Notre Blog Actualités



Posté le 04 aot 2014 - Rubrique Oecuménisme

La fête du saint prophète Elie, le 20 juillet, donne toujours l’occasion de rencontres riches et festives au monastère de rite oriental de Saint-Rémy les Montbard. Mais en cette année 2014, les Carmélites ont solennisé particulièrement le quarantième anniversaire de leur installation en Bourgogne et le vingtième anniversaire de la fondation de leur prieuré de Roumanie.

 


Venus de tous les coins de France, et aussi d’Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Hongrie, Pays-Bas, Roumanie, Slovaquie, Suisse, les membres de la Fraternité Saint-Élie, catholiques, orthodoxes et protestants, ont approfondi, au cours du week-end, leur double vocation d’œcuménisme spirituel et d’enracinement carmélitain, avec ouverture sur le dialogue judéo-chrétien, alternant les échanges, les conférences, et le chant des offices.

L’église paroissiale était pleine, le dimanche matin, pendant la divine liturgie, célébrée par Mgr Kocsis, évêque grec catholique de Hongrie, accompagné de Mgr Garnier, ami du monastère dès l’origine, archevêque de Cambrai, et de Mgr Périsset, qui fut nonce en Roumanie et en Allemagne et qui assura l’homélie, et entouré de plusieurs prêtres et diacres.

À la fin de la liturgie, plusieurs chaleureux messages furent lus : un du Vatican avec la bénédiction du Pape François, un de l’archevêque de Dijon, Mgr Minnerath, un du Cardinal Lucian Mureşan, archevêque majeur de l’Église grecque-catholique de Roumanie, un du métropolite de l’Église orthodoxe roumaine pour l’Allemagne, l’Europe centrale et du Nord, Mgr Serafim.

La chorale belge Anjgelskij Sobor, de Gand, a fait vibrer les voûtes, pendant tous les offices, et aussi pour un très beau concert de chants liturgiques russes.

Un grand jour de joie, d’amitié, de ferveur, vaste rayonnement d’espérance de ce tout petit monastère. Le royaume de Dieu n’est-il pas comme une grain de sénevé, capable de donner un très grand arbre ?

 

                                                Maguy Minonzio

 

Photos© Carmel de Saint-Rémy

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 aot 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

C’est la cinquième fois que le Père Paul Kitoko vient de la République Démocratique du Congo dans notre diocèse à l’occasion de la période des congés. Après s’être mis au service des paroisses de Vitteaux, de Précy-sous-Thil et de Sombernon les autres années, c’est à Bligny-sur-Ouche qu’il loge cette année pour desservir les paroisses de Bligny et Arnay-le-Duc jusqu’au début du mois de septembre.

Le P. Paul Kitoko a été ordonné prêtre du diocèse de Matadi (RDC) en 1995 ? Après avoir été vicaire à Nsona-Bata puis à Kolo-Funa, il a été pendant plusieurs années responsable des élevages diocésains avant d’être vicaire à Songololo puis curé de Bienga et enfin de Mangenbo depuis 2013.

Avec l’accord de son évêque, il prend ainsi le temps de rendre service à notre diocèse où à chaque fois il apprécie de retrouver des paroisses bien structurées où le prêtre, dit-il, « est vraiment là pour son ministère, entouré de laïcs engagés. » Il est particulièrement sensible au fait que, dans chacune des paroisses, il est très bien accepté et accueilli.

Dans les premiers jours de septembre, il repartira vers son pays pour rejoindre sa paroisse sans oublier d’aller faire un compte-rendu de son séjour en France  à son évêque.

Merci au Père Paul Kitoko.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 31 juillet 2014 - Rubrique Culture et patrimoine

« Poussez la porte ! » : C’est l’invitation lancée par la pastorale des réalités du tourisme de notre diocèse au début de cet été. Inviter les touristes, les visiteurs, les pèlerins à entrer dans les églises et pas seulement à les regarder de l’extérieur : tel est le but de cette invitation.

Evidemment pour permettre à ces visiteurs de reconnaître ces églises comme des lieux habités, les communautés chrétiennes, dans la mesure du possible, sont invitées à soigner cet accueil.

Indiquer les horaires d’ouverture, préparer un feuillet ou un livret qui présente les églises, organiser des visites guidées ou assurer une présence pour répondre aux questions des visiteurs : dans tout le diocèse, de nombreuses initiatives sont nées.

A Dijon, les paroissiens de l’église Saint Michel ont choisi de laisser toute l’année, en signe d’accueil, des petites tables fleuries à l’entrée de l’église avec des livrets de présentation en diverses langues.

Depuis le début de l’été, une équipe de chrétiens a pris l’initiative de se relayer pour accueillir chaque après-midi les visiteurs en leur proposant de la documentation ou des réponses à leurs questions. Très souvent, c’est une présentation de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité qui est demandée.

De plus de visites guidées par d’éminents connaisseurs de l’église sont régulièrement organisées, et à chaque fois, plusieurs dizaines de personnes découvrent l’histoire de cette église, son architecture si particulière, ses peintures, ses vitraux et combien cet édifice reste un lieu vivant grâce à sa communauté chrétienne.

Rappel : Toutes les initiatives prises dans les doyennés du diocèse sont indiquées sur cette page.

Photos : visteurs dans l'église St Michel de Dijon.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 juillet 2014 - Rubrique Vie des Paroisses

Parmi les prêtres qui viennent servir l’une ou l’autre des paroisses du diocèse durant les mois d’été, le P. Patrice MEGNINOU, prêtre du diocèse de Natitengo au Bénin, tient une place particulière car cela fait un grand nombre d’années qu’il vient régulièrement à la paroisse St Bernard de Dijon.

Aujourd’hui il se rend compte de toutes ces années puisqu’il retrouve ses jeunes enfants de chœur de la première année devenus des jeunes hommes prêts à s’engager dans la vie.

Le P. Patrice est prêtre depuis 15 ans. Curé de paroisse dans son diocèse depuis 13 ans, c’est actuellement à TOUCOUNTOUNA qu’il exerce cette charge. Mais au 1er septembre, il vivra un grand changement puisqu’il est nommé aumônier du grand hôpital St-Jean-de-Dieu de Tangieta. Plusieurs communautés religieuses dirigent et animent cet hôpital : il y sera donc également l’aumônier de ces diverses communautés religieuses.

Mais actuellement, à la paroisse St Bernard de Dijon, il assure la permanence durant les congés de Don Etienne Guillot : célébrations des messes, des funérailles, baptêmes, mariages et permanences au secrétariat.

Le P. Patrice ne cache pas que parfois il s’interroge sur les motivations profondes de ceux qui viennent demander des sacrements, notant toutefois que la foi s’extériorise bien plus dans sa culture que dans la nôtre, mais il se réjouit aujourd’hui de  baptiser les 3ème ou 4ème enfants des couples dont il a célébré le mariage au cours de ses premiers séjours à la paroisse St Bernard.

C’est le 10 Août qu’il repartira en direction du bénin pour préparer son déménagement.

Merci au Père Patrice.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...