Notre Blog Actualités



Posté le 18 aot 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

La fête patronale de Couchey mettra en valeur saint Germain l’Auxerrois. La paroisse le fêtera le samedi 29 Août 2015 à l’heure de la messe de 18h00 célébrée par le père Michel Pailley, curé de la paroisse.

A cette occasion l’Association paroissiale de Couchey sera heureuse de vous présenter les œuvres d’art de Monsieur Roland Machet  de Quetigny. 

 

Au programme

- Projection : le samedi 29 août de 16h à 17h dans la Salle de Dessin, place de Gaulle

- Exposition : les sculptures seront exposées le samedi 29 août de 17h à 18h et le dimanche 30 août de 10h à 12h et de 14h à 18h à l'église de Couchey

Le verre de l'amitié offert part l'Association paroissiale sera servie à l'issue de la messe de 18h. Vous y êtes cordialement invités.

 

Historique :

L’Association paroissiale de Couchey organise cette exposition d’art sacré contemporain (Peinture ou Sculpture) depuis août 2008, au moment où tout le village célèbre la Fête Patronale. Des dizaines d’artistes et d’artisans d’art exposent dans les rues du village.

 


Photos ci-dessous : Sculptures de Roland Machet et quelques oeuvres exposées lors des précédentes éditions (© DR)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 17 aot 2015 - Rubrique Pèlerinage

Effervescence sur le quai de la gare de Dijon ce lundi matin : 521 pèlerins s’apprêtent à emprunter le TGV spécial qui va leur permettre de participer au traditionnel pèlerinage diocésain à Lourdes. Et parmi ces pèlerins, on a pu compter 90 « malades », 200 hospitaliers et un groupe de 25 jeunes avec leurs animateurs.

Il est évidemment très intéressant de remarquer combien les hospitaliers, c’est-à-dire les bénévoles qui tout au long de l’année se préparent à vivre la démarche de se mettre au service de ces personnes qui ne pourraient pas faire ce pèlerinage sans être accompagnées, vivent ce départ de pèlerinage avec sérieux, sourire et disponibilité. Permettre à toutes ces personnes de monter dans le train avec leurs bagages, parfois leur fauteuil roulant, sans oublier de saluer leur accompagnateur ou leur ambulancier, cela demande de l’habitude et de la préparation car les minutes sont comptées. Chacun le sait : le train n’attend pas !

Et pendant ce temps sur une autre partie du quai, les personnes valides ne manifestent pas moins de joie de se retrouver en se saluant très chaleureusement. Ils arrivent de Chatillon-sur-Seine, d’Aignay-le-Duc, d’Is-sur-Tille, de Mirebeau ou encore d’Auxonne : ils arrivent de toutes les parties du diocèse.  Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, s’apprête lui aussi à monter dans le train après avoir pris le temps de saluer quelques pèlerins, la quinzaine de prêtres et les quatre diacres qui vont participer au pèlerinage.

Pendant six jours, ils vont vivre au rythme du sanctuaire de Lourdes : célébrations en diocèse à la grotte des apparitions et messe internationale avec l’ensemble des pèlerins présents, processions, chemins de croix, conférences, temps de partage et de visites… Cette année, c’est le Père Jean-Paul Devedeux, prêtre à Dijon, qui assurera la prédication sur le thème : « la joie de la mission ». Le Père Antoine Amigo est responsable du groupe des jeunes avec les Pères Vincent Sauer et Joseph-Diyas Maria Dasan tandis que le P. Vincent Richard sera l’aumônier de l’Hospitalité Diocésaine conduite par sa présidente Mme Claude Lenoir.

Bien sûr, toute cette effervescence se vit dans la bonne humeur et sous l’œil attentif et expert du directeur diocésain des pèlerinages, M. Théodore Chevignard, et de la secrétaire du service des pèlerinages, Mme Laurence Marion. Et nous aurons la chance d'être informés des différentes étapes de ce pèlerinage par M. Jean Clerc qui rédigera des articles pour ce site et la revue Eglise En Côte d'Or.

C’est donc vraiment une partie du diocèse qui part à Lourdes cette semaine. Samedi soir, en rentrant, ils pourront témoigner de tout ce qu’ils auront vécu et reçu.

Bon pèlerinage à tous !

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 aot 2015 - Rubrique Prière, veillée, célébration

L’Assomption est sans doute l’une des fêtes religieuses les plus populaires dans notre pays.

Cette fête a la particularité d’être à la fois très ancienne, parce que la dévotion à Marie a commencé dans les premiers siècles, et en même temps assez récente puisque ce n’est qu’en 1950 que le pape Pie XII a voulu donner une définition très précise de l’Assomption de Marie.

 


Cela signifie que dès les premiers siècles de l’Eglise les chrétiens d’Orient et d’Occident ont tenu à dire la place exceptionnelle que Marie tenait dans l’histoire du salut et qu’en raison de son rôle, elle ne pouvait connaître la mort. En Orient, on va donner le nom de dormition à la fin de la vie terrestre de Marie ; en Occident, on est plus sensible au fait que la Vierge est montée corps et âme au ciel.

Par la proclamation de 1950, l’Eglise catholique est venue ratifier ce qui était déjà la foi du peuple chrétien.

Suite à la proclamation de l’Assomption par Pie XII en 1950, les chrétiens ont pris l’habitude de fêter à la fois la mort (la dormition) et l’entrée dans la gloire de Dieu (l’Assomption) de la Marie.

C’est sans doute aussi dans l’origine de cette fête qui explique combien cette fête est et demeure populaire.

Dans notre pays, par le vœu de Louis XIII, cette fête est encore mise en valeur par le jour férié qui y est attaché bien sûr, mais aussi par de nombreux pèlerinages organisés dans toutes les régions.

C’est le cas aussi dans notre diocèse.

Ce 15 Août, beaucoup de communautés paroissiales célébreront la messe dans des lieux particuliers, parfois en plein air après des processions ou d’autres exercices de piété.




Cette année, l'archevêque de Dijon a invité les paroisses du diocèse à manifester leur solidarité avec les chrétiens d'Orient à l'occasion de l'Assomption. En les invitant à prier pour nos frères d’Orient à la messe de l’Assomption, par exemple au moment de la prière universelle ou en faisant sonner les cloches de leurs églises le samedi 15 août à 12h00, chaque communauté paroissiale est ainsi appelée à ne pas oublier ces baptisés qui souffrent à cause de leur foi. 

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 aot 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

A la demande de notre archevêque, les paroisses du diocèse de Dijon sont invitées à manifester leur solidarité avec les chrétiens d’Orient à l’occasion de la solennité de l’Assomption.

En les invitant à prier pour nos frères d’Orient à la messe de l’Assomption, par exemple au moment de la prière universelle ou en faisant sonner les cloches de leurs églises le samedi 15 août à 12h00, chaque communauté paroissiale est ainsi appelée à ne pas oublier ces baptisés qui souffrent à cause de leur foi.

Cet appel a lieu un an après le départ massif des chrétiens d’Irak : de Mossoul à Qaraqosh, depuis une année, les cloches se sont tues et les lieux de culte ont été abandonnés. On sait la détresse de ces frères chrétiens mais aussi leur détermination à ne pas abandonner leur foi.

Il ne fait donc pas de doute que tous nos gestes de solidarité sont importants pour eux. Et tous ceux qui ont participé à « la Nuit des Témoins » le 10 mars dernier à la cathédrale Saint-Bénigne gardent sans doute un souvenir ému de tous les témoignages entendus ce soir-là.

Lorsque nous sommes confrontés à d’importantes difficultés, nous sommes nombreux en Occident comme en Orient à nous tourner vers Marie. Faisons-le aussi pour tous nos frères d’Orient. Le 15 août, alors que nous nous rassemblerons dans nos paroisses ou dans nos différents lieux de pèlerinage pour honorer notre mère du ciel et lui demander son intercession, nous prierons pour les chrétiens d’Orient, pour tous ceux qui souffrent de la violence des hommes, et pour la paix dans tous les pays du monde. 

Bookmark and Share
Commentaires (1)
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...
Marie-José Reintz
Le 09 aot 2015 à 11H38
Merci pour cette décision et surtout cette prise de position. Que ce chant d'Amour pour nos frères, arrive jusqu'à eux et les réconforte. La fille aînée de l'Eglise se relève... Gloire à Dieu!