Notre Blog Actualités



Posté le 12 juin 2017 - Rubrique Vocation

Pour les paroisses du Chatillonnais, la journée mondiale de prière pour les vocations, le dimanche 14 mai 2017, a été animée par deux séminaristes de notre diocèse,  Augustin et Pierre-Jean, et « s'étala » cette année sur… 3 jours, du 12 au 14 mai !

Tous deux au Séminaire Provincial St-Irénée de Lyon, Augustin, d'Is s/Tille, est en 2ème année et Pierre-Jean, de Flavignerot,  en fin de 1ère année.

Le vendredi soir, Pierre-Jean et Augustin donnèrent leur témoignage aux jeunes de l'aumônerie des 4è-3èmes. Eut lieu ensuite un temps de jeu avec des questions sur ce que sont la vocation des prêtres et la vocation religieuse.

Le samedi matin, 22 personnes sont venues pour un temps d'adoration avec eux à l'oratoire de la Maison paroissiale. Le Père Béal qui les accompagnait fit état des vocations dans notre diocèse : 7 séminaristes + 1 en année de fondation spirituelle qui termine une retraite de 30 jours après laquelle il prendra sa décision ainsi que quelques filles en recherche. Il indiqua qu'en juin auraient lieu ceux week-ends pour celles et ceux qui s’interrogent sur le sens à donner à leur vie.

Le samedi après-midi, Pierre-Jean et Augustin rencontrèrent les jeunes de l'aumônerie de 6è-5ème pour un temps de partage sur leurs vocations mais aussi de  détente avec un jeu connecté : « l'activote ». Les jeunes devaient choisir une seule réponse parmi plusieurs proposées sur leur boîtiers, sur le thème des vocations religieuses.

Le dimanche, à chaque messecélébrée dans les quatre paroisses du Châtillonnais, nos prêtres, Paul Houdart et Marc Gérault étaient accompagnés, chacun par un séminariste qui lors de l’homélie a rendu témoignage de sa vocation.

À midi, certains ont partagé un repas tiré du sac pour entourer les séminaristes. Comme souvent le repas sous forme de buffet fut rempli de convivialité, de bonne humeur et de curiosité culinaire devant des mets syriens offerts par Rula, une maman réfugiée syrienne.

L’après-midi, beaucoup sont venus à la salle paroissiale de Châtillon pour écouter les témoignages d'Augustin et Pierre-Jean qui intervinrent à tour de rôle pendant deux heures pour témoigner de leur vie et parler de leur formation étalée sur plusieurs années : à Paray-le Monial pour l'année de discernement, au séminaire provincial Saint-Irénée à Lyon pour les années de formation spirituelle, humaine, intellectuelle. La formation pastorale se passe à Lyon la 1ère année et en paroisse pour la 2ème année.

L’après-midi s’est terminée par le classique moment des questions-réponses et l’assemblée a profondément ressenti que Pierre-Jean et Augustin rayonnaient de joie et d’envie d’être des « Pasteurs » tournés fraternellement vers les autres.

Une prière commune a clos cette rencontre très enrichissante.

Ph. Fonquernie, C. Pothion et M. C. Moissenet    

Photos : © M.C. Moissenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 juin 2017 - Rubrique Carnet

Le Père Pierre DIRAND, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce vendredi 9 juin 2017 à l'hôpital de Montbard.

Son corps reposera au funerarium de Chatillon-sur-Seine.

Ses obsèques présidées par l'archevêque seront célébrées

le lundi 12 juin 2017 à 15h en l'église de Villaines-en-Diesmois (21).

Nous l'accompagnons de notre prière.

 

Ci-dessous (pdf) l'avis de décès du vicaire général.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 juin 2017 - Rubrique Culture et patrimoine

Pour clore sa  « saison » de conférences sur l’art sacré ancien et contemporain,  l’ « Association Art sacré en Côte d’Or » (AASCO) a convié ses membres et leurs amis à une découverte de l’abbaye de Moutiers-Saint-Jean et des églises proches.

Corsant et Moutiers

Aussi est-ce par un beau soleil que 46 d’entre eux ont fait étape tout d’abord en l’église de Corsaint, village qui passe pour avoir été le lieu de la création de la plus ancienne abbaye de Bourgogne, celle de Moutiers (Ve siècle,) et de l’inhumation de son créateur, Jean de Réome. L’édifice, des XIIIe-XVe siècle, renferme une belle statuaire des XVe-XVIe siècles, un ensemble de mobilier du milieu du XVIIIe s. (autels latéraux et autel majeur surmonté d’une colombe eucharistique) et un tableau, jadis connu pour représenter le Jugement de Salomon, que sa restauration a révélé être une œuvre à la gloire du jeune roi Louis XIV et du Grand Condé au lendemain de la bataille de Rocroi, donc peinte vers 1640, par le peintre dijonnais Luc Despèches.

Saint-Germain-les-Senailly

La seconde étape fut pour l’église de Saint-Germain-les-Senailly, restaurée en 2011-2014, après qu’ait été réalisée une étude approfondie de ses structures par le Centre d’études médiévales d’Auxerre. Le clocher en a été bâti au XIIe s. sur des bases des Xe-XIe s., puis le chœur été agrandi au XIIIe siècle. Au XVIe siècle et au début du XVIIe s. ont été successivement construits ou reconstruits les chapelles latérales et la nef. Cette église abrite un exceptionnel retable en bois  du XVe siècle (La Crucifixion et les 12 apôtres), et une série de grandes statues de saints de style rustique, joyeusement colorées, parmi lesquels des saints inhabituels en Bourgogne tels saint Norbert ou saint Grégoire le Grand.

Moutiers-Saint-Jean

L’après-midi a été consacrée au village de Moutiers-Saint-Jean, en commençant par l’ église, vouée à la conversion de saint Paul, qui fut restaurée entre 1927 et 1948 par le Père Dupaquier, lequel la dota de confortables  bancs de style artdéco et fit créer pour elle par les ateliers Mauméjean des vitraux (posés en 1935) célébrant, notamment, Catherine Labouré (qui fréquenta cette église), ainsi qu’un chemin de croix et une plaque des morts de la guerre de 1914-1918 en mosaïque. L’église renferme en outre trois autels du XVIIIe s. et des tableaux provenant sans doute de l’abbaye voisine, enfin une gracieuse statue de sainte Barbe de la fin du XVIe s que certains des visiteurs ont  considérée comme justifiant à elle seule la visite  de ladite église.

Les jardins Coeurderoy

Enfin, après une flânerie dans les jardins Coeurderoy (fin XVIIe s.), le groupe fut accueilli par les récents propriétaires du bâtiment conventuel, seul vestige encore debout, après les destructions révolutionnaires du somptueux couvent reconstruit de 1747 à 1754. Un ensemble d’une grande qualité esthétique et technique, bien éloigné de la pauvreté qui était la règle de vie des premiers moines installés en ces lieux…

Françoise VIGNIER

Photos :  

Retable XVe s. de Saint-Germain-les-Senailly (© M. Oursel),

Colombe eucharistique de Corsaint (© D. de Bucy)

Façade XVIIIe s. du bâtiment conventuel de Moutiers (© F. Vignier)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 juin 2017 - Rubrique Evénements

Ce dimanche 11 juin

Ce dimanche à 20h40, la chaine de télévision KTO propose un débat au sujet du sacrement de la confirmation dans le cadre de l'émission "La foi prise au mot" présentée par Régis Burnet.

Mgr MINNERATH qui a proposé depuis plusieurs années, une nouvelle réflexion sur la pastorale de ce sacrement interviendra avec le P. Louis-Marie CHAUVET, théologien qui a longtemps enseigné la théologie sacramentaire à l'Institut Catholique de Paris.

Présentation de l'émission par la chaîne

"Cette semaine, la Foi prise au mot accompagne les habitudes liturgiques de nombreuses communautés qui placent autour de la Pentecôte les confirmations. C´est pour nous l´occasion de revenir sur ce sacrement. Et il n´est pas facile à comprendre ! Qu'est-ce qu´il apporte de plus que le Baptême ? Pourquoi le déplacer vers l´adolescence, alors que la coutume la plus ancienne de l'Église consistait à lier le baptême avec la confirmation ? Si la pratique du baptême se conserve encore, beaucoup d´enfants ne vont pas au catéchisme et donc ne sont pas confirmés. Est-ce grave d´être simplement baptisé sans être confirmé ? Et enfin, comment bien vivre sa confirmation et bien entourer ceux qui vont être confirmés ? Pour répondre à ces questions, deux invités : Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, et le père Louis-Marie Chauvet, théologien et curé dans le diocèse de Pontoise."

La chaîne KTO

peut être reçue par satellite, câble, sur internet (www.ktotv.com) ou par la box de votre fournisseur internet (Numéros de chaînes indiqués ci-dessous).

Cette émission pourra aussi être visionnée postérieurement à cette adresse : http://www.ktotv.com/video/00150521/confirmation-nouveaux-debats

KTOTV est disponible sur les box des fournisseurs Internet.
 

Bouygues : Canal 223
Numericable : Canal 58
SFR : Canal 210
Free : Canal 245
Orange : Canal 220

Autres moyens de recevoir KTO sur cette page : http://www.ktotv.com/recevoir-kto 

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...