Notre Blog Actualités



Posté le 20 mai 2015 - Rubrique Evénements

Samedi 30 mai aura lieu une assemblée diocésaine à l’occasion de la conclusion de la visite pastorale de Mgr Minnerath aux mouvements et services attentifs aux pauvretés.

Cette journée de rassemblement et de réflexion sur le service des plus pauvres se déroulera à l’église de la Visitation de Chevigny-Saint-Sauveur, de 9h30 à 17h.

 

 

 

 


Programme :

9h00 : Accueil

10h00 : Ouverture par Mgr Minnerath.

 - L’animation de la journée est assurée par le père Raoul Mutin.

- Les étapes de la visite pastorale de l’archevêque aux associations, mouvements, services attentifs aux diverses pauvretés.

11h00 : Conférence du père Luc Lalire : « Évangile et Charité »

12h00 : Repas (tiré du sac)

14h00 : Temps en carrefours. 4 thèmes aux choix : Migrants, Solitude, Maladie/handicap, Précarité/chômage

15h00 : Mise en commun. Quels projets peut-on mettre en œuvre ?

16h00 : Messe présidée par l’archevêque.

 

Ci-dessous en PDF, le tract de l'événement avec le bulletin d'inscription.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Jean TELLECEY
Le 21 mai 2015 à 04H59
Il me semble que nous avons tous la possibilité d'inventer quelque chose quant à la solidarité avec les plus pauvres.
Depuis cinq ans, j'ai mis à la disposition d'un SDF le premier étage d'une maison inoccupée, et je l'aide de mon mieux à remonter la pente au milieu de toutes ses galères. Cela a été pour moi un gros investissement de disponibilité; de temps d'écouté; de partage et d'attention à tous ses besoins.
En retour j'ai reçu plus que je n'ai donné, et avant tout en amitié.
Les plus pauvres ont beaucoup à nous apprendre; beaucoup à nous donner et beaucoup de richesses de coeur à partager.

Merci Seigneur pour tout ce que J.L. m'a apporté. Puisses-tu l'aider à grandir encore et à te rendre gloire en étant davantage debout. T.J.


Posté le 19 mai 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

46 jeunes et adultes ont reçu le sacrement de confirmation à l'église Notre-Dame d'Auxonne ce dimanche 17 mai. Les confirmés étaient originaires des paroisses de Genlis, Saint-Just-de-Bretenières et Auxonne.

Les jeunes se préparaient depuis plusieurs années à recevoir ce sacrement, et c'est accompagné de leur parrain ou de leur marraine qu'ils sont entrés en procession dans l'église, accompagnés de Mgr Minnerath, du curé Michel de Gigord, du père Franck Molard, et des diacres Jean Réblé et Pierre-Jean Thomas.

Les jeunes ont déposé leur clef sur une porte en bois, la clef qui nous ouvre vers le monde. A l'appel de leur nom, ils se sont levés et se sont approchés de l'autel, manifestant ainsi leur désir de recevoir ce sacrement.

Chacun accompagné de son parrain ou de sa marraine de confirmation, après avoir adressé une prière à l'Esprit Saint et récité le "Je crois en Dieu", a été marqué du Saint-Chrême par l'archevêque.

 


Texte et photos : Blog de la paroisse de Genlis

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 18 mai 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

Une quarantaine de paroissiens de Saint-Pierre de Dijon ont participé à une journée  de détente et de découverte ce samedi 16 mai. La première étape avait pour but de faire découvrir à des Dijonnais les origines d’une sainte qui a vu le jour en Côte-d’Or : Catherine Labouré, née à Fain-les-Moutiers dans le canton de Montbard.

C’est dans cette maison natale que les paroissiens furent accueillis pas sœur Marie-Françoise des Filles de la Charité qui poursuivent l’œuvre de Catherine en soignant les habitants de ce secteur selon le rituel de saint Vincent de Paul. Un excellent montage audiovisuel a permis de présenter l’histoire vécue au XIXe siècle par sainte Catherine, fille d’une famille modeste avec de nombreux frères et sœurs. La messe fut concélébrée à l’église paroissiale par les pères Emmanuel Pic et Marek Rajkowski. Après la proclamation de l’évangile, les Dijonnais furent invités à se recueillir sur les fonts baptismaux là ou fut baptisée Catherine Labouré le lendemain de sa naissance, le 2 mai 1806.  

Le temps s’étant amélioré, les pèlerins d’un jour purent partager leur repas sur la pelouse, tout près de la maison où la sainte a vu le jour.

La deuxième partie de cette journée fut consacrée à la visite de l’abbaye de Fontenay, chef-d’œuvre cistercien classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Sa restauration et son entretien firent l’admiration des visiteurs. L’une des paroissiennes servit de guide au groupe : Mme Myriam d’Ussel connaît en effet parfaitement l’histoire de la Bourgogne et particulièrement celle de Fontenay. Elle mit son érudition au service des  visiteurs d’un samedi de printemps. Les Dijonnais, dont la plupart ne connaissaient pas Fontenay, purent découvrir ce magnifique ensemble merveilleusement entretenu, allant  librement de l’église abbatiale à la forge en passant par le cloître, la salle capitulaire, le dortoir des moines et le pigeonnier.

                                                                                   
                                                 Jean Clerc  


Photos : © Jean Clerc  

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 15 mai 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

En décembre 2012, dans le cadre de la démarche Diaconia, des repas en direction des demandeurs d’asile ont été proposés dans les paroisses de La Visitation et Saint-Pierre de Dijon. D’autres lieux se sont ouverts au fil des mois à Dijon : Notre-Dame, Sainte-Bernadette et Sainte-Chantal. L’opération avait été reconduite l’an passé.

Et cette année encore, l'opération a été relancée. La paroisse Saint-Joseph s’est aussi organisée pour accueillir le samedi et Saint-Paul/Sainte-Jeanne d’Arc le jeudi. Des partenaires institutionnels ont pris en compte la démarche et complètent l’offre des paroisses en proposant des repas les jours qui ne sont pas couverts.

De nombreux partenariats ont vu le jour suite à cette initiative : le Secours Catholique et la Société Saint-Vincent-de-Paul sont informés, les boulangers sont sollicités pour donner du pain de la veille…

Du côté des personnes accueillies, principalement des demandeurs d’asile, les repas sont très appréciés. Certains mettent la main à la pâte pour l’organisation matérielle. Du côté des accueillants, on note la joie de faire ensemble, la découverte des paroissiens entre eux , le bonheur de servir…

Comme chaque année, le nombre d'"invités" est variable. Au début, il y a peu de monde, le temps que les partenaires et que les personnes que l'on souhaite voir venir soient informées. Mais rapidement, l'affluence monte. Cette année, des pics de participation ont été décomptés en janvier et février. Et il a fallu s'organiser pour servir le mieux possible.

On note aussi que des demandes autres que le service d’un repas émergent. Les questions du logement, du transport, de l’habillement sont fortes. Et il est souvent nécessaire de renvoyer sur tel ou tel organisme qui peut répondre à ces demandes.

 Le bilan final est toutefois positif tant au niveau des accueillants que des accueillis.


                                    Emmanuel Clémence


Photos© DR

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...