Notre Blog Actualités



Posté le 11 mars 2015 - Rubrique Evénements

Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées ce mardi 10 mars à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon en hommage aux chrétiens assassinés et persécutés dans le monde, au cours d’une soirée exceptionnelle dont on se souviendra longtemps.

Cette septième édition de la Nuit des Témoins a en effet proposé cette année à la capitale bourguignonne de recevoir des témoins prestigieux : Mgr Sleiman, archevêque latin de Bagdad, Mgr Kaigama, archevêque de Jos et président de la conférence épiscopale du Nigéria et sœur Hanan Youssef, Libanaise responsable d’un dispensaire en plein quartier chiite de Beyrouth.

Présidée par Mgr Minnerath, cette veillée organisée par l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) a alterné chants, prières, témoignages, processions et information sur les conditions de vie des chrétiens sur tous les continents.

Marc Fromager, président de l’AED, a ouvert la soirée en rappelant le but de la soirée : honorer les prêtres, missionnaires, religieux, religieuses, laïcs en mission assassinés au cours de l’année et de prier pour tous les chrétiens qui connaissent discriminations et persécutions à travers le monde. Monsieur Fromager évoqua également le choix de l’AED de mettre cette année à l’honneur les pays qui font malgré eux l’actualité : l’Irak, le Nigéria et la Syrie. Il précisa également que la Nuit des Témoins était cette année dédiée aux 20 coptes exécutés il y a deux semaines en Lybie.

Le premier tableau évoqué fut l’Afrique : après que les noms des chrétiens tués en mission soient égrenés et que leurs portraits aient descendu la nef de l’édifice (cette procession se répéta pour chaque tableau), Mgr Kaigama intervint en français bien qu’il ne parle pas la langue : « L’Homme – dit-il – doit toujours allé vers l’autre et c’est pourquoi je veux faire cet effort ». L’archevêque nigérian évoqua les barbaries de Boko Haram, qui a déjà tué plusieurs milliers de chrétiens et obligé plus d’un million d’entre eux à se déplacer.

Le deuxième tableau fut consacré à l’Orient : Mgr Sleiman, dans un français impeccable (il a passé plusieurs années en France au cours de ses études), proposa une intervention forte au cours de laquelle il remercia l’assemblée : « Votre assemblée me fortifie. Cette grande communion me sort un peu de la solitude de l’Irak et me rappelle la grande communion vécue par toute l’Eglise catholique ».

L’archevêque de Bagdad, qui évoqua notamment la bienheureuse Elisabeth de la Trinité, souligna que les événements qui se déroulaient en Irak et ailleurs « nous rappelle que nous sommes le peuple de la Croix ». Il prit également le soin de commenter notre actualité, notamment le débat qui s’ouvre sur l’euthanasie : « Ne vous faites pas avoir par un monde qui veut cacher tout ce qui ne semble pas être beau, qui veut cacher la souffrance ».

Le troisième tableau, consacré à la Syrie et au Liban, permis à sœur Hanan Youssef de présenter des situations de souffrance très concrètes qu’elle vit au quotidien dans son dispensaire de Beyrouth. Elle encouragea l’assemblée à tenir bon dans ses convictions : « Gardez votre foi en Occident. Cela nous aide beaucoup ».

Enfin, le quatrième et dernier tableau de la soirée fut consacré à l’Amérique latine et aux autres pays du monde concernés par la persécution des chrétiens.

C’est Marc Fromager qui présenta les situations rencontrées, en Amérique du Sud donc mais aussi en Ukraine, en Chine, sans oublier l’Inde, où les chrétiens sont attaqués notamment à cause du message de l’Evangile en pleine opposition avec le système des castes bien ancré dans le pays.

La soirée se termina par une courte adoration du Saint-Sacrement, et par un remerciement de Mgr Minnerath aux fidèles réunis : « Vous êtes venus aussi nombreux que pour le jour de Pâques ! Que ce soit un encouragement pour nos grands témoins ».

Une soirée émouvante et remplie d’espérance qui continuera sans nul doute à habiter chaque personne venue ce soir rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie au nom de leur liberté de croire.



Pour soutenir l’action de l’Aide à l’Eglise en Détresse : https://www.aed-france.org/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 mars 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

C'est avec une grande joie que la paroisse a vu il y a quelques semaines l'entrée "officielle" des nouveaux enfants qui ont décidé de s'engager au service de l'Autel.  

Célestine, Benoît, Maxence,  Audrey et  Célia ont donc reçu des mains des "anciens" , Adrien, Félix et Raphaël,  une croix de Taizé qui marque leur choix de servir la liturgie à la paroisse Saint-Pierre de Dijon.

« Si quelqu’un veut me servir, qu’il se mette à ma suite, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. » (Jn 12,26) 

Revêtir l’aube, rappelant l’habit baptismal, afin d’aider le prêtre et de contribuer à la beauté de la célébration. 
Avoir une attitude de prière afin d’aider l’assembler à prier. 
Se rapprocher du Christ, présent, dans sa Parole, dans l’Eucharistie.
En devenant servant d’autel, on devient acteur de la liturgie. Cela signifie que les gestes et l'attitude des servants sont une invitation à marcher vers le Christ :
Porter la croix, rappelle que par elle, le Christ donne la vie. 
Porter les cierges, rappelle qu’Il est la lumière du monde.
L’ encens fait monter nos prières vers le Père. 
En faisant ainsi, on vit la messe vraiment différemment et c'est ce "privilège" que ces enfants ont choisi de vivre.

La paroisse a la chance d'avoir une belle équipe d'enfants (et d'ado avec Casimir, absent sur la photo) qui est à la fois un témoignage fort que l'engagement au service de l’Église ne nécessite pas d'attendre un âge avancé... et aussi une aide pour que nos célébrations paroissiales soient ferventes et joyeuses.

Ce dimanche de février a été également l'occasion de remercier - avec regret ! - François et Mélody Gastal qui ont si bien entouré les enfants de chœur depuis un an. Leur vie professionnelle les mène vers d'autres chemins. Nous accueillons avec joie Ardian et Luriana qui ont décidé de prendre le relais.

 

                                    La paroisse Saint-Pierre de Dijon

 

Photo© Paroisse Saint-Pierre de Dijon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 mars 2015 - Rubrique Annonce de la foi

Un nouveau parcours Alpha Classic débutera ce jeudi 12 mars à la paroisse de la Visitation, à Chevigny-saint-Sauveur.

Alpha, ce sont de belles rencontres, des expériences de prière, une ouverture...

Alpha, ce fut une réflexion sur mon cheminement, une sorte de sérénité face à mon avenir, un regard nouveau sur la Parole.....

Certains ont découvert Alpha parce que des amis leur en ont parlé, d’autres ont été interpelés par la banderole accrochée près de l’église...mais tous disent avoir apprécié l’accueil et la convivialité, le partage des expériences, la liberté de continuer ou d’arrêter le parcours, la fraternité entre animateurs et invités...

Cette année encore, la paroisse de la Visitation à Chevigny-saint-Sauveur se lance dans un nouveau parcours. Pourquoi? Parce qu’à chaque fois, des personnes découvrent ou re-découvrent le Christ, l’Eglise!

Les questions essentielles sont abordées en toute simplicité: "Pourquoi Jésus est-il mort?" "Pourquoi la souffrance?" "Quel sens donner à ma vie?"

 

Le 12 mars 2015 vous pouvez venir de 19h30 à 22h, nous vous attendrons sur le parking de l’église, nous prendrons un temps pour le repas, un temps pour écouter un exposé sur le thème "Le Christianisme, faux ? ennuyeux ? dépassé ?" et nous vous présenterons ce qu’est un parcours Alpha.

 

Venez seul ou accompagné, il suffit de nous prévenir : alpha.visitation@gmail.com ou au 03 80 30 65 24 (secrétariat de la paroisse)

 

                                             L'équipe du parcours Alpha de la Visitation

 

Plus d'information : http://www.parcoursalpha.fr/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 mars 2015 - Rubrique Evénements

Selon la Commission des épiscopats de la communauté européenne (COMECE), 200 millions de chrétiens à travers le monde sont discriminés à cause de leur foi, 75 % des persécutions religieuses touchent des chrétiens.

Mardi 10 mars 2015, à 20h30, à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon, aura lieu la « Nuit des Témoins », organisée par la Fondation pontificale Aide à l’Eglise en Détresse* (AED). Cette veillée de prière veut rendre hommage à tous ces chrétiens victimes de persécutions et faire mémoire des prêtres, religieuses et laïcs en mission assassinés durant l’année 2014.

Egrenés durant la soirée, les noms des témoins tués en Irak, en Syrie, au Nigeria, en  Colombie, au Mexique et dans bien d’autres pays, ponctueront les temps de prière silencieuse, de chants, de témoignages et méditations.

Au cours de cette veillée présidée par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, prendront la parole :

 

Mgr Sleiman, archevêque latin de Bagdad. Il a connu l’invasion américaine de 2003 et l’exode massif des populations chrétiennes, notamment après l’offensive de Daech, l’été dernier.

Mgr Kaigama, archevêque de Jos, Président de la Conférence épiscopale du Nigeria. Il cherche à promouvoir la paix et le dialogue dans la société nigériane malgré les provocations et les violences de la secte Boko Haram.

Sœur Hanan, religieuse du Bon Pasteur, qui travaille avec courage dans un camp de réfugiés au Liban.

M. Marc Fromager, directeur national de l’AED, évoquera pour sa part le sort des chrétiens en Amérique du Sud et en Extrême-Orient.

 

* L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) est une Fondation internationale de droit pontifical. Depuis 1947, elle soutient les chrétiens partout où ils sont persécutés ou menacés. Elle intervient dans plus de 150 pays, à travers plus de 5000 projets par an.



Retrouvez ici le teaser de cette soirée exceptionnelle. (faire un clic droit puis "ouvrir")

En PDF ci-dessous, une présentation détaillée des témoins présents.

 

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...