Notre Blog Actualités



Posté le 08 juillet 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

C'est ce samedi 5 juillet que se déroulait la Nuit des églises.

Retour sur cette belle soirée vécue notamment à Losne, Saint-Jean-de-Losne et au Sacré-Coeur de Dijon.

 

 

 

Losne et Saint-Jean-de-Losne

« Découvrez nos églises » : c’est ce qui était proposé dans le cadre de l’opération nationale « la Nuit des églises », par le Père Alain Theuret, curé de la paroisse Saint-Jean-de-Losne/Brazey-en-Plaine, et l’association Saône Nature & Patrimoine. Les habitants de Losne et de Saint-Jean-de-Losne, et des touristes ont répondu largement à cette invitation : plus de cinquante personnes se sont retrouvées dans les églises ce samedi soir 5 juillet.

A Losne, Alain Cessot a présenté l’histoire de l’ancienne abbaye et de l’église actuelle, et la restauration qu’il a faite des 14 tableaux du Chemin de Croix.

Cette église, reconstruite en 1699, après la démolition de l’abbaye en 1636 sur ordre de Louis XIII, plusieurs fois agrandie, a reçu son porche et son clocher actuels en 1871. Une restauration complète de la flèche du clocher, de la façade et des enduits extérieurs, entreprise en 2012 à l’initiative de la commune, est en cours d’achèvement.

En traversant le pont de Saône, à l’église de Saint-Jean-de-Losne, le groupe a été accueilli au son de l’orgue historique par Jacques Béraza qui a interprété quelques pièces en avant-première du concert du lendemain. Dans le chœur de l’église spécialement illuminé, Pierre-Marie Guéritey a présenté les éléments importants du mobilier : les stalles, le lutrin en forme d’aigle, le maître-autel surmonté d’un grand baldaquin de style classique construit par des artistes italiens en 1784. En commentant le texte biblique de l’Apocalypse, le Père Alain Theuret, a expliqué la signification symbolique de l’agneau couché sur le livre scellé par les sept sceaux, représenté au sommet du baldaquin.

C’est donc un public assez nombreux qui a participé activement en posant beaucoup de questions, à cette manifestation dont c’était la première édition dans cette paroisse. On a pu ainsi mesurer l’attachement des habitants à ces lieux de culte, dépositaires d’une grande partie de l’histoire locale, et toujours bien vivants, et l’intérêt des touristes pour ces édifices où se trouve l’essentiel du patrimoine architectural et artistique des communes : œuvres produites par des artisans locaux ou des artistes venus d’ailleurs, qu’il est nécessaire de sauvegarder, d’entretenir et de valoriser en tant que tels.

 

Page Facebook de la nuit des églises Losne et Saint-Jean-de-Losne : https://fr-fr.facebook.com/gueriteypm

 

Sacré-Coeur de Dijon :

Ce fut une soirée vraiment formidable.

On a commencé par un tour de l'église commenté par le docteur Lebel qui a vécu bien des événements de la construction.

En une heure nous avons pu découvrir l'essentiel avec un auditoire admiratif devant de grandes pespectives originales d'une étonnante nouveauté soulignées par de multiples détails. Tous de dire : "On n'avait jamais vu cela auparavant !". Pensez seulement que la totalité de la surface intérieure des murs est recouverte de motifs partout différents sculptés dans l'épaisseur de l'enduit. Qui a remarqué la qualité des sols pavé d'une manière nouvelle à l'époque et fort peu reproduite ensuite ? Et on ne parle pas des vitraux, mosaïques, sculptures et peintures bien plus souvent remarqués.

Puis, ce fut le repas très sympathique autour d'un barbecue fourni de tout ce que chacun a apporté.

Ensuite le concert d'orgue permit de découvrir les qualités de l'instrument qui se voulait universel et l'est largement resté. On est passé d'une transcription pour orgue d'une pièce de Vivaldi jusqu'à une transcription d'une pièce conemporaine de guitare en passant par la suite gothique de Léon Boellmann.

L'orgue du Sacré-Cœur (typique des orgues du XX° siècle) où jouèrent les plus grands organistes eut à une époque récente plus de 70 jeux répartis en deux endroits de l'église, une partie de l'orgue était dans la tribune près du chœur. Une malencontreuse restauration autour de 1975 retira 18 jeux parce que l'ensemble semblait trop complexe à maitriser pour les organistes de l'époque.

Ce qui reste est toutefois encore étonnant de capacités puisqu'on peut tout jouer. L'organiste (Dominique Richaud) et son fils surent nous le montrer.


                             Extrait du blog du Père Jean Lamblot, curé du Sacré-Coeur 

 



Photos ci-dessous : églises de Saint-Jean-de-Losne, Losne, Sacré-Coeur de Dijon (© M. Guéritey, Père Jean Lamblot)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 juillet 2014 - Rubrique Oecuménisme

Le monastère Saint-Elie de Saint-Rémy-lès-Montbard sera en fête les 19 et 20 juillet prochain pour célébrer son saint patron.

Un programme riche vous sera proposé tout au long du week-end.

Le Carmel de rite oriental accueillera notamment cette année le cardinal Lucian Muresan, Mgr Fülöp Kocsis ou encore Mgr Jean-Claude Périsset.

 

Le monastère de Saint-Rémy-lès-Montbard

Le monastère de Saint-Rémy est sous le patronage de saint Élie. Dans l'esprit du prophète Elie, leur "chef et père", prophète vénéré des juifs, des musulmans et des chrétiens de l'Orient et de l'Occident, les carmélites tendent à vivre en présence de Dieu, recherchant sans cesse son visage pour devenir ainsi les témoins de son amour. 

Par Élie, le Carmel, ordre prophétique, a un lien unique dans l'Église avec Israël. Face au premier schisme, celui de l'Église et d'Israël, il est appelé à témoigner, dans le temps, de l'attente de ce qui doit être, qui devrait être et qui, un jour, sera réalisé par Dieu, c'est-à-dire de l'unité des deux communautés saintes, celle d'Israël, et celle de l'Église.


(Plus d'informations sur le site internet du monastère Saint-Elie)

 

Le programme 

Voici le programme complet de cette fête de saint Elie 2014.

 

SAMEDI 19 JUILLET 2014
 
14h30 : Assemblée générale de la Fraternité Saint-Élie ; Enracinement carmélitain.

15h30 : Lancement des Mémoires de Chine de Mère Élisabeth en allemand avec la traductrice Elisabeth Haas ; Père Jean-Philippe Houdret, ocd (Toulouse) : Le Carmel et la prière pour l’Unité des chrétiens ; Engagement oecuménique.

17h00 : Témoignages oecuméniques.

20h00 : Vigile de la Résurrection et de saint Élie.


DIMANCHE 20 JUILLET 2014

9h15 : Tierce
 
9h30 : Acathiste de la Mère de Dieu.
 
10h00 : Divine Liturgie concélébrée par le Cardinal Lucian Mureşan (Roumanie), Mgr Fülöp Kocsis (Hongrie) ; Homélie par Mgr Jean-Claude Périsset ; Pannychide au cimetière ; Agapes fraternelles ; Ouverture au dialogue judéo-chrétien.

14h00 : « Ailé, zélé... : une lecture illustrée du corbeau d’Élie », par Marie-Madeleine Vautrin.

15h00 : Sr Cristiana Dobner, ocd (Italie) : « Une question pour le chrétien : Que penses-tu de Jérusalem ? » ; Lecture musicale-concert, par Marie-Christine Roussel et Christine Van Laere.

17h00 : Vêpres.
 
 


Photos : Fête de saint Elie 2013
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 07 juillet 2014 - Rubrique Vie du diocèse

Du 6 au 13 juillet 2014, le diocèse de Dijon, en collaboration avec les trois autres diocèses de la Province de Bourgogne (Sens-Auxerre, Autun-Chalon-Macon et Nevers) organise, à la Maison diocésaine de Dijon, un stage de formation commun aux organistes et aux chantres-animateurs liturgiques, de tous âges et tous niveaux. Ce stage permettra notamment d'éclairer les fonctions qu'ils sont appelés à assurer en harmonie mutuelle, au cours des offices.

Construit autour du compositeur Jacques Berthier (dont ce sera en 2014 le 20ème anniversaire de la mort), ce stage sera animé par des formateurs spécialistes dans leur domaine : professeur de chant, chefs de chœur, professeur de formation musicale, chanteur grégorien et organistes titulaires.

Une journée-type se déroulera en ateliers communs (liturgie, chanter ensemble, pratique du grégorien, conférences...) et en ateliers propres à chaque catégorie de participants :

-    cours d'orgue, d'harmonie, d'improvisation, de transposition, pour les organistes.
-    conduite du chant de l'assemblée, psalmodie, technique vocale, formation musicale, initiation au piano pour les chantres animateurs.

La messe de clôture, présidée par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, sera animée, chantée et accompagnée par les stagiaires. Plusieurs formules au choix sont proposées pour l'hébergement et la restauration : en résidence complète ou semi-complète.




Au cours de ce stage, plusieurs évènements seront ouverts au public
 

 - Lundi 7 juillet à 20h30 à la chapelle de la Maison Diocésaine de Dijon (9 bis, bd Voltaire) :

 Conférence de Daniel Hameline  : « Jacques Berthier, quand tradition et novation vont de pair pour le service » 


- Mardi 8 juillet à 20h30 en l’église Notre-Dame de Talant : concert des professeurs

Le corps professoral est composé de Mathilde Ambrois (professeur de chant à Paris), d’Yves Audard (organiste titulaire de Joigny), du père Emmanuel Bohler (membre de la  commission diocésaine de musique liturgique de Metz), d’Yves Cuenot (organiste titulaire à Auxonne et co-titulaire à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon), d’Elisabeth Gauché (chef de chœur à Sens-Auxerre), de Pierrette Grant (chef de chœur), Bruce Grant (chef de chœur et pianiste), de Nancy Hezard (professeur au Conservatoire de Dijon), de Lise Ladret (directrice du stage et responsable du Service Diocésain de Musique Liturgique de Dijon), de Jacques Noël (dirigeant des Ambrosiniens).
 

 - Mercredi 9 juillet à 20h30 à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon

 Concert-conférence par Sylvain Pluyaut (Professeur d’orgue au conservatoire de Dijon) 

 « L’œuvre d’orgue de Jacques Berthier : un trésor musical méconnu »


- Samedi 12 juillet à 20h30 en l'église Saint-Bernard de Fontaine-lès-Dijon : audition des stagiaires

Après une semaine de travaux intensifs avec le corps professoral, les choristes et les organistes feront leur audition, vous partageant les œuvres qu’ils auront mise en œuvre. 

 

Toutes ces manifestations sont libres d’entrée.

 


Renseignements :

Service Diocésain de Musique liturgique

9bis, boulevard Voltaire - 21000 DIJON

Lise LADRET

03.80.63.14.69

sdml.dijon@yahoo.fr


Ou sur l'onglet « Musique Liturgique » du site internet diocésain.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 04 juillet 2014 - Rubrique Pèlerinage

Depuis la découverte de la statuette miraculeuse le 2 juillet 1435, c'est pour la Bourgogne le grand pèlerinage de Notre-Dame de chez nous.

 
Tous les ans, en cette date anniversaire, et le deuxième dimanche de septembre, les pèlerins sont nombreux à accompagner la statuette en procession jusqu'au sommet de la montagne.
 
 
 
En cette année 2014, la restauration de la chapelle est en cours !
 
La statue est partie à Périgueux pour restauration et dorure, comme à l'origine : elle ne sera donc pas visible.

Le sommet de la montagne est bouleversé pour les travaux de maçonnerie sur la tour lanterne.
 
La statue monumentale retrouvera sa place en 2015.
 
Ce sera donc un pèlerinage un peu particulier cette année, mais les pèlerins pourront constater l'avancée des travaux de restauration.
 
 
Programme :
 
15h : Départ de Ia procession du plateau Saint-Joseph.

16h : Messe en haut de la montagne et vénération de la statuette.
 
 

 
Renseignements :
 
- Curé de Plombières et de Velars : 03 80 43 64 03
- Association des Amis de Notre-Dame d'Étang : 03 80 33 63 05 - amis.notredamedetang@yahoo.fr - www.notre-dame-detang.fr
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...