Notre Blog Actualités



Posté le 07 novembre 2016 - Rubrique Evénements

Approcher Elisabeth par la danse : « D’une note à l’autre »

Le samedi 29 octobre, les sœurs carmélites de Flavignerot nous invitaient à découvrir sainte Elisabeth de la Trinité à travers un spectacle alliant danse, texte, musique et photos de la vie d’Elisabeth. Ce spectacle, très touchant, au côté de la châsse contenant les reliques de la nouvelle sainte, était interprété par la compagnie EPHATA. Deux danseurs évoluaient, tourbillonnaient, alors que les textes de sainte Elisabeth de la Trinité résonnaient dans la petite chapelle du carmel bien remplie, récités par la comédienne, chorégraphe et metteur en scène Catherine Cadol. Au moment de l’entrée d’Elisabeth au carmel, le silence fut total et les danseurs continuèrent à exercer leur art sans musique… un moment fort, où le public semblait pouvoir goûter à ce silence propre au carmel. C’est ensuite avec joie que les religieuses et le public ont remercié et félicité les danseurs et la chorégraphe alors costumée en habit de carmélite !

 

Marcher avec Elisabeth dans son quartier à Dijon : « Elisabeth de la Trinité au fil des rues de Dijon »

Ce samedi 5 novembre, le quota de places étant largement atteint, 45 personnes se sont lancées sur les pas d’Elisabeth de la Trinité… un parcours de deux heures où les intéressés ont pu découvrir le quartier dijonnais où la petite Elisabeth a principalement vécu, de la mort de son papa alors qu’elle n’avait que 7 ans jusqu’à son entrée au carmel à 21 ans. La guide Mme Véronique Menvielle, qui n’en est pas à sa première visite, était spécialement accompagnée par le Père Patrick-Marie Févotte qui a déjà écrit plusieurs ouvrages sur Elisabeth de la Trinité. Son dernier livre sur Elisabeth, Comme une clarté de cristal, est publié aux éditions Salvator en février 2016. Il vient aussi de réaliser un petit fascicule pour nous aider à vivre le temps de l’Avent avec sainte Elisabeth de la Trinité qui fera l’objet d’un prochain article sur le site internet du diocèse.

C’est donc au cours d’environ 18 stations que les intéressés ont pu découvrir ou redécouvrir la vie, quelques histoires et anecdotes de la nouvelle sainte : emplacement de son appartement, mur de l’ancien carmel (aujourd’hui démoli et reconstruit à Flavignerot), chapelle de l’ancien institut de correction « le Bon Pasteur » où sa maman la menaçait de l’emmener si elle ne s’assagissait pas, maisons de ses amies… un bon moyen aussi pour se rendre compte du contexte de cette époque. Le point final de cette visite était l’arrivée en l’église Saint-Michel où Elisabeth fit sa première communion. Le curé, le père Bernard Card, a alors invité les pèlerins à entrer dans la chapelle Sainte Elisabeth de la Trinité.

Prochaine visite prévue par Mme Véronique Menvielle : samedi 12 novembre - 06 16 44 94 84 (inscription obligatoire)

Marie Grunenwald

 

Se laisser toucher par Elisabeth par le théâtre « Il était une foi : Elisabeth Catez »

Dans le cadre des fêtes organisées par le Carmel de Dijon à l'occasion de la canonisation de Sainte Elisabeth de la Trinité, un spectacle de théâtre nous était offert le 4 novembre 2016 à Flavignerot.

En effet, un an après nous avoir présenté Sainte Thérèse d'Avila, la Compagnie Argile Théâtre nous revenait avec une Création commandée par le Carmel, et qui va tourner ensuite en France, intitulée: "Il était une Foi: Elisabeth Catez". Le producteur et metteur en scène s’est inspiré fidèlement du livre de Didier Decoin,Elisabeth Catez ou l'Obsession de Dieu. On peut noter aussi la simple présence sur scène de deux comédiennes et de poupées représentant Madame Catez et ses deux filles.
Le parti pris est d'entrée de jeu clair : faire rire en racontant toute la vie de sainte Elisabeth de la Trinité. Une comédienne est essentiellement narratrice, elle s’adresse à sa partenaire qui joue soit Elisabeth petite fille, soit sa sœur, soit Madame Catez... ou encore d'autres figures dijonnaises de l'époque. Pour jouer ces derniers personnages un costume de clown avec un nez rouge et une comédienne qui nous présente toute la palette des émotions, des sentiments, de la trajectoire spirituelle des très fortes personnalités évoquées. Et ça marche !... Nos sœurs carmélites et hôtesses de ce soir-là dans la chapelle du Carmel, assises au premier rang, ont laissé elles-aussi libre-cours à leurs rires et à la bonne humeur générale.

Une soirée festive donc, différente des autres, mais qui nous a encore permis de découvrir d'autres facettes de notre nouvelle Sainte !

 

Sylvie Chabert

 

Photos © droits réservés

Bookmark and Share
Aucun commentaire ...
Commenter
Veuillez remplir tout les champs ...