Notre Blog Actualités



Posté le 27 aot 2015 - Rubrique Culture et patrimoine

Depuis maintenant plusieurs années, pour le plus grand plaisir de tous, le diocèse organise une balade-découverte pour les journées du patrimoine.

Cette année, ce sera le samedi 19 septembre (départ à 8h15 de la Maison diocésaine).

 

 

 

Au programme :

- Autun, sa cathédrale Saint-Lazare du XIIe siècle  et son fameux tympan du jugement dernier.

- Le château de Sully du XVIe siècle, entre Beaune et Autun, fait partie du patrimoine chargé de l’histoire des hommes. Il est la propriété de la duchesse de Magenta, et le lieu de naissance du maréchal Mac Mahon qui a été président de la République française.

- Saint-Romain est un village au milieu des vignes riche d’une histoire très ancienne. L’église de Saint-Romain date de la fin du moyen-âge. Sous le clocher situé à l’entrée, d’imposants fonts baptismaux dominent un escalier de onze marches qui conduisent à la nef.  Une surprise musicale nous attendra.



Inscription : les inscriptions sont désormais closes (complet).

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 26 aot 2015 - Rubrique Pèlerinage

Sur le thème « La Joie de la mission », le diocèse de Dijon a consacré cinq longues journées au pèlerinage annuel à Lourdes. A bord d’un train spécial, ce sont 522 Bourguignons qui sont allés dans la cité mariale. Parmi ces pèlerins, 90 malades ont été pris en charge par quelques 210 hospitaliers tous volontaires et dévoués «  désireux d’implorer et de servir  la Vierge Marie. »

Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, présidait ce pèlerinage et n’a pas quitté les Côtes-d’Oriens  durant toute la semaine.

 

Premiers jours

Le premier rendez-vous était le mardi 18 août pour la messe à la grotte, en compagnie des diocèses de Tours, Digne et Nevers. Le plus jeune des quatre évêques, Mgr Nault, présidait cette concélébration qui réunissait de nombreux prêtres. C’est l’archevêque de Dijon qui prononça l’homélie.

Dès le premier après-midi, le chemin de croix a réuni les hospitaliers après que Mgr Minnerath eut rendu visite aux malades à l’accueil Notre-Dame.

Le père Jean-Paul Devedeux, prédicateur du pèlerinage, prononça une conférence en l’église Sainte-Bernadette dans laquelle il mit l’accent sur la dévotion à Marie, citant le cardinal Duval et Dom Robert. Il présenta une reproduction de la tapisserie de Notre-Dame de Bon Espoir à Dijon, insistant sur « la joie de la Mission ». L’assemblée, sous la direction de Lise Ladret, mit le point final à cette conférence en interprétant « Nous te saluons ô Toi notre Dame ».

La deuxième journée se termina par la procession mariale au cours de laquelle retentirent comme chaque soir les « ave maria ».

Messe à la basilique Saint-Pie X

Plusieurs milliers de fidèles se regroupèrent le lendemain dans la basilique souterraine Saint-Pie X. Les statistiques officielles faisaient état de 5203 pélerins, mais ils furent beaucoup plus nombreux autour de 95 prêtres et 10 évêques. Cette cérémonie est toujours émouvante avec des interventions en plusieurs langues et des images agrandies sur plusieurs écrans.

La journée de jeudi était réservée aux excursions avec toutefois, pour ceux qui restaient au sanctuaire, un chemin de croix dans la prairie et une messe en l’église Sainte-Bernadette.

A la Cité Saint-Pierre

C’est à la Cité Saint-Pierre au-dessus du sanctuaire que rendez-vous fut donné par Mgr Minnerath. C’est chaque année à ce moment du pèlerinage que l’archevêque de Dijon  dresse  le  bilan et ébauche les projets de la vie du diocèse. Au bois Saint-François fut annoncée la venue en septembre de quatre nouveaux prêtres, et deux séminaristes. Une réorganisation de l’ancien carmel de Beaune fut aussi évoqué tandis que l’archevêque poursuivra les visites pastorales insistant sur la mission de l’Eglise dans laquelle plus que jamais il ne faut pas perdre de vue les trois thèmes essentiels : célébrer, enseigner et servir.

On poursuivra les éditions du « Catéchisme pour tous les âges » avec l’impression de fascicules thématiques. Il fut aussi question au cours de cette conférence de l’âge de la confirmation.

L’année de la miséricorde voulue par le Saint Père commencera le 13 décembre par l’ouverture de la porte Sainte à la cathédrale Saint-Bénigne.

De nouveaux hospitaliers

Au cours de la messe de départ de l’hospitalité, quatorze nouveaux hospitaliers furent officiellement investis, déclarants face à l’assemblée : « Nous sommes envoyés par l’Eglise : il est important de prendre appui sur la communauté dans nos initiatives d’évangélisation ».

                                               

                                                  Jean Clerc


Photos : © Jean Clerc

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 25 aot 2015 - Rubrique Pèlerinage

De nombreux marcheurs étaient présents pour la quatrième édition du pèlerinage entre Fontaine-lès-Dijon et Cîteaux, organisé ces 22 et 23 août par le diocèse de Dijon. Que ce soit pour marcher quelques kilomètres, pour une journée ou pour le week-end complet, c’est au total une bonne centaine de pèlerins qui a participé à ce rendez-vous devenu traditionnel.

Parti samedi matin de la Maison natale de saint Bernard, sur la colline de Fontaine, le groupe a d’abord profité des éclairages de Dominique Jeanpetit sur l’histoire de ce château, avant de vivre la célébration d’envoi présidée par l’abbé Xavier Garban, chapelain de la communauté Ecclesia Dei.

Les marcheurs ont ensuite rejoint Chenôve pour une pause bien méritée. Sous la chaleur, ils ont traversé les vignes pour rejoindre Gevrey-Chambertin, fin de leur première étape.

Le lendemain, dimanche 23 août, retour à Gavrey-Chambertin pour une messe en l’église Saint-Aignan dès 8h30. Le vicaire général, le père Eric Millot, présidait cette messe entouré du père Louis-Emmanuel Meyer, vicaire de la paroisse, et du père Cyrille Luwala, prêtre congolais qui rejoindra la paroisse Saint-Pierre de Dijon à partir du 1er septembre.

C’est cette fois sous la pluie que les 67 pèlerins du jour ont parcouru les 20 kilomètres prévus, profitant d’un déjeuner abrité dans la grange de Saulx à Gilly-lès-Cîteaux.

Rencontres, échanges, méditation, découverte de l’œuvre de saint Bernard… : cette deuxième journée a encore été l’occasion pour le groupe de vivre de vrais moments de réflexion et de convivialité.

A 16h30 : enfin l’arrivée à Cîteaux ! Le groupe est accueilli par Dom Olivier Quenardel, Père abbé de Cîteaux, qui leur propose une collation bienvenue.

Cette quatrième édition de la Marche Saint Bernard s’est terminée par la célébration des vêpres, dans l’abbatiale. Les pèlerins se sont quittés, heureux de cette nouvelle expérience que beaucoup ont promis de renouveler l’année prochaine.



Photos : © Marie-Aleth Trapet, Anne-Marie Titeca, Jean Riegel

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 24 aot 2015 - Rubrique Vie des Paroisses

Ces prochains jours, et comme chaque année à la même époque, sainte Reine sera célébrée à Alise-Sainte-Reine, dans la paroisse de Venarey-Lès Laumes.

En effet, les samedi 29 et dimanche 30 août seront l'occasion de fêter le Mystère de sainte Reine et le lundi 7 septembre aura lieu le pèlerinage de sainte Reine.

 

La passion de sainte Reine

Reine est née à Alise dans la première moitié du IIIe siècle en 236. Fille d’un païen nommé Clément et orpheline de mère depuis sa naissance, elle fut confiée à une nourrice qui lui inculqua la foi chrétienne. Elle fut baptisée au cours de son adolescence.

C’est alors que se déchaine, sur la Gaule, la 7e persécution romaine.

Olibrius, gouverneur des Gaules, se rend de Marseille en Belgique et rencontre la jeune fille qui garde ses moutons près des trois ormeaux.

Le proconsul la fait appréhender et s’efforce de la séduire par des promesses amoureuses puis par des menaces. Espérant vaincre ses résistances, Olibrius la fait emprisonner en attendant son retour de Belgique. 

La martyre

Revenu de Belgique, Olibrius la cite à son tribunal. Rien ne l’ébranle, ni les menaces, ni la souffrance. Reine préfère la mort au reniement de sa foi.

Elle est condamnée à être décapitée hors de la ville à l’endroit même où se trouve la source miraculeuse.

Le culte de sainte Reine

Au début du Ve siècle, son corps fut exhumé et transporté à Alésia où l’on construit en son honneur une basilique. Plus tard, fut édifiée une abbaye de moines bénédictins bientôt annexe à celle de Flavigny toute proche. En 864, les moines transférèrent les reliques de sainte Reine à l’abbaye de Flavigny afin de les soustraire de l’invasion des Normands.

Dès 866, une procession fut instaurée entre Flavigny et Alise. La célébration du culte de sainte Reine était née. Depuis 1971, les habitants acheminent les reliques à Alise-sainte-Reine, le jour où les Alisiens ont à cœur de perpétuer une tradition séculaire avec le cortège historiques, la tragédie et les célébrations religieuses.

 

Programme du Mystère de sainte Reine (29 et 30 août) :


Samedi 29 août

17h15   FLAVIGNY-SUR-OZERAIN : Prise en charge des Reliques

18h00   GRIGNON (église) : Messe

20h00   ALISE-SAINTE-REINE - Chapelle Sainte-Reine : retraite aux flambeaux et Temps de Prière

21h00   Représentation au Théâtre des Roches


Dimanche 30 août

9h45      Cortège historique

11h00    Messe

15h00    Représentation au Théâtre des Roches

 

SourcesBlog du Mystère de sainte Reine (texte) et Droits Réservés (photos)

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...