Notre Blog Actualités



Posté le 02 mars 2015 - Rubrique Carnet

Monsieur Patrice POUSSIN, diacre du diocèse de Dijon, est décédé ce samedi 28 février 2015 à Saint-Aubin (21).

Ses obsèques, présidées par Mgr Minnerath, seront célébrées le samedi 7 mars à 10h en l'église Notre-Dame de Beaune.

Nous l’accompagnons de notre prière et nous présentons à son épouse, ses enfants et à toute sa famille nos plus sincères condoléances.
 
 
 
Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le père Eric Millot.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 27 fvrier 2015 - Rubrique Vie du diocèse

En ce froid matin du 22 février, premier dimanche de carême, la basilique Notre-Dame de Beaune bruissait des préparatifs des grands évènements : Mgr Minnerath était attendu pour célébrer l’appel décisif vers les sacrements de l’initiation de 19 personnes de diverses paroisses du diocèse qui se préparent depuis deux ou trois ans à recevoir pour la veillée pascale le baptême, la confirmation et l’eucharistie.

Les appelés ont d’abord été reçus par l’archevêque qui les a encouragés dans leur chemin vers Jésus.

Au cours de l’émouvante célébration, on a vu les catéchumènes se retourner vers Jésus et recevoir de leur parrain ou marraine l’écharpe violette qu’ils porteront à chaque célébration durant le carême.

Monseigneur Minnerath était entouré du curé de Beaune, le père Yves Frot, qui accueillit la grande assemblée constituée des paroissiens de Beaune et de toute la communauté catéchuménale du diocèse, du père Jacques Wahart et de quatre diacres. L’homélie nous fit réaliser que, comme Jésus a été tenté par rapport à sa mission messianique, chacun est tenté dans ce à quoi il est appelé et que la tentation permanente est toujours de se passer de Dieu pour mener nos vies à notre guise.

Le verre de l’amitié, offert par la communauté paroissiale, conclut la matinée. Puis les catéchumènes - appelés du jour ou en cours de chemin - et leurs accompagnateurs partagèrent un repas festif au sanctuaire diocésain du Petit Roi de Grâce, joliment décoré par sœur Bernadette et les bénévoles de la famille de l’Enfant Jésus.

Après ces agapes, le saint curé d’Ars lança la réflexion en groupes qui consista à partager sur l’action de l’Esprit Saint dans la vie de chacun des participants et de grands témoins tels que Tim Guénard, l’abbé Pierre ou sœur Emmanuelle.

Une dernière prière permit à chacun de remercier la Trinité de cette journée joyeuse et de s’engager par une décision concrète dans la lutte du carême avec Jésus.


                                                           Jean-Paul Renevret
                                                             Diacre permanent
                                                   Secteur des "Douze clochers"



Photos© Gilles Brébant et Bernard Clivet

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 fvrier 2015 - Rubrique Jeunes

Une brise fraiche et cosmopolite souffle sur la JOC !

Que serait la Jeunesse Ouvrière Chrétienne de Dijon sans ses expatriés ? Bien peu de choses en effet. Le constat est sombre : les jeunes autrefois moteurs dans le mouvement d’éducation populaire, ont quitté la région ou grandissent à tel point qu’ils n’ont plus l’âge requis pour y adhérer.

Heureusement, pour redynamiser l’agglomération dijonnaise, Camille et Manu en provenance d’Argenteuil et de Cholet, ont été appelés par le mouvement en tant que « jocistes fondateurs ». Leur rôle consiste à intervenir dans des lieux susceptibles de rassembler des jeunes du milieu ouvrier.

Bien sûr, il ne s’agit plus de rencontrer ces jeunes dans les usines mais directement au sein des lycées professionnels, des Centres de Formation d’Apprentis (CFA) ou encore des Foyers de Jeunes Travailleurs. L’initiative lancée par l’association, concerne plusieurs villes françaises : Le Havre, Bobigny, Dijon et Marseille.

Accompagnés par trois adultes du diocèse et soutenus par la nouvelle permanente régionale, Sophie, ils ont six mois pour rencontrer, discuter et susciter l’intérêt d’autres jeunes. Et lorsque les deux services civiques s’achèveront, ces derniers pourront à leur tour s’impliquer dans le mouvement JOC.


Si vous connaissez des élèves ou des jeunes intéressés par la démarche, n’hésitez pas à nous joindre soit par mail : sc1.dijon@joc.asso.fr, soit par téléphone au 06 73 02 39 47.

 


Photo ci-dessous : Sophie Cortez, Camille Guiedem et Manu Merleaud : des nouveaux jocistes à Dijon.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 fvrier 2015 - Rubrique Evénements

C’est le 28 mars 1515 à Avila qu’est née la grande réformatrice du carmel, sainte Thérèse d’Avila. Quelques jours avant ce 500ème anniversaire, les prêtres du diocèse de Dijon ont choisi d’aller vivre six jours de retraite dans cette ville d’Espagne afin de mieux connaître sainte Thérèse, ses écrits et surtout relire leur ministère dans le silence, aidés par les conseils que la sainte donnait elle-même à ses sœurs et à tous ses correspondants.

Trente prêtres du diocèse sont donc réunis dans la « maison diocésaine des exercices » avec Mgr Minnerath pour ces journées au cours desquelles le père Damase Zuazua, carme espagnol, les aide à se mettre à l’école de Thérèse.

En se plongeant dans ses écrits, en allant voir aussi sur place les lieux qu’elle a fréquentés, où elle est née, elle a vécu et prié, chacun se met ainsi à l’écoute de cette sainte qui a tant marqué son temps et l’ordre du carmel. Chaque jour, conférences, offices communs, prière personnelle et célébration de la messe sont des occasions pour chaque prêtre de reprendre conscience de la conviction avec laquelle sainte Thérèse a conduit sa vie de religieuse.

Ayant connu des souffrances et des difficultés dans sa vie de foi, la manière dont elle fut bouleversée lorsqu’elle redécouvrit la passion du Christ  reste pour chacun une invitation à réfléchir à la vraie place du Christ dans sa vie chrétienne. Alors qu’elle aspirait à une perfection toujours plus grande, elle entraîne encore chacun de ceux qui méditent ses textes à vivre toujours plus près de Dieu.

Ainsi jusqu’à la fin de la semaine, ces prêtres prennent le temps du silence et de la prière avec sainte Thérèse. Nul doute qu’ils portent aussi dans leur prière leurs paroissiens.

De retour samedi soir, ils seront heureux de partager leurs découvertes dès dimanche prochain.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...