Notre Blog Actualités



Posté le 23 octobre 2014 - Rubrique Mouvements et associations

A la fin du mois de septembre, 30 responsables de l'Action Catholique des Enfants (ACE) se sont retrouvés à la Maison diocésaine pour réfléchir, à l’aide des outils du mouvement, comment permettre aux enfants d’être acteurs de leur vie, en club et ailleurs.

Cette journée nous a permis de redécouvrir ensemble le sens et l’importance des fondements de l'ACE : permettre aux enfants de s'exprimer, partager, cheminer en club, construire des projets et découvrir Jésus-Christ. Tout cela grâce à  la pédagogie du jeu.

Le défi de l’ACE est une nouvelle fois lancé !

Cette année en Côte-d’Or, plus de 130 enfants de 6 à 15 ans vont se retrouver pour faire club ACE.

Les clubs se constituent en fonction de l’âge et du lieu de vie des enfants.

Actuellement, 22 clubs sont présents sur le département : dans le secteur de la Visitation (Chevigny St Sauveur - Quetigny - Sennecey - Crimolois - Arc/Tille), Saint-Pierre, Notre-Dame (Dijon Centre), Sainte-Chantal (Dijon Sud), Saint-Apollinaire, Fauverney, Châtillon-Sur-Seine, Aignay-le-Duc, Talant et en projet cette année à l’école Saint-Dominique.

 

60 bénévoles s'investissent déjà tout au long de l'année pour faire vivre le mouvement,

Venez, vous aussi, nous rejoindre

pour participer au projet de l’ACE et accompagner les enfants en club.

 

Pauline Petit
Permanente ACE

 



N’hésitez pas à nous contacter au bureau de l’ACE :
 

Action Catholique des Enfants de Côte D’Or

9 bis Bd Voltaire - 21000 Dijon

Tel : 03.80.63.14.47

e-mail : fedeace21@wanadoo.fr

Permanences : mardi 9h-12h et jeudi 14h-18h

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 22 octobre 2014 - Rubrique Prière, veillée, célébration

La fête de sainte Thérèse d’Avila revêtait cette année une exceptionnelle solennité. Présidée par Mgr Minnerath ce 12 octobre, la messe qui rassembla beaucoup de fidèles au carmel de Flavignerot fut la suite des vêpres avec des psaumes particulièrement choisis comme le Magnificat : « Sainte Thérèse notre mère, lampe au cœur de l’Eglise, tu nous apprends le chemin de perfection pour nous conduire avec le Christ vers les demeures du Père ».

La messe fut concélébrée par une douzaine de prêtres du diocèse accueillis par l’aumônier du carmel, le père Paul Chadeuf. Un religieux de la communauté de Flavigny était également présent ; deux diacres apportèrent aussi leur concours à la célébration.

En prélude à la messe, Mgr Minnerath fit allusion à la préparation de la canonisation  de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité en formulant l’espoir prochain de la décision papale.

Dans son homélie, l’archevêque rappela la vie mystique de cette dijonnaise, et de sainte Thérèse d’Avila, dont on célébrera le cinquième centenaire de la naissance en 2015. Le prélat précisa à l’adresse des carmélites présentes : « La vie mystique est une vie dont on ne se lasse jamais » et d’insister sur la nécessité et l’importance de l’oraison, non sans rappeler  que sainte Thérèse d’Avila portait en elle les malaises de la société dans laquelle elle vivait.

Reprenant les paroles de l’évangile de la Samaritaine, dont on venait de faire la lecture, Mgr  Minnerath termina l’homélie en s’adressant aux carmélites : « Vous êtes près de la source de l’eau vive ».

En exergue du dépliant distribué aux fidèles, les paroles de sainte Thérèse d’Avila résonnent par leur actualité toujours brûlante : «  Le monde est en feu : ce n’est pas l’heure de traiter avec Dieu d’affaires de peu d’importance ».

 

                                         Jean Clerc
 

Photos : © Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 21 octobre 2014 - Rubrique Jeunes

Des centaines de lycéens de la Province Bourgogne (dont une importante délégation du diocèse de Dijon) sont réunis à Taizé depuis dimanche.

Jusqu'au 23 octobre, ces jeunes vivent les Rencontres Lycéennes de Taizé, dont le thème est cette année : "Venez à Lui tel que vous êtes !".

 

 

 

Au programme de ces cinq jours :

• Faire le point, trouver un nouveau souffle

• Découvrir aux sources de la foi, un sens à la vie

• Prier avec la communauté de Taizé

• Rencontrer des jeunes du monde entier
 
• Partager ses questions, ses convictions, ses espoirs
 
• Se préparer à devenir ferment de paix et de confiance
 
 
Les évêques de la Province Bourgogne (qui regroupe les diocèses de Dijon, Sens-Auxerre, Autun, et Nevers) ont rejoint Taizé aujourd'hui pour échanger avec les jeunes.
 

 
Pour les étudiants et adultes du diocèse de Dijon, on peut noter que la rencontre européenne de Taizé se déroulera cette année du 29 décembre 2014 au 2 janvier 2015 à Prague. Cette rencontre, préparée par la communauté de Taizé à l’invitation de la Conférence épiscopale tchèque et du Conseil œcuménique des Églises tchèques, va rassembler plusieurs dizaines de milliers de jeunes pour une nouvelle étape du « pèlerinage de confiance sur la terre » commencé par frère Roger à la fin des années 70.
 
Renseignements : 03 80 63 14 55 - 06 65 79 53 22 - jeunesdu21@gmail.com
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 20 octobre 2014 - Rubrique Pèlerinage

Quarante pèlerins dijonnais ont été guidés, fin septembre, par le père Raoul Mutin sur les pas de John Henry Newman, ce cardinal anglais béatifié en 2010 par le pape Benoît XVI.

Tout commence à la City, au riche cœur du Londres historique et commerçant, son quartier de naissance. On suit ensuite ses traces à Oxford, où il fut un élève brillant, puis, très jeune,  un professeur reconnu, un chercheur érudit, un prêtre fervent. Nommé curé de Saint-Mary, il attire à ses sermons la haute société anglicane, tout en se consacrant aussi à sa paroisse pauvre de Littlemore, où  l’église qu’il a fait construire garde son souvenir.

On découvre  ainsi la richesse spirituelle d’un chrétien anglican, puis son itinéraire étonnant qui le mène, par fidélité à son sens de l’Eglise, à tout abandonner (titres, réputation, statut) pour devenir catholique, et mener une vie pauvre, toute donnée à la charité au sein de l’Oratoire qu’il a fondé.

Le pèlerinage se poursuit à Canterbury, dont la cathédrale est un sanctuaire de mémoire, de saint Thomas Becket, qui y fut assassiné, aux  martyrs chrétiens du XXème siècle. Il se termine à Londres à la paroisse catholique Notre-Dame de France, remarquable par la dynamique de sa catéchèse et l’accueil quotidien des migrants. Les chants du père Mutin y ont animé une dernière soirée  de partage, dans la joie et la ferveur.

 

                                                      Maguy Minonzio



Photos : © Maguy Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...