Notre Blog Actualités



Posté le 15 dcembre 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

A Trouhans, les anciens des paroisses desservies par le père Raymond Garnier ont tenu à rendre hommage à celui qui les a quittés il y a tout juste 25 ans. C’était en 1990.

Quatre temps ont permis aux uns et aux autres de se retrouver pour faire œuvre de mémoire mais aussi pour échanger.

 

 

 

Dimanche 22 novembre, « le Laostic » a offert un concert de Noël en l’église Saint-Martin de Trouhans. Une église comble. Un groupe musical que le père Garnier avait enregistré et fait venir à Trouhans avec l’association Art et Culture. Il avait écrit deux mois avant sa mort : « Il faudra leur demander de revenir ».

Vendredi 27 novembre, en soirée, à la salle des fêtes prêtée par la commune, une conférence à plusieurs voix a permis de mieux connaître :

                 - Le prêtre, curé de paroisse avec l’apport du père Paul Chadeuf, natif de ses paroisses

                - Le mélomane et le technicien du son avec le père Marc Robin et le frère Frédéric de Cîteaux, François Tainturier du Laostic, Anne-Marie Motton et Odile Branchet. Ils ont enregistré des disques, des cassettes avec celui qui a reçu des prix internationaux pour la qualité exceptionnelle de son travail.

              - L’homme attentif aux petits, aux humbles, aux étrangers (rappelons-nous ses prises de position en faveur des travailleurs turcs) avec Jean-Pierre Poussot, son médecin et celui de beaucoup de travailleurs turcs et de leur famille dans la région.

               - Le précurseur aussi du dialogue entre religions différentes, quand il a pu se rendre en Turquie et y rencontrer les familles des travailleurs connus à Trouhans, ainsi que les responsables politiques et religieux de l’époque.

Samedi 28 novembre, c’était au tour de l’exposition organisée par l’association Saint-Martin de Trouhans. Une occasion rêvée d’échanges, de partages, de photos et de souvenirs. On y est venu pour s’informer, pour écouter, pour partager photos et souvenirs. Un temps fraternel. A la fin, on n’arrivait pas à fermer la porte tellement on était bien ensemble.

Dimanche 29 novembre : grand-messe dans son église. On s’est souvenu de son exigence pour que son église soit belle, que l’orgue qu’il a offert porte à la prière, que les chanteurs aient goût de perfection, qu’on ait envie de venir y prier.

La messe était présidée par le père Paul Chadeuf, l’homélie prononcée par le diacre Alain Joliet. Ils ont été tous les deux ses enfants de chœur.

Après la messe, un verre de l’amitié nous attendait. L’apéritif a duré, mais rassurez-vous, c’était surtout pour le partage de l’amitié.

Nous étions inquiets pour savoir si les chrétiens qui l’ont connu allaient venir. Ils sont venus très nombreux. Il faut dire que le père Garnier est arrivé dans le secteur en 1948 d’abord à Tart-le-Haut puis à Trouhans où il restera 33 ans jusqu’à son décès en 1990. Il est enterré à Cîteaux.

Nous lui disons un grand merci.


                                        Père Alain Theuret

                                       Curé des paroisses 
                                      de Brazey et St-Jean


NB : Il reste quelques exemplaires de son livre : « Raymond Garnier : l’affaire de Trouhans ». Se renseigner à la paroisse.


Photos© Droits Réservés

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 14 dcembre 2015 - Rubrique Evénements

Jour de fête ce dimanche 13 décembre 2015 dans les diocèses du monde entier, à l’occasion de l’ouverture du Jubilé de la Miséricorde.

Dans le diocèse de Dijon, de grandes foules se sont réunies au Sanctuaire de l’Enfant-Jésus de Beaune et à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon pour vivre autour de Mgr Minnerath l’ouverture des Portes Saintes.

Le pape François avait lui-même ouvert une Porte Sainte à la cathédrale de Bangui (République Centrafricaine) le 29 novembre et le 8 décembre à Saint-Pierre de Rome. Mais il a souhaité que dans chaque diocèse, il y ait aussi une ou plusieurs portes saintes, « portes de la Miséricorde », afin que chacun à travers le monde puisse faire une démarche jubilaire.

 

A Beaune

Pour ce rendez-vous exceptionnel et unique dans l’histoire, les paroissiens de Beaune et des villages, des familles et pèlerins sont venus nombreux au sanctuaire diocésain du Saint Enfant-Jésus pour participer à la célébration du Jubilé de la Miséricorde et l’ouverture de la Porte Sainte par Mgr Roland Minnerath.

Après le rite pénitentiel, la prière d’ouverture et la gravure dévoilée sur le fronton de la porte mentionnant l’Année sainte, notre archevêque a invité l’assemblée à franchir la Porte Sainte en suivant Jésus : ouvrir son cœur, se convertir et retrouver notre lien filial afin d’orienter nos vies selon Son désir.

A la fin de l’homélie prononcée durant la messe qui suivie, Mgr Minnerath a précisé que « l’Enfant Jésus Petit Roi de Grâce nous confère la grâce de l’accueil pour qu’elle se développe dans nos cœurs. Dieu veut faire alliance avec les hommes. Nous marchons vers lui, c’est le sens du passage de la Porte Sainte. Nous passons de l’inquiétude à la paix, c’est le sens du Jubilé ».

 

                      Marie-France Roux

 

A Dijon

A la cathédrale, l’après-midi, les chrétiens avaient pris place dans la nef mais tournés vers l’entrée, ils ont déjà pu entendre l’annonce du grand Jubilé à laquelle ils ont répondu en chantant avec les trompettes : « Jubilate Deo ! ».

La proclamation de l’évangile de saint Luc rapportant la visite de Jésus à la synagogue de Nazareth était alors une invitation à la conversion et à la démarche de pénitence du Jubilé.

L’archevêque pouvait alors conduire les prêtres à l’extérieur de la cathédrale pour ouvrir et passer cette « porte de la Miséricorde » qui fait entrer dans la cathédrale en passant par le baptistère. Toute cette démarche pouvait être suivie par les chrétiens massés dans la nef grâce à la retransmission vidéo.

Entrés dans cette année jubilaire, les fidèles ont pu ensuite vivre cette liturgie du 3ème dimanche de l’Avent en écoutant et répondant à cette question de l’Evangile : « Que devons-nous faire ? »

 

 

Désormais, tout au long de cette année jubilaire, à Beaune et à Saint-Bénigne de Dijon, chacun peut venir seul ou en groupe, avec sa paroisse, son doyenné, son mouvement ou son aumônerie, vivre cette démarche de conversion et de prière.

Des livrets sont disponibles pour que chacun, grâce au parcours proposé, puisse faire de cette année une année sainte.

 

 

Photos ci-dessous : L'ouverture de la Porte Sainte du Sanctuaire de l'Enfant-Jésus de Beaune (© Gilles Brébant) et de la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon (© Marie-Aleth et Marie-Dominique Trapet).

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 11 dcembre 2015 - Rubrique Pèlerinage

Cette année encore, le service des pèlerinages du diocèse de Dijon vous propose de nombreuses destinations de pèlerinage.

 

 

 

 

En France

Lourdes : 17 au 22 août. Présidé par Mgr Minnerath. Prédication : Père François Béal

Avec A-M Javouhey, sur les routes de l’esclavage : 19 au 22 avril, père Guy Vincent

La Corsemariale : début mai avec le père Guy Vincent et Th. Chevignard

Nevers : Lundi de Pentecôte 16 mai avec Mgr Minnerath et les évêques de la Province

Alsace: 13 au 17 juin avec Sr Anne-Geneviève Arfeux

La Salette:              - 27 juin au 1er juillet avec le père Vincent Richard

                                               - 29 août au 1er septembre avec le père Jean-Paul Clerc

 

A l'étranger

Terre Sainte : 16 au 24 avril avec le père Jacques Descreux

Rome : 9 au 13 mai avec le père Raymond Baud et Jean-Christophe Garandeau

Hongrie : 23 au 28 mai avec le père Dominique Garnier

Assise : 10 au 15 juillet avec M. Jean-Claude Chipiloff, diacre

Irlande : 6 au 13 septembre avec le père Raoul Mutin

Roumanie : 3 au 11 octobre avec la province Bourgogne

Terre Sainte novembre avec le père Paul Royet

 

A pied                               

St Jacques de Compostelle, via del Norte : 17 au 27 mai avec le père Amédée

Marche Saint Bernard, Dijon Cîteaux : fin août

Rome, via Francigena : 6 au 16 septembre

 

 

Renseignements et inscriptions :

Service des pèlerinages, 9bis boulevard Voltaire, 21000 Dijon, tél 03.80.63.14.65.

pelerinages.dijon@wanadoo.fr -  www.pelerinages-dijon.cef.fr

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 10 dcembre 2015 - Rubrique Vie du diocèse

A l’invitation du vicaire général et d’un groupe de pilotage, les 53 laïcs et religieuses en mission ecclésiale de notre diocèse sont invités à se retrouver, deux fois par an, pour mieux se connaître, partager, prier, travailler ensemble ou découvrir une réalité pastorale.

Le 16 novembre dernier, c’est dans les locaux de la paroisse de la Visitation à Chevigny-Saint-Sauveur que le père Denis Marion nous a donné un enseignement sur la Miséricorde à partir de textes de la Bible et de Pères de l’Eglise, figurants dans un dossier distribué aux participants.

Mentionnons quelques points forts de cette riche journée. Nous avons découverts les « mots de la Miséricorde », qui peuvent être traduits notamment par amour, loyauté, piété filiale, compassion, tendresse dans l’Ancien Testament, et plutôt par charité et amour dans le Nouveau Testament.

Dans le livre de l’Exode, si Dieu est libérateur et justicier, il se nomme aussi comme « tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour. » (Ex. 34,6).

La miséricorde de Dieu prend corps en Jésus-Christ : pour chacun de nous, être miséricordieux c’est vivre comme Jésus, en privilégiant la réponse aux besoins de l’homme qui est mon prochain, à la stricte application de la Loi. 

« L’Evangile nous invite à courir le risque de la rencontre, avec le visage de l’autre, avec sa présence physique qui interpelle, avec sa souffrance et ses demandes, avec sa joie contagieuse. » (Pape François, La Joie de l’Evangile, n°88). 

 

                                                               Jean-François Minonzio

                                                                   Délégué épiscopal
                                                         à la coopération missionnaire

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...