Notre Blog Actualités



Posté le 05 mars 2015 - Rubrique Nominations

Le pape François, ayant accepté la démission de Mgr Yves Patenôtre pour raison d’âge, a nommé, ce jeudi 5 mars 2015, Mgr Hervé Giraud archevêque de Sens et Prélat de la Mission de France, jusqu’à présent évêque de Soissons.

Mgr Yves Patenôtre est nommé Administrateur apostolique pour gouverner l’archidiocèse de Sens et la Prélature de la Mission de France jusqu’à la prise de possession canonique de son successeur, qui aura lieu en la cathédrale de Sens le dimanche 19 avril.

C'est une nouvelle importante pour notre diocèse puisque Sens-Auxerre fait partie de la Province ecclésiastique de Dijon, dont l'archevêque métropolitain est Mgr Minnerath.

 

 


Photo : Mgr Hervé Giraud, nouvel archevêque de Sens-Auxerre et Prélat de la Mission de France (© DR)

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 03 mars 2015 - Rubrique Evénements

Une trentaine de prêtres du diocèse ont participé à la retraite diocésaine sacerdotale présidée par notre archevêque et prêchée par le père Damase Zuazua, ocd, à Avila.

Avila, ville de naissance de sainte Thérèse de Jésus dite d’Avila. Arrivés en Castille, sous un climat d’abord froid et venteux, les prêtres termineront leur retraite sous le soleil : changement de climat mais aussi changement intérieur de notre cœur sacerdotal comme le veut une retraite spirituelle.

Présentant la retraite, le père Zuazua nous dit qu’il hésitait d’abord à faire le lien entre la bienheureuse Elisabeth de la Trinité et la "grande Thérèse", mais ensuite il préféra nous faire plonger dans la mystique et la vie de la sainte. A nous ensuite plus tard de redécouvrir notre bienheureuse Elisabeth par ses racines du carmel réformé.

Deux prédications par jour, une visite dans un lieu de vie de Thérèse rythmée par la messe et la liturgie des heures. D’abord la maison natale de Thérèse : ici nous comprenons l’enfance et l’adolescence de Thérèse avec ses frères et sœurs, ses parents, le climat de la grande Espagne du XVIème siècle, royauté de Philippe II, conquête du nouveau monde, place importante et dangereuse de l’Inquisition Espagnole. Thérèse choisit d’abord de vivre 20 ans au monastère de l’Incarnation, carmel où le cloître n’est pas de rigueur et où les filles sortent bien souvent du monastère. Thérèse y est heureuse, mais convertie par le Christ en croix, elle aspire au retour de la règle primitive du carmel. Elle entame la réforme du carmel dit « déchaussé » face à ceux qui vivent encore la règle mitigée plus confortable apparemment.

Sous le patronage de saint Joseph, elle fonde à Avila une première communauté, débuts de multiples fondations en Espagne. Elle rencontre le jeune Jean de la Croix qui entreprendra avec elle la réforme des carmes déchaux. Femme dans l’Eglise, souvent malade mais tant aimée, elle écrit ses livres spirituels, résultat de son expérience et de sa réforme entreprise en même temps que celle du Concile de Trente.

Le rayonnement de Thérèse viendra vite jusqu’en France dès 1601 par la fondation de carmels.

La retraite trouve son point d’orgue par les prédications de Thérèse et la vie des prêtres. Elle veut orienter le carmel pour soutenir les prêtres dans leurs tâches difficiles, faire d’eux dans leur « être sacerdotal » des hommes de Dieu « forts intérieurement ».

Notre retraite s’est vécue dans un bon climat fraternel où notre prière commune a donné envie à chacun, comme le dit la bienheureuse Elisabeth, à ce que notre vie devienne toujours plus « une offrande à la louange de la gloire de Dieu ».

 

                                                   Père Jérôme Richon

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 mars 2015 - Rubrique lire, écouter, regarder

Le numéro d'Eglise en Côte-d'Or du mois de mars vient de paraître ! Ce mois-ci, après notre numéro sur le diable, nous avons souhaité traiter le thème de l'espérance.

Le dossier

L’espérance est la vertu théologale dont l’objet principal est le salut, la béatitude éternelle, la participation à la gloire de Dieu.

Mais comment garder l’espérance en voyant les souffrances auxquelles notre monde est confronté chaque jour ? Comment trouver l’espérance lorsqu’on se sent seul, abandonné, malade ou rejeté ?

Malgré les épreuves qui entravent nos vies ou celles de nos proches, il ne faut jamais perdre de vue que le Seigneur veut notre bonheur et que nous l’obtiendrons, dans cette vie ou celle du monde à venir. 

Et si les voies de Dieu sont impénétrables et que la raison ne nous permet pas toujours de voir son dessein, il nous faut compter sur la foi et la prière pour trouver les ressources nécessaires. Et bien entendu, sur l’amour et la charité que nos frères peuvent nous apporter, et dont chacun doit être un témoin au quotidien.

Face aux épreuves, face à la maladie, face au passé, face à la différence ou face à la mort, vous pourrez lire dans ce numéro des témoignages de profonde espérance, en Dieu vainqueur du mal et en la vie à venir.

Visages de Prêtres

Dans ce numéro du mois de mars, vous ferez plus ample connaissance avec le père Marcel Bourland, prêtre du diocèse de Dijon, qui était l’invité de l’émission « Visages de Prêtres », diffusé  le mois dernier sur RCF en Bourgogne.

Le père Bourland, aumônier de Ma maison, est revenu sur ses 58 années de ministère de prêtre, qui l’ont amené notamment 21 ans à la paroisse du Sacré-Cœur de Dijon, et 14 ans à la paroisse Saint-Michel où il est resté jusqu’en 2007.

Viscéralement attaché à la Parole de Dieu, il nous offre un beau témoignage sur son ministère qui aura marqué et qui continue de marquer beaucoup de Dijonnais.

De nombreux comptes-rendus des évènements diocésains

Dans ce numéro d’Eglise en Côte-d’Or du mois de mars, vous retrouverez un compte-rendude la Neuvaine au Petit Roi de Grâce de Beaune, de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, un compte-rendu de la journée de formation des prêtres du diocèse autour de la fraternité ou encore de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié qui s’est déroulée cette année à la paroisse de la Visitation.

Vous retrouverez aussi dans votre revue diocésaine un compte-rendu de la Saint Vincent Tournante, des semaines culturelles diocésaines, ou encore, dans le cadre de l’année de la vie consacrée, un retour sur la journée de la vie consacrée et de la rencontre de 55 prêtres du diocèse à Cîteaux avec les moines de l’abbaye !

 

Toutes ses informations, et bien d’autres encore, sont donc à retrouver dans votre revue Eglise en Côte d’Or, dont le numéro du mois de mars vient de paraitre !

 


N’hésitez pas à vous abonner si vous ne l’êtes déjà, et si vous faites partie de nos lecteurs, merci beaucoup pour votre fidélité !

Vous pouvez vous abonner en ligne à ECO ici !

 

Eglise en Côte d’Or, revue du diocèse de Dijon, est disponible par abonnement (31 euros par an), à l’accueil de l’archevêché, à l’accueil de la maison diocésaine et sur les tables de presse des paroisses.

Tous ces numéros (10 par an + numéros spéciaux éventuels) sont accompagnés de la lettre d'information du diocèse (4 pages), qui annonce les principaux évènements de l'activité diocésaine.

Eglise en Côte d'Or paraît le 1er de chaque mois.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 02 mars 2015 - Rubrique Carnet

Monsieur Patrice POUSSIN, diacre du diocèse de Dijon, est décédé ce samedi 28 février 2015 à Saint-Aubin (21).

Ses obsèques, présidées par Mgr Minnerath, seront célébrées le samedi 7 mars à 10h en l'église Notre-Dame de Beaune.

Nous l’accompagnons de notre prière et nous présentons à son épouse, ses enfants et à toute sa famille nos plus sincères condoléances.
 
 
 
Ci-dessous, l'avis de décès du vicaire général, le père Eric Millot.
Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...