Notre Blog Actualités



Posté le 11 juin 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

La soirée organisée par les Amis de l'hebdo La Vie, en partenariat avec l'Arche à Dijon, a rassemblé quelques 170 personnes dans l'amphi du CCUDB le lundi 1er juin.

Patrick Viveret, philosophe essayiste, fondateur entre autre de  "Dialogues en Humanité", a parlé sur le thème d'un de ses derniers livres "Vivre à la bonne heure…avec ses fragilités", menant son intervention avec une force de conviction remarquable.

Une heure d'écoute qui redonne envie de cultiver cette joie de vivre, que nous propose le Créateur, avec nos fragilités vaincues grâce à la solidarité.

Avec un discours simple et cohérent, Patrick Viveret nous a rappelés que le bonheur fait contagion : "Quand on est heureux, on a envie que les autres soient aussi heureux".

Le principe du bonheur est une force essentielle pour vaincre les coups gigantesques du mal être et de diverses maltraitances reçues par l'humanité contemporaine. En rentrant en "résistance créatrice", il se pourrait que notre triple exigence d'Amour évangélique, de bonheur et de recherche de sens soit enfin honorée.

Une rencontre qui redonne le moral "A la bonne heure".

 

                               Maurice Fournet


Photos : © Amis de la Vie 21

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 juin 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

C'est en l'église Sainte-Chantal de Venarey-Les Laumes que 36 jeunes du doyenné Auxois-Nord (comprenant les paroisses de Semur-en-Auxois, Epoisses, Vitteaux, Précy-sous-Thil, Montbard et Venarey-Les Laumes) ont confirmé leur foi, devant le père Eric Millot.

Pour l'occasion, le vicaire général du diocèse de Dijon était entouré des pères Eric Ardiet, curé de Montbard et coordinateur de la préparation à la confirmation, Christian Baud, curé de Semur et Epoisses et doyen, Albert Zoungrana, curé de Vitteaux et Précy, et Lionel Canat, curé de Venarey-Les Laumes.

Dans son homélie, le père Millot est revenu sur la fête de la Trinité qui est le dogme du Dieu unique en trois personnes. « Ce n'est pas une équation mathématique mais une conviction personnelle » a-t-il notamment affirmé avant d'envoyer en mission les jeunes qui allaient recevoir le sacrement de la confirmation.


                                           Yannick Dupin


Photo : © Yannick Dupin

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 09 juin 2015 - Rubrique Annonce de la foi

La « mystagogie » est la période qui vient conclure l’initiation chrétienne des adultes. Après le temps du catéchuménat pendant lequel ils se préparent, le temps de l’appel décisif, sont célébrés à Pâques les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation et Eucharistie).

La mystagogie est donc le temps où ces nouveaux baptisés de Pâques recueillent l’expérience et les fruits des sacrements reçus, temps où ils entrent plus profondément dans la vie et la mission de l’Eglise et particulièrement de leur communauté paroissiale.

Le mot « mystagogie », étymologiquement, signifie « Entrée dans le mystère ». Elle permet donc à chaque nouveau baptisé de mieux comprendre la liturgie qui est célébrée et de prendre conscience des fruits des sacrements de l’initiation chrétienne. Cela se vit dans une sorte de catéchèse qui est traditionnellement assurée par l’évêque.

Voilà pourquoi, dans notre diocèse, au terme du temps pascal, Mgr Minnerath a invité les 19 baptisés de Pâques le dimanche 31 mai. C’est dans la chapelle de l’archevêché qu’il les a conviés pour un temps où chacun a d’abord pu raconter la célébration de son baptême, ce qu’il a ressenti, la manière dont parents, amis et paroissiens ont vécu ce grand moment.

Ensuite, avec les parrains, marraines et équipes d’accompagnement de ces nouveaux baptisés, Mgr Minnerath a donné une catéchèse sur toute l’histoire du Salut grâce à la fresque qui est peinte sur les murs et la voute de la chapelle de l’archevêché. Cela fut aussi une belle occasion de continuer le partage en faisant appel aux connaissances bibliques de chacun.

Ce grand temps d’échanges s’est conclu par la célébration de la messe dominicale.

Appelés à vivre désormais au sein de leurs communautés paroissiales, nul doute que ces nouveaux baptisés auront encore plaisir à se retrouver dans les rencontres qui leur seront encore proposées par le service du catéchuménat.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 08 juin 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

C'est sous la présidence de François d'Allaines que s'est tenue le mardi 26 mai cette première assemblée générale depuis que d'une part, le monastère a été acheté aux calmélites par l'archevêché de Dijon, d'autre part que tout cet ensemble religieux a été consacré l'année dernière "Sanctuaire de l'Enfant Jésus" par Mgr Roland Minnerath, après trois ans d'études.

L'association, forte de 271 adhérents, est en ordre de marche pour administrer et permettre que vive cette spiritualité de l'Enfant Jésus, avec soeur Bernadette et le père Yves Frot, en attendant que d'autres soeurs veuillent bien venir pour éclairer le lieu par leur spriritualité vivante.

François d'Allaines annonçant que des dons peuvent être reçus donnant droit à des reçus fiscaux, ajoutant qu'un généreux donateur a pris en charge les frais de réalisation d'un nouveau portail à l'entrée du jardin et de la chapelle de l'Enfant Jésus, le projet de ce portail ayant été agréé par l'architecte des Monuments de France.

Dans les projets futurs, il annonçait qu'il serait planté des vignes sur une partie du terrain, comme c'était le cas au siècle dernier. La municipalité de Beaune souhaite obtenir une parcelle de terrain derrière le cinéma pour en faire une zone de parking dans le cas où une nouvelle salle de cinéma devait être construite par l'exploitant actuel.

Des rééditions sont en cours sur la vie de la carmélite, la Vénérable Marguerite du Saint Sacrement, ainsi que sur le Petit Roi de Grâce.

A la demande du conseil d'administration actuel, il a été voté à l'unanimité pour l'année prochaine le renouvellement tous les ans d'un tiers des membres du conseil d'administration pour permettre une continuité dans le travail. Un cabinet d'architecte responsable de l'agencement du sanctuaire de Notre-Dame du Laus a été contacté pour aider à aménager ce nouveau lieu saint.

L'assemblée se termina par un mot du père Frot et par une prière.

 

                                 Gilles Brébant

 

Photos© Gilles Brébant

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...