enfants de vivre un temps de vacances ensemble en s’acceptant les uns les autres, de rendre les enfants acteur de leur camp et de mettre en avant les talents de chacun.

Concrètement en camp, on a fait des grands jeux, des veillées, des balades, des débats, les enfants ont inventé des spectacles...

Pour être acteur, à tous âges, les enfants ont donné leurs avis, participé aux tâches de la vie quotidienne, élaboré des grands jeux, des veillées, des temps de réflexion…

Lors des temps de relecture et de célébrations, chacun a aussi pris le temps de réfléchir à ce qu’il vit au camp et dans son quotidien. Ils ont alors exprimé très simplement qu’on a besoin de peu de choses pour être heureux, seulement des choses importantes comme l’amour de la famille et des amis.

Ces temps de camps sont aussi des moments forts pour les animateurs. Pour tous, c’est la continuité de l’année vécue avec l’ACE, avec les enfants qu’ils rencontrent toute l’année en club ou lors des temps forts. C’est une manière très concrète pour eux de vivre leur foi et de partager leurs valeurs.

Pour la suite, rendez-vous les 11 et 12 octobre prochains pour les interclubs/retour de camp. Ça sera l’occasion de se rappeler de bons souvenirs en racontant ce qu’on a vecu à ceux qui n’étaient pas là et de se projeter dans la nouvelle année en club qui arrive.

 

                                                                            Pauline Petit
                                                                        Permanente ACE

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 aot 2014 - Rubrique Oecuménisme

La fête du saint prophète Elie, le 20 juillet, donne toujours l’occasion de rencontres riches et festives au monastère de rite oriental de Saint-Rémy les Montbard. Mais en cette année 2014, les Carmélites ont solennisé particulièrement le quarantième anniversaire de leur installation en Bourgogne et le vingtième anniversaire de la fondation de leur prieuré de Roumanie.

 


Venus de tous les coins de France, et aussi d’Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Hongrie, Pays-Bas, Roumanie, Slovaquie, Suisse, les membres de la Fraternité Saint-Élie, catholiques, orthodoxes et protestants, ont approfondi, au cours du week-end, leur double vocation d’œcuménisme spirituel et d’enracinement carmélitain, avec ouverture sur le dialogue judéo-chrétien, alternant les échanges, les conférences, et le chant des offices.

L’église paroissiale était pleine, le dimanche matin, pendant la divine liturgie, célébrée par Mgr Kocsis, évêque grec catholique de Hongrie, accompagné de Mgr Garnier, ami du monastère dès l’origine, archevêque de Cambrai, et de Mgr Périsset, qui fut nonce en Roumanie et en Allemagne et qui assura l’homélie, et entouré de plusieurs prêtres et diacres.

À la fin de la liturgie, plusieurs chaleureux messages furent lus : un du Vatican avec la bénédiction du Pape François, un de l’archevêque de Dijon, Mgr Minnerath, un du Cardinal Lucian Mureşan, archevêque majeur de l’Église grecque-catholique de Roumanie, un du métropolite de l’Église orthodoxe roumaine pour l’Allemagne, l’Europe centrale et du Nord, Mgr Serafim.

La chorale belge Anjgelskij Sobor, de Gand, a fait vibrer les voûtes, pendant tous les offices, et aussi pour un très beau concert de chants liturgiques russes.

Un grand jour de joie, d’amitié, de ferveur, vaste rayonnement d’espérance de ce tout petit monastère. Le royaume de Dieu n’est-il pas comme une grain de sénevé, capable de donner un très grand arbre ?

 

                                                Maguy Minonzio

 

Photos© Carmel de Saint-Rémy

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 aot 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est la cinquième fois que le Père Paul Kitoko vient de la République Démocratique du Congo dans notre diocèse à l’occasion de la période des congés. Après s’être mis au service des paroisses de Vitteaux, de Précy-sous-Thil et de Sombernon les autres années, c’est à Bligny-sur-Ouche qu’il loge cette année pour desservir les paroisses de Bligny et Arnay-le-Duc jusqu’au début du mois de septembre.

Le P. Paul Kitoko a été ordonné prêtre du diocèse de Matadi (RDC) en 1995 ? Après avoir été vicaire à Nsona-Bata puis à Kolo-Funa, il a été pendant plusieurs années responsable des élevages diocésains avant d’être vicaire à Songololo puis curé de Bienga et enfin de Mangenbo depuis 2013.

Avec l’accord de son évêque, il prend ainsi le temps de rendre service à notre diocèse où à chaque fois il apprécie de retrouver des paroisses bien structurées où le prêtre, dit-il, « est vraiment là pour son ministère, entouré de laïcs engagés. » Il est particulièrement sensible au fait que, dans chacune des paroisses, il est très bien accepté et accueilli.

Dans les premiers jours de septembre, il repartira vers son pays pour rejoindre sa paroisse sans oublier d’aller faire un compte-rendu de son séjour en France  à son évêque.

Merci au Père Paul Kitoko.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...