Notre Blog Actualités



Posté le 21 juillet 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

Au cours de l’été, afin de permettre aux prêtres de nos paroisses du diocèse de bénéficier d’un repos sans doute bien mérité, des prêtres venus d’autres diocèses du monde – et souvent d’Afrique – acceptent de venir assurer des remplacements.

Ainsi les chrétiens des paroisses non seulement continuent à pouvoir participer aux offices mais tous sont heureux de rencontrer d’autres prêtres qui viennent aussi présenter leur pays et l’Eglise à laquelle ils appartiennent.

Alors prenons, nous aussi, le temps de faire connaissance avec ceux qui accueillent actuellement dans nos églises.

Commençons par le Père Jean-Claude TSINGI.

Arrivé dans les derniers jours du mois de juin, c’est la troisième fois que le Père Jean-Claude vient dans le diocèse de Dijon et c’est à chaque fois la paroisse St Pierre de Dijon qui l‘accueille. Les paroissiens le connaissent donc bien et apprécient cet homme jeune si souriant et accueillant et ils apprécient de le voir se déplacer en bicyclette dans le quartier et parfois beaucoup plus loin.

Le Père Jean-Claude nous arrive de la République Démocratique du Congo. Né en 1980, il est prêtre du diocèse de Kisantu depuis 2011. Depuis son ordination, il a servi deux paroisses : il a d’abord été vicaire à la paroisse St-Antoine-de-Padoue de N’Sanda (2011-2013) puis vicaire à la paroisse Saint-Eugène de Kipako depuis 2013. Or depuis une année, en absence du curé malade, c’est lui qui a assumé toutes ses responsabilités. Autant dire que ce temps de changement de rythme en France lui permet aussi de pouvoir se reposer de cette année éprouvante.

A la paroisse St Pierre, Le Père Jean-Claude assure tous les services paroissiaux accueillent avec plaisir les familles pour les funérailles, baptêmes et mariages.

Quand on lui demande ce qui le marque particulièrement dans cette paroisse, il cite spontanément deux particularités : « Dans les paroisses de France, on est très accueillant : tout le monde peut bénéficier des funérailles chrétiennes par exemple ; alors que chez nous, nous vérifions toujours que la personne a vécu selon ce que souhaite l’Eglise. D’autre part, poursuit-il, ici, les chrétiens sont peut-être peu nombreux mais ils semblent très convaincus ! » Ainsi le P. Jean-Claude dit son admiration pour tous ceux qui participent fidèlement et régulièrement à la vie de la paroisse.

Merci, Père Jean-Claude, et bon séjour.

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 juillet 2015 - Rubrique Jeunes

Venant de Côte d'Or, 230 jeunes de 8 à 17 ans du mouvement des Guides et Scouts d’Europe partent à leurs camps d’été. Point d’orgue de l’année, ce camp est l’occasion pour eux de vivre « le civisme à l’école des bois » selon les mots de Baden-Powell, son fondateur. Leurs chefs (18-24 ans) s’y sont également préparés en se formant lors de camps-école animés par les cadres du mouvement.

Au programme : construction du camp (en bois !), exploration de l’environnement, concours de cuisine au feu de bois, épreuves sportives et d’adresse, grands jeux, veillées au coin du feu, services rendus aux habitants de la région

Nathalie, 16 ans, chef de patrouille (responsable d’une équipe de 7 jeunes) témoigne : « Le camp est l’aboutissement de l’année. On met en pratique ce que l’on a appris, mais c’est aussi un moment où l’on se retrouve entre amis, on joue, on parle, on vit ensemble… On se connaît mieux après ! »

Depuis 1956, les Guides et Scouts d’Europe éduquent des jeunes à une citoyenneté durable, afin qu’ils deviennent des acteurs engagés du monde qui les entoure. La pédagogie développée par Baden-Powell et le Père Sevin vise à leur enseigner le sens du concret et de la débrouillardise, le sens de Dieu, le sens de l’autre par le service, à leur offrir un contexte propice à la formation du caractère et à leur développement physique.

 

Les Guides et Scouts d’Europe en chiffres :

Présents dans 20 pays européens

2ème mouvement de scoutisme en France en nombre d’adhérents, agréé par l’Etat

30 000 adhérents en France

60 000 membres en Europe

1300 camps par an

6500 cadres bénévoles

1300 cadres formés par an

10 000 jours par an de formation des cadres bénévoles

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 16 juillet 2015 - Rubrique lire, écouter, regarder

Depuis quelques années, au mois de juillet les abonnés à la revue diocésaine Eglise En Côte d’Or ont pris l’habitude de recevoir (en plus des 10 numéros de toute l’année) un numéro spécial de leur revue accompagné de la lettre d’infos et de la liste officielle des nominations qui prendront effet au 1er septembre prochain.

Cette année, alors que notre diocèse n’avait pas la chance de pouvoir célébrer des ordinations presbytérales, ce numéro spécial revient sur trois événements qui ont marqué la vie du diocèse ces dernières semaines : la journée diocésaine de la solidarité  (30 mai à la Visitation), la messe des prêtres jubilaires (10 juin à la cathédrale) et le pèlerinage des prêtres du diocèse à Ars (29 juin). Articles et photos rendent compte de chacun de ces temps marquants pour tous ceux qui ont eu la chance d’y participer.

Ce numéro spécial est bien sûr disponible aux lieux habituels de dépôt de la revue « Eglise en Côte d’Or » ainsi qu’à la maison diocésaine et à l’accueil de l’archevêché.

Vous pouvez aussi vous abonner à la revue diocésaine en vous rendant sur cette page : ici.

 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 juillet 2015 - Rubrique Pèlerinage

Malgré la chaleur accablante de début juillet, plusieurs dizaines de fidèles ont gravi la montagne de Velars-sur-Ouche pour ce pèlerinage qui célébrait le retour de la statue de Notre-Dame d’Etang.

Après deux années d’absence pour restauration de celle qu’on appelle couramment « La Madone » dans la vallée de l’Ouche, elle a retrouvé sa place au-dessus d’une coupole qu’il a fallu consolider et renforcer.

Après la chute d’un bras de l’enfant Jésus, en l’an 2000, il a fallu prendre des mesures importantes pour éviter la chute de ce monument qui constitue le point fort de cette colline.

La dépose de la statue par un matériel hautement sophistiqué et son transfert dans la région de  Périgueux ont suscité inquiétude et précautions. Après avoir été restaurée et redorée à la feuille d’or, la vierge  a repris sa place le 11 mars 2015. Il reste encore beaucoup à faire pour reprendre toute la maçonnerie de la partie basse de la chapelle dont les pierres gélives utilisées au XIXe siècle ont nécessairement besoin d’être remplacées.

Ce pèlerinage du 5 juillet était présidé par le père Serge ATHENOR, curé de la paroisse de Plombières-lès-Dijon, auquel s'est joint le Père Jean-Luc Girard, prêtre coopérateur à la paroisse Saint-Bénigne de Dijon.

L’eucharistie fut célébrée au plateau Saint-Joseph avant la vénération de la petite vierge miraculeuse par toute l'assemblée.

Au terme des travaux importants qu’il reste à réaliser, les derniers échafaudages au pied de la statue restaurée devraient disparaître début septembre. Il reste encore à boucler le financement de cette ultime phase de travaux avec des fonds publics et privés pour un montant estimé à 1 400 000 euros.

 

Photos : © Michel Berthenet

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...