Notre Blog Actualités



Posté le 31 dcembre 2015 - Rubrique Carnet

C’est une assemblée recueillie et émue qui a participé aux obsèques du Père Louis VION ce mercredi 30 décembre 2015 en l'église de Pluvault (21). Sa famille, ses anciens paroissiens, ses amis et une vingtaine de prêtres et diacres ont tenu à rendre hommage à celui qui a servi le diocèse de Dijon pendant près de 65 ans au cours d'une célébration présidée par le vicaire général et animée par les chrétiens de la paroisse.

Au début de la célébration, il a été rappelé que c'est à Pluvault qu’est né le Père Louis VION le 1er mai 1925 et que c'est dans l'église de son village qu’il a été baptisé le 10 mai 1925 et a vécu tous les événements importants de sa vie et en particulier sa première messe. Il était donc bien naturel qu'il eut choisi cette même église pour ses obsèques.

Après sa scolarité à l’école de Pluvault puis au petit séminaire de Flavigny, il a suivi le cursus habituel de ceux qui avaient choisi de donner leur vie à Dieu en devenant prêtre.Et c’est le 29 juin 1951 qu’il a été ordonné prêtre à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

Le Père Louis Vion a d’abord été vicaire à Arnay-le-Duc puis vicaire économe à Molinot. En 1961, il a été nommé curé-doyen de Bligny-sur-Ouche puis en 1964, curé-doyen de Seurre où il restera jusqu’en 1972. Il est alors affecté au doyenné Dijon-Centre pour trois ans avant d’être le curé de la paroisse de Longecourt de 1975 à 1996. En 1996, il s'est retiré à Dijon mais est resté encore actif et disponible pour rendre service en particulier à la paroisse de Mirebeau.

Il y a quelques jours, il avait demandé à rejoindre la maison diocésaine. Heureux d’y retrouver quelques confrères, il n’a pas pu beaucoup bénéficier de leur présence, de leur amitié fraternelle et de leur soutien spirituel puisque les soucis de santé l’ont rapidement rattrapé. Hospitalisé le 23 décembre, il a reçu l’onction des malades le jour de Noël et est décédé au Centre Hospitalier le dimanche 27 décembre.

Chacun garde du Père Louis Vion le souvenir d’un homme discret, sérieux dans tous les actes de son ministère et conduisant d’une main ferme les paroisses qu’il a servies.

Aussi au cours de cette célébration d'obsèques, chacun a pu rendre grâce pour les 64 années de sacerdoce du Père Louis VION. Le Chanoine Pedro MAYOL qui a assuré l'homélie a tenu à rappeler la convocation et la mise en oeuvre du concile Vatican II que le P. Vion a dû vivre dans les différentes paroisses où il a été pasteur.

Vous pouvez relire l'homélie des obsèques dans le document pdf ci-dessous.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 30 dcembre 2015 - Rubrique Vie du diocèse

Nous le savons bien : le denier de l’Eglise est la libre participation annuelle des catholiques d’un diocèse. Ainsi chaque année, notre diocèse organise une campagne d’information qui pour sensibiliser aux projets et aux besoins de notre diocèse.

Cette ressource est très importante pour le diocèse. C’est avec le casuel, les quêtes et les offrandes de messes, l’une des ressources d’un diocèse. Le Denier de l’Eglise permet d’assurer le traitement des prêtres et des laîcs en mission ecclésiale.

Chaque année, c’est le 31 décembre que se termine la collecte. Pour 2015, en ce 30 décembre, il manque encore 150000 euros pour atteindre la somme de 2014.

Peut-être que certains vont profiter de ces derniers jours, dernières heures de l’année pour faire ce geste si important pour que notre diocèse puisse continuer à œuvrer au service de tous, dans toutes les paroisses, dans les hôpitaux ou dans les établissements scolaires, etc.

Pour participer à cette collecte, c’est simple.

-       Cela peut se faire en ligne en cliquant ici.

-       Cela peut se faire en utilisant les documents et l’enveloppe que vous avez peut-être reçue ou trouvée dans l’église de votre paroisse ;

-       Cela peut aussi se faire par chèque à l’ordre de « Association Diocésaine » et en l’adressant avant le 31 décembre à

Denier de l’EGLISE
20 rue du Petit Potet
BP 57989
21079 DIJON CEDEX. 

(Si vous souhaitez connaitre davantage, le Denier, voir le document ci-dessous.)

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 29 dcembre 2015 - Rubrique Chrétiens dans la société

Vendredi 20 novembre, une soirée d'information Solidarité, consacrée à l'accueil des réfugiés, a été organisée à  la Maison Ozanamsuite au conseil pastoral de la paroisse Sainte-Jeanne d'Arc. Trois intervenants, engagés dans ce service, ont fait un tour d'horizon des besoins, et des actions entreprises par les services administratifs et  les associations de bénévoles.

Claude Avisse, coordinateur de l’EAP, a présenté la situation. La population française compte globalement  un peu moins de 9% d'immigrés, beaucoup d'autres pays accueillent davantage, mais il y a eu en 2011-2012 un flux migratoire important venu des pays de la corne de l'Afrique. L'an passé, beaucoup de Kosovars sont arrivés, et récemment il a été demandé  aux paroisses de réfléchir en vue de l'accueil de réfugiés syriens, au sein d'un plan d'action préfectoral.

Que se passe-t-il quand un étranger, pour des raisons multiples, demande l'asile en France?

 Il s'adresse à la plate-forme d'accueil COALLIA qui l'envoie à la Préfecture préparer un dossier pour obtenir le droit d'asile auprès de l’Office Français de Protection des  Réfugiés etApatrides (OFPRA). En attendant la décision de cette instance, l'Office Français d'Immigrationet de l’Intégration (OFII) mis en place par le Dispositif National d'Accueil (DNA) prévoit le logement, l'assistance médicale, la prise en charge scolaire des enfants, et la distribution d'une allocation. Dispositions longues et compliquées, avec un assez faible espoir d'intégration finale (28% environ des demandes acceptées. A titre de comparaison : 42% en Allemagne et 67% en Finlande).

                Les difficultés quotidiennes  sont évoquées par Monique Aletti, du service de la Pastorale des Migrants. Les familles sont logées en priorité, mais parfois sans la possibilité de se laver ou de faire à manger. Les jeunes célibataires, pour lesquels on manque de lieux d'accueil,  doivent se débrouiller jusqu'à leur logement en CADA, ce qui explique les squats successifs à Dijon, toujours précaires et toujours renouvelés.

                On comprend l'aide indispensable apportée par les associations caritatives et les initiatives paroissiales et individuelles : repas de midi, lavage du linge, aide pour les dossiers, cours de français...

Michelle Thollet a présenté le Réseau « Welcome Jesuit », constitué à Dijon depuis 2013, formé de personnes qui acceptent de recevoir pour une semaine une famille, dont le cas est urgent. Accueils généreux qui ont permis de vivre des moments émouvants, comme des naissances.

                Trois points de vue complémentaires, qui invitent à regarder les besoins de ceux qui vivent dans notre quartier, à commencer par les plus proches voisins, comme en témoigne le père Dufour, curé de la paroisse. Un sujet de réflexion pour le prochain conseil pastoral, et un soutien  aux actions déjà mises en place, comme le repas du jeudi à Saint-Paul.

 

                                                                                              Maguy Minonzio

Photos : © Maguy Minonzio

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...


Posté le 28 dcembre 2015 - Rubrique Carnet

Le Père Louis VION, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé ce dimanche 27 décembre 2015au Centre Hospitalier de Dijon.

Son corps repose au funérarium de Genlis. 

Ses obsèques seront célébrées le mercredi 30 décembre 2015 à 14h30 en l’église de Pluvault (21).

L’inhumation aura lieu le même jour au cimetière de Pluvault (21).

 

Ci-dessous l'avis de décès du vicaire général.

Afficher le PDF
Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...