Notre Blog Actualités



Posté le 14 aot 2014 - Rubrique Evénements

L’Assomption est sans doute l’une des fêtes religieuses les plus populaires dans notre pays.

Cette fête a la particularité d’être à la fois très ancienne, parce que la dévotion à Marie a commencé dans les premiers siècles, et en même temps assez récente puisque ce n’est qu’en 1950 que le pape Pie XII a voulu donner une définition très précise de l’Assomption de Marie.

Cela signifie que dès les premiers siècles de l’Eglise les chrétiens d’Orient et d’Occident ont tenu à dire la place exceptionnelle que Marie tenait dans l’histoire du salut et qu’en raison de son rôle, elle ne pouvait connaître la mort. En Orient, on va donner le nom de dormition à la fin de la vie terrestre de Marie ; en Occident, on est plus sensible au fait que la Vierge est montée corps et âme au ciel.

Par la proclamation de 1950, l’Eglise catholique est venue ratifier ce qui était déjà la foi du peuple chrétien.

Suite à la proclamation de l’Assomption par Pie XII en 1950, les chrétiens ont pris l’habitude de fêter à la fois la mort (la dormition) et l’entrée dans la gloire de Dieu (l’Assomption) de la Marie.

C’est sans doute aussi dans l’origine de cette fête qui explique combien cette fête est et demeure populaire.

Dans notre pays, par le vœu de Louis XIII, cette fête est encore mise en valeur par le jour férié qui y est attaché bien sûr, mais aussi par de nombreux pèlerinages organisés dans toutes les régions.

C’est le cas aussi dans notre diocèse.

Ce 15 Août, beaucoup de communautés paroissiales célébreront la messe dans des lieux particuliers, parfois en plein air après des processions ou d’autres exercices de piété.

 


Dans le contexte actuel de guerre et de persécution des chrétiens au Proche Orient, une prière d'intercession particulière est proposée à toutes les communautés ce 15 août.

Vous pouvez la découvrir ci-dessous :

 

Marie, notre Mère,
nous nous adressons à toi
en cette fête qui nous rappelle que tu es auprès du Père dans la gloire de la Résurrection.

Toi qui étais debout près de la croix de ton Fils,
tu peux, mieux que quiconque, comprendre nos sœurs et nos frères humains qui souffrent
et intercéder pour eux.

Nous voulons te confier aujourd’hui les chrétiens d’Irak et les autres communautés de ce pays,
qui vivent un chemin de croix et qui implorent notre aide.

Nous te confions aussi les chrétiens et les autres communautés de Terre Sainte, de Syrie et de tout le Proche Orient.

Prends-les sous ta protection,
Qu’ils puissent découvrir la présence de ton Fils auprès d’eux dans leur détresse.

Intercède pour nous aussi :
Que l'Esprit Saint nous aide à trouver les moyens de leur venir en aide
Et que nous vivions plus intensément la solidarité avec eux dans la prière.

Amen.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 aot 2014 - Rubrique Pèlerinage

Le pèlerinage annuel organisé par l’association s’adresse aux personnes touchées par la maladie ainsi qu’à leur famille.

Présidé par Mgr Philippe Ballot, évêque de Chambéry, le prochain pèlerinage de Lourdes Cancer Espérance se déroulera du 16 au 20 septembre 2014.

 

 

 

La plupart des pèlerins logent dans les hôtels de la ville. Les malades fatigués ou dépendants sont hébergés à l’Accueil Notre-Dame où une équipe de bénévoles est mobilisée de façon permanente : médecins, infirmières, hospitaliers et hospitalières. Pour assurer la sécurité des participants, les secouristes de la Croix-Rouge se relaient durant tout le pèlerinage, tandis qu’un dispositif logistique est établi en lien étroit avec les centres hospitaliers de Tarbes et de Lourdes.

Afin de permettre aux enfants de vivre un pèlerinage à leur rythme, une organisation spécifique a été mise en place. Les enfants bénéficient d’un encadrement de médecins pédiatres et d’infirmières diplômées d’Etat, spécialisées en cancérologie infantile.

 

Témoignages de pèlerins :

 

En prenant part à mon premier pèlerinage au sein de Lourdes Cancer Espérance, j’ai pu échanger en profondeur et communier véritablement avec mes frères en Espérance. Quel bonheur de  parler en toute liberté de ses joies, de ses doutes, de ses peurs ! J’ai pu aussi me rendre utile en accompagnant une personne malade, dont j’ai poussé le fauteuil. Assurément, j’ai reçu plus que je n’ai donné ! Pour moi, la piscine a été un temps fort du pèlerinage : on a l’impression d’être baptisé par Saint-Jean-Baptiste dans le Jourdain. J’ai aussi vécu l’onction des malades, parrainé par Bruno. Ces deux événements m’ont procuré un immense bien-être, une « purification » que je souhaite à tous les participants. Lors des grandes et belles cérémonies, on se sent porté par l’assemblée. Ce pèlerinage m’a fait prendre conscience du vrai miracle de Lourdes qui est d’approcher un peu l’autre monde, « ce monde invisible pour nous les humains, où règnent enfin l’Amour et la paix, ce monde que nous espérons tant. »

Jean-Paul R. (malade)

 

Le pèlerinage du sourire fut un temps pour découvrir la grande bonté de Dieu. La joie apparente sur les visages, les instants de prière, m’ont confirmée dans ma mission ecclésiale.

Au regard de la vie de Bernadette, cela a pris tout son sens. Ce pèlerinage m’a permis de nommer les fruits de la présence de Dieu dans ma mission : la charité, le service ; le témoignage ; la prière ;  la vie sacramentelle

Nous sommes les couleurs de l’arc-en-ciel, chacune différente, mais formant un ensemble de beauté, créature du Père. Je n’oublie pas les temps de convivialité qui viennent nous souder dans notre amitié fraternelle !

Michèle (accompagnatrice)
 


Pour tout renseignement, vous pouvez vous adresser à :

Marie-Odile BRUN
15, rue Jean-Renaud - 21000 DIJON
Tél. 03 80 49 91 60

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 aot 2014 - Rubrique Mouvements et associations

Alliant passion et bonne action, Jérémy Vlaemynck se lance dans le projet de rejoindre Armentières (sa ville natale, dans le Nord de la France) en partant de Vitrolles (Bouches du Rhône) : 1200km en bicyclette afin d’aider l’association « CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) -Terre Solidaire ».

Jérémy Vlaemynck débute le vélo en 2011 en intégrant la section VTT des ailes sportives d’Airbus Helicopters, entreprise où il travaille. Très vite cette nouvelle activité devient une véritable passion.

Depuis, cette passion ne fait que grandir et après quelques expériences sur des raids tels que le Raid des terres noires, les chemins du soleil ou encore l’ultra raid de la Meije, il rejoint Nice, l’été dernier, au départ de Saint Jean de Maurienne par la route des Alpes cumulant 500 km et 10 000 mètres de dénivelés positifs en 3 jours.

Agé aujourd’hui de 29 ans, il souhaite aller encore plus loin et s’est lancé, cette année, le défi de traverser la France du Sud au Nord. 

Partant de Vitrolles, son périple est composé de 8 étapes représentant environ 1200 Km à réaliser en 8 jours (ci-dessous). Sa traversée s’effectue pendant ses congés du mois d’août (du 11 au 18 août) pour rejoindre Armentières (59 - Nord), sa ville natale où ses grands-parents habitent toujours. 

·        1  ère  étape, 11/08 : Vitrolles – Grignan  / 153 Km

·        2 eme étape, 12/08 : Grignan – Côte Saint André / 151 Km

·        3 eme étape, 13/08 : Côte Saint André – St Martin le châtel / 144 Km

·        4 eme étape, 14/08 : St Martin le châtel – Fixin / 144 Km

·        5 eme étape, 15/08 : Fixin – Chaource / 154 Km

·        6 eme étape, 16/08 : Chaource – Château - Thierry / 153 Km

·        7 eme étape, 17/08 : Château -Thierry  – Peronne / 132 Km

·        8 eme étape, 18/08 : Peronne – Armentières / 130 Km

 

Initialement sa principale motivation pour entreprendre ce projet était personnelle: il s’agissait tout bonnement d’un défi sportif ! Après avoir regardé une émission de télévision traitant de la faim dans le monde, Jérémy a décidé de s’investir pour cette cause et c’est tout naturellement qu’il a contacté le CCFD-Terre Solidaire.

Aujourd’hui, son projet prend une toute  autre dimension: au « simple » défi SPORTIF vient s’ajouter un défi SOLIDAIRE au profit d’une association qui lutte contre la faim. 

Jérémy sera da passage dans notre région les 14 et 15 Août prochains puisqu'il fera étape à Fixin. Son arrivée est prévue en début de soirée et son départ est lui programmé le 15 Août à 7 heures le matin.

 

Vous pouvez encourager l’initiative de Jérémy puisqu’une page de collecte en ligne est d’ores et déjà ouverte sur le site de HelloAsso :

http://www.helloasso.com/associations/ccfd-terre-solidaire

Vous pourrez également suivre le périple de Jérémy Vlaemynck via sa page Facebook : www.Facebook.com/Traverselafrance.CCFD

Pour en savoir plus sur le CCFD-Terre Solidaire : http://ccfd-terresolidaire.org

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 aot 2014 - Rubrique Mouvements et associations

Le camp, d'une durée de cinq jours, est l'aboutissement d'un an d’activités au sein de la famille heureuse qu'est la meute.

Les activités sont bâties dans un objectif de progression de chacun des louveteaux, à son rythme. La remise du foulard, la promesse de faire de son mieux, la 1ère puis la 2ème étoile et enfin les badges. Chaque étape est un moment important pour l'enfant.

Cet été ils ont campé au début du mois de juillet, sous la pluie et avec un grand enthousiasme !

Voici le récit d'un loup ...

 

 

 

Pendant les vacances d'été, la meute 9e Dijon est allée faire un camp de cinq jours près de Semur-en-Auxois. Nous n'étions que neuf bien que nous l'ayons fait avec la 1ère Auxerre. Le temps ne nous a pas été favorable mais nous nous sommes quand même bien amusés.

Le 1er jour, nous avons fait les installations. Nous avons construit une table pour manger, une table pour le feu, le coin prière et les tentes. Le 2e jour, nous avons fait de multiples petits jeux, d'action et de réflexion... Le soir nous avons fait une veillée comme tous les soirs. Chaque sizaine devait préparer un petit sketch avec tous le même thème. Le lendemain, nous avons fait un parcours Hébert. C'est un parcours où l'on devait ramper, porter des bidons plein d'eau, faire un pont de singe, sprinter... Le 4e jour, nous avons fait un jeu de discrétion : on devait passer derrière un chef. Et le dernier jour nous avons dû défaire toutes les installations.

Chaque jour, les sizaines avaient un rôle : l'une devait faire la vaisselle, une autre aller chercher du bois et laisser le lieu propre, une autre encore était de cuisine et de service de table et la dernière de liturgie.

En conclusion, le camp s'est très bien passé, les chefs étaient très sympas et tout le monde est reparti le sourire aux lèvres.  

 

                                        Pierre-Louis de Rocheprise, sizenier des gris

 

Photo : © DR

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...