Notre Blog Actualités



Posté le 16 mars 2015 - Rubrique Mouvements et associations

C'est ce mardi 17 mars que le Secours Catholique de Bourgogne lance son nouveau projet de délégation pour les 5 ans à venir.

Cette présentation aura lieu à Autun de 9h30 à 16h à la salle de l'Hexagone en présence de nombreuses personnalités, dont Véronique Fayet, Présidente nationale du Secours Catholique Caritas France et Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon.

Tous les acteurs ayant participé de près ou de loin à l'élaboration de ce projet sont aussi conviés. Au total, 500 personnes sont attendues : bénévoles, personnes accueillies, partenaires institutionnels et sociaux (Adoma, Emmaüs, membres de CCAS...).

 

Deux ans de travail et de concertation intensifs avec les partenaires et les personnes rencontrées, menés par les 80 équipes et 1500 bénévoles de Bourgogne ont été nécessaires à l'élaboration de ce projet qui répond à plusieurs objectifs et constats :

- proposer une unité d'action pour les quatre départements (Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne) regroupés désormais au sein de la délégation Bourgogne.

-  coller au plus près de la réalité de terrain des pauvretés d'aujourd'hui comme l'ont révélé les observations des équipes qui ont mis en lumière cette priorité : la lutte contre la rupture du lien, qu'il soit social, familial, professionnel, en milieu urbain ou rural et qui ne fait qu'accroître les autres difficultés auxquelles la personne peut être confrontée.

 

Cinq axes prioritaires ont été définis par le Bureau grâce aux remontées des équipes :

- Rejoindre les personnes en rupture de lien

- Développer un accompagnement global des personnes

- Ouvrir les équipes à la fraternité

- Agir ensemble

- Être porteurs de sens et d’espérance

 

Les équipes locales seront invitées suite à cette présentation, à initier un plan d’action.

La journée à Autun lance officiellement ce nouveau projet, qui structurera aussi la vie des équipes. Cette rencontre se veut être un grand moment festif et convivial dans la joie du partage où chacun puisera la force d'aller à la rencontre de  celui qui souffre pour l'aider à retrouver confiance en lui et dans la vie.

 


Programme de la journée :

-  10h-12h : présentation illustrée des 5 axes prioritaires par le Bureau de la Délégation Bourgogne

-  12h30-14h : repas partagé par tous

-  15h : envoi par une célébration eucharistique (présidée par Mgr Minnerath)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 13 mars 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

"Nous sommes saturés de nouvelles et d’images bouleversantes qui nous racontent la souffrance humaine et nous sentons en même temps toute notre incapacité à intervenir. Que faire pour ne pas se laisser absorber par cette spirale de peur et d’impuissance ? Tout d’abord, nous pouvons prier dans la communion de l’Église terrestre et céleste. Ne négligeons pas la force de la prière de tant de personnes ! L’initiative 24 heures pour le Seigneur, qui, j’espère, aura lieu dans toute l’Église, même au niveau diocésain, les 13 et 14 mars, veut montrer cette nécessité de la prière…" (Pape François, Message de Carême 2015).

Répondant à l'appel du pape François, la paroisse Saint-Bénigne de Dijon propose 24 heures de prière pour le Seigneur, du vendredi 13 mars à 17h jusqu'au samedi 14 mars à 17h.

 

Voici le programme :


Vendredi 13 mars

 17h00 : Ouverture des 24h
 17h30 : Vêpres
 18h00 : Chapelet
 18h30 : Messe
 19h30 : "bol de soupe" à la Sacristie
 20h30 : prière des 7 psaumes de la pénitence
 21h00 : Lectio divina (Chapelle Volpiano)
 22h00 : Messe
 22h30 : Exposition du Très Saint Sacrement
 23h00 : Complies
 Nuit d’adoration (Chapelle Volpiano), avec confessions selon la présence d’un prêtre

Samedi 14 mars

   8h30 : Laudes
   9h00 : Messe, Adoration (lectures & prières) et Confessions
 15h00 : Chapelet médité
 16h00 : Vêpres
 16h30 : Messe de Clôture des 24h

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 12 mars 2015 - Rubrique Carnet

Monsieur Patrice Poussin, diacre du diocèse de Dijon, est décédé le samedi 28 février 2015 à Saint-Aubin (21).

Ses obsèques, présidées par Mgr Minnerath, ont été célébrées le samedi 7 mars en la collégiale Notre-Dame de Beaune.

Vous trouverez dans le fichier ci-dessous l'homélie prononcée par son confrère diacre et ami, monsieur Gérard Morice.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 mars 2015 - Rubrique Evénements

Plus d’un millier de personnes se sont rassemblées ce mardi 10 mars à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon en hommage aux chrétiens assassinés et persécutés dans le monde, au cours d’une soirée exceptionnelle dont on se souviendra longtemps.

Cette septième édition de la Nuit des Témoins a en effet proposé cette année à la capitale bourguignonne de recevoir des témoins prestigieux : Mgr Sleiman, archevêque latin de Bagdad, Mgr Kaigama, archevêque de Jos et président de la conférence épiscopale du Nigéria et sœur Hanan Youssef, Libanaise responsable d’un dispensaire en plein quartier chiite de Beyrouth.

Présidée par Mgr Minnerath, cette veillée organisée par l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) a alterné chants, prières, témoignages, processions et information sur les conditions de vie des chrétiens sur tous les continents.

Marc Fromager, président de l’AED, a ouvert la soirée en rappelant le but de la soirée : honorer les prêtres, missionnaires, religieux, religieuses, laïcs en mission assassinés au cours de l’année et de prier pour tous les chrétiens qui connaissent discriminations et persécutions à travers le monde. Monsieur Fromager évoqua également le choix de l’AED de mettre cette année à l’honneur les pays qui font malgré eux l’actualité : l’Irak, le Nigéria et la Syrie. Il précisa également que la Nuit des Témoins était cette année dédiée aux 20 coptes exécutés il y a deux semaines en Lybie.

Le premier tableau évoqué fut l’Afrique : après que les noms des chrétiens tués en mission soient égrenés et que leurs portraits aient descendu la nef de l’édifice (cette procession se répéta pour chaque tableau), Mgr Kaigama intervint en français bien qu’il ne parle pas la langue : « L’Homme – dit-il – doit toujours allé vers l’autre et c’est pourquoi je veux faire cet effort ». L’archevêque nigérian évoqua les barbaries de Boko Haram, qui a déjà tué plusieurs milliers de chrétiens et obligé plus d’un million d’entre eux à se déplacer.

Le deuxième tableau fut consacré à l’Orient : Mgr Sleiman, dans un français impeccable (il a passé plusieurs années en France au cours de ses études), proposa une intervention forte au cours de laquelle il remercia l’assemblée : « Votre assemblée me fortifie. Cette grande communion me sort un peu de la solitude de l’Irak et me rappelle la grande communion vécue par toute l’Eglise catholique ».

L’archevêque de Bagdad, qui évoqua notamment la bienheureuse Elisabeth de la Trinité, souligna que les événements qui se déroulaient en Irak et ailleurs « nous rappelle que nous sommes le peuple de la Croix ». Il prit également le soin de commenter notre actualité, notamment le débat qui s’ouvre sur l’euthanasie : « Ne vous faites pas avoir par un monde qui veut cacher tout ce qui ne semble pas être beau, qui veut cacher la souffrance ».

Le troisième tableau, consacré à la Syrie et au Liban, permis à sœur Hanan Youssef de présenter des situations de souffrance très concrètes qu’elle vit au quotidien dans son dispensaire de Beyrouth. Elle encouragea l’assemblée à tenir bon dans ses convictions : « Gardez votre foi en Occident. Cela nous aide beaucoup ».

Enfin, le quatrième et dernier tableau de la soirée fut consacré à l’Amérique latine et aux autres pays du monde concernés par la persécution des chrétiens.

C’est Marc Fromager qui présenta les situations rencontrées, en Amérique du Sud donc mais aussi en Ukraine, en Chine, sans oublier l’Inde, où les chrétiens sont attaqués notamment à cause du message de l’Evangile en pleine opposition avec le système des castes bien ancré dans le pays.

La soirée se termina par une courte adoration du Saint-Sacrement, et par un remerciement de Mgr Minnerath aux fidèles réunis : « Vous êtes venus aussi nombreux que pour le jour de Pâques ! Que ce soit un encouragement pour nos grands témoins ».

Une soirée émouvante et remplie d’espérance qui continuera sans nul doute à habiter chaque personne venue ce soir rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie au nom de leur liberté de croire.



Pour soutenir l’action de l’Aide à l’Eglise en Détresse : https://www.aed-france.org/

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...