Notre Blog Actualités



Posté le 20 fvrier 2015 - Rubrique Prière, veillée, célébration

"Goûtez et voyez : des racines et la vigne" : c’était le thème qu’avait choisi l’Équipe Missionnaire Mobile du diocèse de Dijon pour venir à notre rencontre et à la découverte de notre patrimoine nuiton. Riche idée ! C’est ce qu’a pu se dire la centaine de personnes réunie dimanche 8 février après-midi à la Cuverie Dufouleur Frères.

La salle a été installée par ses propriétaires et une équipe dynamique de la paroisse ; elle est bien chauffée et c’est très appréciable par les froids polaires que nous avons connus les derniers jours.

De petites répétitions s’improvisent çà et là…  Nous faisons connaissance avec l’équipe missionnaire… Et le public commence à arriver : à sa grande surprise, du tonneau situé à l’entrée, c’est de l’eau qui lui est servie. Chacun fait grise mine. Si j’avais su …!

La salle s’est bien remplie et le père Raoul Mutin nous invite à répéter quelques refrains. Puis, les intervenants se succèdent plus intéressants les uns que les autres :

-     M. Gillant nous retracera 5 dates de l’histoire de Nuits-St-Georges au travers des siècles.

-     M. Aubert de Villaine nous parle des « climats de Bourgogne » et du dossier de classement au patrimoine de l’UNESCO.

-     M. Raphaël Dubois nous partage sa passion du travail de sa vigne et du mystère de la vinification. Il nous met l’eau à la bouche (si je puis dire !)

-     Le Père Georges Joannet enfin, nous fait entrer dans un tout autre mystère : celui de la parole de Dieu. Comment la goûter ?

 

Entre chaque intervenant des poèmes nous emmènent un peu ailleurs et des chansons résonnent dans toute la salle. Quelle ambiance !

Le poème lu par Marie-Jeanne, « Les vins de France », nous raconte que la diversité des vins de France n’est pas une compétition mais une occasion de fraterniser. Belle invitation par les temps qui courent !

Quand Hélène se lève pour dire « L’art de déguster », un remous se forme dans la salle : voilà que 3 jeunes layots, panier, verres et bouteilles à la main s’avancent et s’invitent  à un moment de partage.

Et les voici qui, au rythme du poème, versent le vin, observent sa couleur, hument avec délectation, puis goûtent et se lèchent les babines … au plus grand bonheur de l’assemblée. Et c’est un joyeux ban bourguignon qui clôturera ce moment de dégustation fort réussi.

Merci à Roxan, Valentin et Clément d’avoir accepté de jouer le jeu !

Mais vient l’heure d’évoquer la noce : celle dont parle l’Evangile de Jean et qui a eu lieu il y a 2000 ans, à Cana… Pour l’illustrer s’avancent :

-     Philippe Chezeaux portant saint Vincent, son patron

-     Nos jeunes layots et une layotte (Charlotte) apportant un magnum de bon vin et la coupe bourguignonne traditionnelle de tous les mariages chez nous.

-     Un couple représenté par nos partenaires de toujours : Josette et Guy Girard, toujours partants pour participer à toutes les propositions de la paroisse.

Le vin est alors servi dans la coupe bourguignonne : Philippe et Claire en boivent mais oublient de la tendre à Josette et Guy qui jettent des regards envieux vers la coupe… Les jeunes eux, n’en auront pas : ils ont déjà eu leur part ! Josette et Guy devront attendre la fin de la saynète pour que l’injustice soit réparée. Quel soulagement !

Il y a beaucoup de bonne humeur dans cette assemblée et le premier rang s’en donne à cœur joie !

Enfin, le Père Mutin nous fait chanter et mimer un de ses chants :

Tu fais lever, Seigneur, ton soleil,

Sur les méchants et sur les bons.

Tu fais tomber, Seigneur, ta pluie.

Au plus secret de notre nuit.

Les gestes peuvent être appliqués ou très prononcés, comme au premier rang, toujours les mêmes … On ne se refait pas !

Nous terminons avec le Père Nepolian Philip  qui introduit la prière à saint Vincent que nous disons tous ensemble.

Mais, dans cette assemblée, le miracle a-t-il eu lieu ? Notre vie s’est-elle transformée ? Certainement. Nous ne repartirons pas tout à fait les mêmes.

Et, comme de tradition en Bourgogne, avant de partir, nos petits verres seront à nouveau remplis et, cette fois-ci, de bon vin de Bourgogne.

Notre quotidien, parfois un peu plat comme l’eau de l’entrée, a été transformé par Dieu en un beau moment de partage comme ce vin de fête qui nous est servi.

A votre santé à tous (sous l’œil bienveillant de saint Vincent) !


                                               Hélène Buret
                                      Au service de la catéchèse
                                      du doyenné Côte de Nuits

 

Photos© EMM

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 19 fvrier 2015 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Une centaine de messes étaient proposées en Côte-d’Or ce mercredi 18 février pour la célébration des Cendres, qui marque l’entrée des catholiques en carême.

Dans une église Notre-Dame de Dijon archicomble, la messe de 18h30 était célébrée par l’archevêque, Mgr Minnerath, entouré du curé de la paroisse, le père Didier Gonneaud, quatre autres prêtres et deux diacres. Cette célébration, « prière des artistes », marquait également la fin des semaines culturelles diocésaines (voir notre article d’hier).

Après la proclamation de l’évangile par Gilbert Girieu, diacre, Mgr Minnerath a rappelé dans son homélie le sens du carême, « chemin de rédemption » qui doit « nous permettre de remettre de l’ordre », « nous faire redécouvrir le sens de notre vie ».

Le chef du diocèse a notamment insisté sur les deux buts principaux du carême : nous libérer (de nos addictions, de tout ce qui encombre inutilement notre quotidien) et nous convertir (redécouvrir Dieu).

« Dans les temps qui sont les nôtres, il est plus important que jamais de redécouvrir Dieu, entre ceux qui veulent débarrasser la société de la religion parce qu’elle dérange, et ceux qui utilisent la religion pour réaliser leur forfait ».

Et l’archevêque de conclure : « Je vous invite à vivre ce carême en vérité, en profondeur, avec joie. La vie spirituelle doit gouverner notre vie, on ne doit pas seulement lui consacrer cinq minutes de temps en temps ».

Après l’imposition des Cendres et l’Eucharistie,  la prière des artistes à Notre-Dame a été lue par Jean-Michel Pelotte, délégué épiscopal à la culture : « Et si toute œuvre est éphémère, que ta prière nous obtienne d’y semer pourtant un peu de l’éternelle Beauté ».

Que ce temps de carême nous aide à redécouvrir dans la prière, le jeûne et le partage, cette Beauté éternelle.

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 fvrier 2015 - Rubrique Prière, veillée, célébration

Ce mercredi 18 février 2015 marque l'entrée des catholiques en carême.


Vous trouverez ci-dessous en PDF les horaires des messes du mercredi des Cendres dans toutes les paroisses du diocèse de Dijon.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 fvrier 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

Après trois semaines d’activités diverses, les Semaines culturelles diocésaines 2015 tirent leur révérence ce soir avec la prière des artistes, célébrée avec la messe des Cendres en l’église Notre-Dame de Dijon à 18h30.

Cette année encore, un public nombreux et varié a assisté aux différents événements organisés par le service culturel diocésain, sur le thème : « Des femmes au cœur du monde ».

 

 

Le 29 janvier, après une conférence très appréciée de Chantal Delsol autour de son dernier livre, « Le féminisme chrétien », une exposition sur Hildegarde de Bingen était inaugurée à la Maison Rhénanie-Palatinat.

Le lundi 9 février, une table-ronde était proposée à l’amphithéâtre Drouot (rue Chabot Charny) avec Laurence Ligier, fondatrice de l’ONG Caméléon aux Philippines, Marie-Claude Vincent, médecin psychiatre chargée de la précarité, Emmanuelle Grand, peintre-vitrailliste et Anne-Catherine Loisier, sénatrice et maire de Saulieu. Les quatre femmes ont exposé la raison de leur engagement, au service des autres, dans un but de cohésion sociale et de partage de leurs compétences, chacune dans le secteur qui lui est propre.

Le week-end suivant (14-15 février) a permis à l’exposition « Des femmes de convictions » et au concert aux chandelles de profiter du cadre offert par l’église Saint-Michel de Dijon pour rejoindre encore un public conquis.

Suite et fin ce soir donc, avec la messe des Cendres, « prière des artistes », présidée comme chaque année par Mgr Minnerath à l’église Notre-Dame de Dijon.



Photos ci-dessous : La table-ronde « Des passions de femmes » avec Laurence Ligier, Emmanuelle Grand, Nicolle Laborier (animatrice), Marie-Claude Vincent et Anne-Catherine Loisier (de gauche à droite) sous la direction du délégué épiscopal à la culture Jean-Michel Pelotte, et l’exposition « Des femmes de convictions ». 

(© Jean Riegel et Jean Clerc)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...